Le courage de renoncer aux défis

Le chemin n’est pas dans le ciel. Le chemin est dans le - Bouddha -

(Peut-être aimeriez-vous écouter la version audio du message plutôt que de le lire à l’écran? Vous n’avez qu’à cliquer ici pour la télécharger.)

 

On présume souvent que dire oui à la vie, c’est dire oui à ce qui se présente à nous. Mais parfois, au contraire, c’est de dire un beau grand non. Et j’irais même jusqu’à dire qu’accepter systématiquement ce qui se trouve sur notre chemin nous éloignerait souvent de ce qu’on pourrait appeler «le plan divin».

Je me souviens d’un grand défi qui a atterri dans ma vie, de nulle part, il y a quelques années. Tout était en place, je n’avais qu’à suivre le mouvement. C’était assez joli, dans le genre carte postale, donc je me disais «ce n’est pas un hasard» et «rien n’arrive pour rien» – les grands classiques. La prochaine étape était, bien sûr, de dire oui. Car quand un beau grand défi atterrit dans notre vie par surprise, la prochaine étape est de dire oui, n’est-ce pas?

Sauf que… bien que tout m’ait été présenté sur un plateau d’argent, et que certains auraient probablement dit que ça m’était «destiné», un NON très fort vibrait en moi. Pas parce que je ne me croyais pas assez forte ou parce que je sabotais inconsciemment mon bonheur (même si ça aurait pu être le cas, certainement… et j’ai d’ailleurs pris tout le temps nécessaire pour m’assurer de bien démêler tout cela). Non, mon être entier me disait d’aller vigoureusement contre le courant. Et j’étais bouleversée… car dire oui à la vie et à ses défis avait toujours été mon identité, ma sécurité, ma philosophie. Le «non» que je me sentais appelée à matérialiser semblait être une négation de tout ce que j’étais et de tout ce que j’avais toujours chéri.

Mais c’est à ce constat que je suis finalement arrivée : dire oui à la vie, c’est dire oui à la vie qu’on porte en nous, non pas aux choses et aux événements qui s’adonnent à être autour de nous. Le courant à suivre est le courant intérieur, non pas le flot extérieur… Ce qui vient à nous nous est «destiné» uniquement si ça résonne en nous également. Et c’est une chose qu’on mentionne peu souvent, mais si on choisit de renoncer à un grand défi intimidant, ce n’est pas nécessairement parce qu’on est faible, mais au contraire parfois parce qu’on a le courage de se faire confiance et de s’admettre qu’intimidant ou non, ce n’est pas le bon défi pour le moment.

Bonne journée!

xox

Vous aimez ce que vous lisez?

Joignez la communauté et assurez-vous de ne rien manquer!

(Visited 13 495 times, 242 visits today)

36 réflexions au sujet de “Le courage de renoncer aux défis

  1. Patricia dit:

    Ouaow! Ce message tombe à point nommé. Comme s’il avait été écrit spécialement pour moi ce matin. Belle synchronicité et message reçu 5/5. Merci!

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Je m’en réjouis Patricia! xox

      1. Huguette dit:

        samedi matin 23 sept 2017. Je suis dans un processus décisionnel et j’avais absolument besoin de relire Le courage de renoncer aux défis. Je l’ai trouvé grâce à votre façon si ordonnée de tout bien classer MariePier. Je viens de lancer mon 1er roman. J’ai 79 ans. Il est traduit en anglais. Je suis en contact avec un éditeur de New York qui y voit un film. Je suis justement dans ce projet de film avec une agence à Hollywood. Vous écrivez « Sauf que… bien que tout m’ait été présenté sur un plateau d’argent, et que certains auraient probablement dit que ça m’était «destiné», un NON très fort vibrait en moi. Pas parce que je ne me croyais pas assez forte ou parce que je sabotais inconsciemment mon bonheur (même si ça aurait pu être le cas, certainement… et j’ai d’ailleurs pris tout le temps nécessaire pour m’assurer de bien démêler tout cela). Non, mon être entier me disait d’aller vigoureusement contre le courant. Et j’étais bouleversée… car dire oui à la vie et à ses défis avait toujours été mon identité, ma sécurité, ma philosophie. Le «non» que je me sentais appelée à matérialiser semblait être une négation de tout ce que j’étais et de tout ce que j’avais toujours chéri. » Voilà…. Le NON ne vibre pas aussi fort que dans votre expérience à vous mais il est assez intense. à suivre….

