mariepier

Bonjour, mon nom est Marie-Pier Charron. Ravie de vous rencontrer!

Je ne sais pas pour vous, mais je ne me suis jamais tout à fait reconnue dans le monde qui m’entoure. Alors, il y a quelques années, j’ai créé un monde magique… Un monde où la beauté est célébrée, non pas mesurée. Un monde dans lequel on s’accomplit non pas pour justifier notre existence, mais pour le plaisir de s’exprimer. Un monde où les réponses sont toujours beaucoup plus simples, et beaucoup plus douces, que celles qu’on a appris à accepter. Un monde dans lequel la peur est l’illusion à laquelle on a choisi de croire, et la magie est la vérité.

Ainsi, oui, il y a quelques années, j’ai décidé de créer un petit monde magique… Plus précisément, j’ai commencé à envoyer des bouffées de soleil matinales, au fil de mon inspiration, à tous les internautes qui voulaient bien s’en imprégner. Et la magie a opéré… Aujourd’hui, plus de 163 000 personnes de plus de 32 pays vibrent à l’unisson en lisant leur Matin Magique au saut du lit.

Est-ce à votre tour de goûter à l’effet Matin Magique? Je vous invite chaleureusement à vous joindre à nous et à le découvrir. Car mon petit doigt me dit que vous serez ébloui par ce qui se déploiera dans votre vie. Et parce que ce petit monde magique que j’ai créé ici est certainement merveilleux… mais il ne sera jamais complet tant que vous n’en ferez pas partie!

signature marie

Témoignages

Message du jour

Préparez votre esprit à recevoir ce que la vie a de mieux à offrir. - Ernest Holmes -

Je parlais avec ma sœur juste après qu’elle ait appris la nouvelle, et elle partageait avec moi sa déception. Pour elle, c’était «sa» maison; elle adorait son style, sa grandeur, la disposition de ses pièces, ses jolies lucarnes… même le nom de la rue où elle est située! Mais surtout, elle s’y était sentie chez elle dès qu’elle y avait mis les pieds.

Au fil de notre discussion, ma sœur m’a posé une petite question toute simple qui m’a prise par surprise. Elle m’a demandé comment elle pouvait être certaine de trouver une maison aussi merveilleuse que celle qu’elle venait tout juste de perdre. Oui, comment pouvait-elle être sûre à 100 % d’en trouver une qu’elle aimera autant? Je ne serais pas étonnée que vous vous posiez également cette question, d’ailleurs… que vous soyez à la recherche d’une nouvelle maison, d’un nouvel emploi, d’un nouveau partenaire de vie, ou (pourquoi pas?) d’une nouvelle paire de jeans.

Voici ce que je lui ai répondu : «Tu peux être certaine que tu auras la maison de tes rêves pour la raison suivante : car tu peux compter sur toi pour dire non à toutes celles qui ne le seront pas.»

Separator

Il n’est pas toujours facile de rester optimiste devant l’inconnu, n’est-ce pas? Non, il n’est pas évident d’avoir confiance en l’avenir, sachant qu’il est imprévisible par définition. Particulièrement lorsqu’on vient de vivre une déception.

Or, je réalise de plus en plus que la confiance en l’avenir n’est pas une confiance en l’avenir, en réalité, mais une forme de confiance en nous; la confiance qu’on fera tout ce qui est en notre pouvoir pour concrétiser nos belles visions… et la confiance en notre capacité de dire non à ce qui ne leur correspond pas. Car au fond, on ne peut qu’être serein devant l’avenir lorsqu’on sait qu’on ne choisira jamais une maison, un emploi, un partenaire de vie (ou une paire de jeans…) qui ne nous sied pas comme un gant.

Ainsi, pouvez-vous compter sur vous-même? Pouvez-vous compter sur le fait que vous serez à votre écoute et que vous résisterez à la tentation de dire oui à la première option acceptable qui se présentera? Et si vous n’y êtes pas tout à fait, que diriez-vous de cultiver cet engagement… de vous faire la promesse que vous attendrez et persisterez jusqu’à ce que vous ayez ce que vous voulez vraiment – ou quelque chose d’équivalent? Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais il me semble que le simple fait d’y penser est incroyablement apaisant…

La question est donc : à quel point êtes-vous déterminé à être comblé? Car en fin de compte, l’avenir sera toujours de votre côté si vous l’êtes en premier…

Passez une belle journée!

signature marie

> Lire la suite

up_03
Préparez votre esprit à recevoir ce que la vie a de mieux à offrir. - Ernest Holmes -

Je parlais avec ma sœur juste après qu’elle ait appris la nouvelle, et elle partageait avec moi sa déception. Pour elle, c’était «sa» maison; elle adorait son style, sa grandeur, la disposition de ses pièces, ses jolies lucarnes… même le nom de la rue où elle est située! Mais surtout, elle s’y était sentie chez elle dès qu’elle y avait mis les pieds.

