Au sujet de ce qui «vient à vous»

Si tu cherches la vérité en dehors de toi, elle s’éloignera de plus en - Tung-shan -

Ce n’est pas parce que vous vivez quelque chose depuis toujours que c’est votre destinée. Ce n’est pas parce que c’est directement devant vous que ça a été «placé sur votre chemin» et que vous devez vivre avec sans rien changer. Ce n’est pas parce que la même chose vient à vous encore et encore que vous devez lui ouvrir les bras automatiquement. Et à l’inverse, ce n’est pas parce qu’il y a de nombreux obstacles sur votre chemin que vous devez le remettre en question.

Oui, on sait que parfois, la vie semble nous parler et nous guider à travers le flot des événements. Cela dit, les circonstances sont généralement le reflet de nos vieux schémas et de nos croyances bien plus que de notre potentiel et des véritables possibilités. Et si on se laisse définir par ce qui «vient à nous» ou par ce qui nous est familier, on sera bien, bien limité.

La vérité est en vous. Nulle part ailleurs. Si les choses qui se présentent font écho à ce qui vous habite, tant mieux – c’est délicieux d’avoir de telles confirmations. Mais sinon, ce qui «vient à vous» n’est peut-être rien de plus qu’une occasion d’apprendre à dire non.

Bonne journée! (Psssst : si vous voulez explorer ce sujet davantage, peut-être aimerez-vous lire le texte suivant, que j’ai écrit il y a quelque temps.)

Vous aimez ce que vous lisez?

Joignez la communauté et assurez-vous de ne rien manquer!

(Visited 2 278 times, 1 visits today)

7 réflexions au sujet de “Au sujet de ce qui «vient à vous»

  1. barbara dit:

    Bonjour à tous

    Merci beaucoup. J’ai également lu l’autre message et ça me fait penser à cette idée d’accepter ce qui se présente, que ce soit bon (agréable) ou pas bon (désagréable) pour nous car tout ceci n’est qu’un point de vue construit selon nos expériences, nos vieux démons, nos héritages, nos croyances donc rien de bien solide en fait. Je réfléchis tout haut.

    Si la vérité est en nous (ce que je crois profondément) ce qui est à l’extérieur de nous ne devrait pas nous atteindre. Donc je me dis que le chemin est encore long

    Bonne journée

  2. Annie dit:

    Ah oui, je confirme et j’apprécie beaucoup vos messages du matin!
    Quand j’étais plus jeune je croyais dur comme fer que toute synchronicité était un signe que la vie allait m’apporter quelque chose de magnifique…
    A une époque, j’avais rencontré chez une amie son professeur de tai chi chuan. Dans les jours qui ont suivi, je l’ai croisé plusieurs fois dans Genève (j’habitais dans les environs, mais en France). J’y ai vu un signe. Oui, mais pas pour ce que je croyais!
    Alors je me suis inscrite avec mes deux enfants et avec enthousiasme à son cours.
    J’ai bien déchanté, il était un abuseur de première qualité, qui entre autres, m’humiliait presque à chaque cours, et glorifiait ma jolie fille de 16 ans et il ignorait mon fils. Nous étions tous trois de plus en plus mal à l’aise, si bien que j’ai décidé que nous allions quitter ce cours. Et ça s’est fait.

    C’est même un peu plus compliqué, car j’avais découvert qu’il était un membre important d’une secte chinoise -au départ je ne savais pas que c’en était une! – que j’avais fréquentée auparavant pour y pratiquer le Qi Gong et fuie au bout de deux mois car on y faisait pendant les cours des sortes de lavages de cerveau en diffusant constamment pendant les cours des messages très spéciaux. et on devait lire des textes, écouter des audios du « Maître » et J’avais été menacée en les quittant.
    J’ai connu de vrais enseignants spirituels et c’est tellement différent !

    J’ai alors mieux compris ce que vous exprimez justement aujourd’hui, ce que la vie m’apportait, ce n’était pas d’aller là, mais en y étant, de trouver ma force intérieure et mon pouvoir car un de mes points de fragilité a été depuis l’enfance et est parfois encore d’attirer des manipulateurs et abuseurs.
    J’ai eu beaucoup de difficulté et mis bien des années à ‘oser dire « non » et à partir quand une relation, un lieu, un groupe ne m’apporte rien de bon, est toxique pour moi. La CNV de Marshall Rosenberg m’y a beaucoup aidée

  3. Marie Helene dit:

    L’apanage de l’âge qui mène à la Sagesse de l’écoute de soi plutôt qu’aux pressions extérieures d’un système phallocratique ;)

  4. Christiane dit:

    Je pense sincèrement que si certains événements se reproduisent plusieurs fois dans nos vies ou si nous vivons le même type de relation ou de confrontation avec certaines personnes, c’est qu’i y a définitivement quelque chose qui n’a pas été compris sur SOI. Une fois appris ces événements ou rencontres ne se reproduiront plus! Les gens qui passent dans nos vies sont toujours des professeurs!

  5. Sylvie-Anne dit:

    J’ai dû, au cours de la semaine dernière, mettre fin à deux relations, non pas amicales, mais plutôt professionnelles, qui , avec le temps, me semblaient toxiques! Cela ne m’était pas arrivé souvent dans ma vie! J’avais tendance à croire que le temps arrangerait les choses et qu’on finirait bien par reconnaître mes compétences! C’était tout faux! Et j’avoue que déjà, le lourd fardeau que je portais sur mes épaules, s’est allégé! Et j’en suis fort aise!

  6. Rouzaud Christel dit:

    Merci encore Marie pour ton texte du jour qui est tellement juste. J’aime sincèrement ton point de vue qui sort des sentiers battus et des dogmes qui envahissent la communauté de personnes qui se pensent être sur un chemin spirituel.
    Je suis aussi d’accord avec toi Christiane, quand on a enfin compris ce qui était à comprendre dans nos fonctionnements, on peut sortir de nos vieux schémas et ne plus avoir à vivre les situations malsaines qui nous étaient données à vivre jusque là. Mais c’est aussi et surtout parce que nous sommes devenus plus clairvoyants et que nous avons appris à dire non à ce qui se présente à nous. Ceci rejoint cela…

  7. Anne dit:

    Merci Marie-Pierre, ce message arrive au bon moment. J ai beaucoup de mal a dire non et aie tendance a etre trop gentille. J ai l impression que je dois repondre a ce qui se presente a moi. Et je peux me retrouver completement desabusee face a certaine situation. C est le cas en ce moment, ou je suis en train d etre entraine dans quelque chose qui ne me correspond pas. J ai beau dire que je me sens pas bien et en phase avec cet evenement, la personne en face de moi me reponds que je me pose trop de questions, que la vie est trop courte pour cela, qu il faut se faire plaisir, qu il n y a pas de mal a etre heureux. La verite c est que je suis en train de vivre ses sentiments et ses desirs a elle et pas forcements les miens. C est difficile car cette personne est adorable a tous les niveaux, mais un peu trop. Je sens que mon systeme de valeurs est mis en peril. Et pourtant je deviens dependante de cette personne qui utilise la spiritualite, le fait qu il n y a pas de hasard, etc…pour expliquer notre situation…c est peut etre vrai mais alors pourquoi ds ce cas suis je de plus en plus angoissee…je crois que l experience vient de ce que l on ressent. Que c est ce qui est juste pour nous. Meme si on nous dit que l on doit voir rose, que tout est rose, peut etre n est ce pas forcement le cas…

Partager un commentaire

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>