    2. Pierre dit:

      Écoute écoute!!! Loll.. parfait tombe bien comme Patricia , dernièrement je dirais tu viens me chercher souvent et je te dit merci Marie-pier !! Pas si facile des fois de se rebalancer intérieurement!! ☺
      PIERRE

  2. Dominique dit:

    Ce texte vibre en moi énormément. Merci pour ce message … Belle éclipse, profitez-bien :) Love

  3. Jean-Pierre dit:

    Ce dont tu parles, Marie, nourrissait mes réflexions ce week-end… J’ai 56 ans maintenant et je réfléchissait à toutes ces propositions professionnelles qui m’ont été faites et que j’ai accepté quand j’avais un peu plus de 22 ans ! Le « travail » m’a occupé plus de 10 ans, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 . J’en ai perdu ma femme, mes enfants, ma maison et…mon travail… Je ME suis surtout perdu car je n’ai pas écouté mon intuition qui me disait « prudence » et je n’ai pas écouté cette « insatisfaction profonde » qui m’habitait en permanence…
    Je t’embrasse Marie. Belle semaine à tous !
    Jean-Pierre

    1. Benoit dit:

      Jean-Pierre, ton histoire me touche profondément. Je suis désolé… et en même temps, je sens que t’en a tiré une leçon, que c’est l’expérience qui t’as le plus appris de la vie. Est-ce que je me trompe ?

  4. Christine dit:

    Merci Marie, j avais besoin de cet éclaircissement, ça m enlève le poids de la culpabilité. Bonne journée

  5. Gueurnouille dit:

    Bonjour, c’était mon premier message ce matin. Je l’ai d’abord écouté en audio, puis relu pour m’en imprégner. Quel bonheur de commencer la journée bercée par votre douce voix et de recevoir un message plein de douceur et d’amour pour bien commencer la journée. Un grand merci à vous ! Et je vous souhaite une très belle journée !

  6. Violetta dit:

    Il est aisé de dire : »oui » c’est tellement rassurant mais il est essentiel de savoir dire: »non » pour ne pas se perdre, pour rester en harmonie avec ses propres désirs.
    Chacun d’entre nous porte en soi une intuition profonde pour rester sur le chemin de l’éveil et de la connaissance.
    Je vous souaite à tous une belle journée!!

  7. Lila dit:

    Merci d’avoir écrit ce texte Marie. Vous m’êtes utile. Continuez.

  8. Isabelke dit:

    Merci pour vos textes, ils arrivent toujours à point pour moi. Belle journée

  9. Marité dit:

    Merci profondément Marie, Merci pour tout l’Amour que tu transmets, irrigues à travers tous ces beaux messages qui, je le sens viennent de tes entrailles, du vécu tes expériences et de ta reliance au Tout. Oui, j’ai aussi fait l’expérience d’un grand « non », allant à l’encontre du mouvement …. facile, confortable d’un sillon déjà longuement creusé
    Dire « Non » à quelque chose de connu pour ouvrir la porte à l’inconnu guidé par l’appel intérieur de l’Un-connu.
    Amour et gratitude, Marie ! Belle journée de co-naissance

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Merci pour ton partage et tes beaux mots, Marité! XOX

  10. AnnaElisabeth dit:

    Merci pour tous ces matins magiques que je lis avec plaisir et qui m’aident de re-trouver confiance! bonne éclipse à tous!