Au fil de notre discussion, ma sœur m’a posé une petite question toute simple qui m’a prise par surprise. Elle m’a demandé comment elle pouvait être certaine de trouver une maison aussi merveilleuse que celle qu’elle venait tout juste de perdre. Oui, comment pouvait-elle être sûre à 100 % d’en trouver une qu’elle aimera autant? Je ne serais pas étonnée que vous vous posiez également cette question, d’ailleurs… que vous soyez à la recherche d’une nouvelle maison, d’un nouvel emploi, d’un nouveau partenaire de vie, ou (pourquoi pas?) d’une nouvelle paire de jeans.

Voici ce que je lui ai répondu : «Tu peux être certaine que tu auras la maison de tes rêves pour la raison suivante : car tu peux compter sur toi pour dire non à toutes celles qui ne le seront pas.»

Separator

Il n’est pas toujours facile de rester optimiste devant l’inconnu, n’est-ce pas? Non, il n’est pas évident d’avoir confiance en l’avenir, sachant qu’il est imprévisible par définition. Particulièrement lorsqu’on vient de vivre une déception.

Or, je réalise de plus en plus que la confiance en l’avenir n’est pas une confiance en l’avenir, en réalité, mais une forme de confiance en nous; la confiance qu’on fera tout ce qui est en notre pouvoir pour concrétiser nos belles visions… et la confiance en notre capacité de dire non à ce qui ne leur correspond pas. Car au fond, on ne peut qu’être serein devant l’avenir lorsqu’on sait qu’on ne choisira jamais une maison, un emploi, un partenaire de vie (ou une paire de jeans…) qui ne nous sied pas comme un gant.

Ainsi, pouvez-vous compter sur vous-même? Pouvez-vous compter sur le fait que vous serez à votre écoute et que vous résisterez à la tentation de dire oui à la première option acceptable qui se présentera? Et si vous n’y êtes pas tout à fait, que diriez-vous de cultiver cet engagement… de vous faire la promesse que vous attendrez et persisterez jusqu’à ce que vous ayez ce que vous voulez vraiment – ou quelque chose d’équivalent? Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais il me semble que le simple fait d’y penser est incroyablement apaisant…

La question est donc : à quel point êtes-vous déterminé à être comblé? Car en fin de compte, l’avenir sera toujours de votre côté si vous l’êtes en premier…

Passez une belle journée!

signature marie

> Lire la suite

down_03

Encore plus de magie...

On se demande parfois comment on peut bien être heureux malgré les difficultés qui présentent le bout de leur nez, malgré les injustices qu’on peut observer, malgré tous ces drames qui font l’actualité… Or, la véritable question est plutôt : «Comment pouvons-nous ne PAS être heureux malgré tout?».
slice_03
On ne peut pas perdre vingt kilos du jour au lendemain. On ne peut pas se bâtir une carrière passionnante en un clin d’œil. Et on ne peut certainement pas devenir prospère instantanément – même si plusieurs organisations tentent de nous convaincre du contraire. ;-) Il y a une chose, par contre, qu’on peut changer instantanément...
slice_03
Quand vous tombez, où atterrissez-vous? Atterrissez-vous sur un jardin de fleurs, ou sur un jardin de clous? Lorsque vous trébuchez – en faisant des actions plus ou moins adéquates ou en prononçant des paroles maladroites, par exemple –, qu’y a-t-il au sol pour vous accueillir? Un filet de sûreté ou une rivière de crocodiles affamés?
slice_03
Vous mangez compulsivement. Ou vous vous inquiétez compulsivement. Ou vous êtes accroché à quelqu’un, ou à quelque chose. Ou vous remettez constamment vos projets les plus chers à plus tard, pour franchir le prochain niveau de Candy Crush Soda. (Je suis prise au 315e depuis hier… Je n’arrive pas à libérer l’ourson!)
slice_03
On aime tant le symbole du papillon aux belles ailes colorées. Ou les images de personnes rayonnantes de liberté. Mais on semble oublier qu’à l’origine de chaque papillon, il y a une chenille qui a été plus ou moins broyée. Et que dans l’histoire de chaque personne profondément libre, il y a une coquille qui a dû éclater.
slice_03
Il y a probablement des peurs ou des blocages dont vous essayez de vous défaire depuis longtemps, sans grand succès. Vous ne savez pas trop comment y arriver, et vous essayez tout de même courageusement, mais rien ne semble fonctionner. Votre libération n’arrive jamais à la cheville de votre frustration. En fait, le sentiment d’échec et d’impuissance pèse encore plus lourd que le problème dont vous souhaitez vous libérer.
slice_03