  11. loock gisele dit:

    bonjour marie pier ,merci pour ce message qui me parle beaucoup, savoir dire non et suivre sa voie intérieure ,à une période de ma vie , j’ai dit oui à la vie et je l’ai payé longtemps pas assez préparé à la vie, je croyais tout le monde gentil et bon et pourtant une voie intérieure me disait tu vas vers le danger ,je n’ai pas écouté et j’ai plongé au fond du gouffre pendant 8 ans ,un calvaire , ,mais depuis je me suis relevée dignement, tout cela est derrière moi ,le passé reste le passé, cet échec m’a beaucoup appris sur moi même bisous et bonne semaine gisele

  12. philippe.orion dit:

    bonjour MARIE-PIER,et que la lumiere continue a eclairer ton chemin.Oui restons
    dans notre alignement et ajustons notre perception de la realite.
    Voila ce que je mets en pratique depuis quelleques annees ,merci a se beau chemin, et a tous ceux qui s y trouvent.Que chaqu un sache ecouter ses propres intuitions,et rien n ais une erreure ,un e simple experience.
    MERCI A TOI MARIE-PIER,BISES FRATERNEL A TOUTS
    PHILIPPE ORION….

  13. Johanne dit:

    Bonjour, oui quel beau message! Et j’ai eu la chance moi aussi de dire non au tout dernier moment, dans une invitation à acquérir une formation qui, je sentais en mon coeur, sa disait non et je ne l’écoutais pas . Sa me répétais que j’avais tout en moi , et que je savais déjà tout ça. Et des paroles qui me revenait , donc j’ai dit non . Et j’ai constaté par la suite que j’avais fait le meilleur choix, car la vie me l’a enseigné jour, après jour dans une simplicité et le temps d’assimiler à mon propre ritme , ce sans me coûter un sous. Merci la vie . Et merci à toi Marie pour tout ces beaux moments de réflexion d’amour pour Soi! Xx

  14. Josee dit:

    Bonjour Marie
    Comme bien d autres personnes ce matin ce message est pour moi une reponse de l Univers, une approbation en quelque sorte. Je suis en arrêt de travail depuis maintenant 7 mois et jai un retour progressif prévu pour demain. J’ai été arrêté pour anxiété généralisé et dépression modéré. Qui l aurait cru lolll. Moi qui croyais avoir pleins d’outils dans mon sac ( ateliers de croissance personnel, lectures, études des enseignements Bouddhiste avec un moine, donc bonne formation pour la méditation et compréhension du fonctionnement sournois du mental et des émotions etc…) Voilà que je me retrouvait sur le carreau et pas à peu près à la suite d une longue année où ces émotions m’avait littéralement envahies et où je me retrouvait en tous points incapable de fonctionner. À la suite de mon arrêt je devais alors prendre des antidépresseurs. À tous les mois j allais les chercher à la pharmacie mais j’étais incapable de les prendre, mon corps entier me disais non. J’étais de plus incapable de lire et de méditer. En fait la seule chose que j’était apte à faire était de me reposer. Mes amies me conseillais les antidépresseurs de par leurs expériences. J ai d abord dû accepté que je m’ était retrouvé ds cette fragilité ce qui n as pas été facile. Mais quand j’ai su trouvé la compassion envers moi même et ressentir l’Amour envers la situation et pour moi, alors tout à basculé. Quelques semaines plus tard je recommençais à méditer et ma ma grande surprise mes méditations étaient plus profondes et intenses qu elles ne l’avait jamais été. L’Amour en est devenue Le centre, le point focal. Avec cet Amour j’ai pu transmuter l’anxiété. C’est ce chemin que mon corps et mon cœur voulais que je prenne. Sauf qu’il reste la fatigue. Il y a deux jours je me suis demandé comment j allait pouvoir fonctionner avec cette fatigue au travail. J’ai donc pensé que peut être les antidépresseurs pourrait me soutenir. Je suis donc allé fouiner pour voir encore une fois les effets secondaires et eurêka, je me suis retrouvé sur une étude sur Le millepertuis versus antidépresseurs. Et voilà hier j ai consulté en herboristerie et j’ai trouvé quelque chose avec quoi mon cœur et mon corps sont en parfaite harmonie. En passant je n’ai rien à dire à propos des gens qui utilisent les antidépresseurs mais pour moi tout devait passer par la transmutation. À chacun son chemin. Merci et continue ton beau coaching tu nous fait du bien et nous inspire xxx

    1. elPedro dit:

      Je dis bravo à ton honnêteté chère Josée, et tu as fait preuve de courage en refusant la facilité dans le dur chemin de la vie. Tu as choisi la meilleure voie en refusant de passer ta vie à ouvrir le petit bocal de pilule du bonheur au moindre malaise… au lieu de te prendre sérieusement en main. Tu as fait des recherches, des consultations aux bons endroits mises à notre disposition, écouté les conseils et des suggestions de personnes compétentes pour te sortir de ce que beaucoup vivent, l’anxiété maladive et la dépression. Toutes les excuses sont bonnes pour se laisser aller à la facilité lorsqu’on est malhonnête envers soi-même. Mais la paix intérieure et la joie de vivre ne sortent jamais d’un bocal d’antidépresseur. Merci pour ton honnêteté!

  15. dominique dit:

    Merci pour ce message qui résonne en moi, et merci pour tous les autres qui m’aident à traverser des périodes de choix difficiles à faire ce moment et qui me créent des angoisses que j’ai du mal à surmonter. Belle journée à vous

  16. dominique dit:

    Merci pour votre message qui me donne à réfléchir, je suis actuellement dans des périodes de choix difficiles et ne voit pas les solutions ce qui me crée des angoisses plutôt paralysantes votre message m’éclaire. Merci pour cette belle énergie et cette sincérité que vous savez si bien transmettre. Belle journée à vous

  17. Denise dit:

    Bonjour,
    Merci pour ce message. C’est un beau partage d’une tranche de votre vie. Et ce partage nous aide à déculpabiliser à nous aussi à avoir eu à dire NON à quelque chose qui semble si beau et grand… et que les gens autour de moi me regardait comme celle qui ne veut pas sourire à la vie et qui refuse de prendre le train qui passe. Oufff votre message me fait un grand bien Merci !!!!

    Il faut apprendre à dire « NON »…et écouter cette petite voix qui est ce  » doute » …
    merci

  18. Hélène dit:

    Bonjour Marie-Pier
    Depuis des mois et des mois je suis entre deux feux je tiens beaucoup à mon papa (91 ans et malade) mais il est très demandant… je ne sais pas toujours dire « non » il m’est arrivé de me taire le cœur serré en partant de chez lui, j’espère que je pourrais dire « non » j’aimerais tant c’est dur j’y arrive parfois çà fait mal. depuis une semaine j’ai des palpitations je me dois d’espacer mes visites chez mon père que j’aime tant,
    Merci infiniment Marie-Pier, je vous lis souvent cela fait beaucoup de bien
    Je me permets de vous embrasser très fort
    Hélène

  19. Delphine dit:

    Bonjour Marie Pier !
    Ce texte résonne tout à fait en moi aussi ; au quotidien j’écoute tant bien que mal ! délicatement ma petite voix intérieure pour me donner la piste à suivre ; les choix me sont parfois compliqués à faire, mon hypersensibilité me joue des tours …
    Malgré cela je me sens tout de même guidée pour dire un vrai oui ou un vrai non cela vient du ventre non du cerveau
    Merci j’aime beaucoup vos textes et me réjouis de vous lire à chaque fois
    Bien à vous Marie Pier

  20. Gisele dit:

    Merci Marie_pier .j’aime beaucoup lire vos messages …a la sauvette .J’ai l’impression que tu me connais .J’ai maintenant 76 ans ,très prochainement je serai a la retraite (je crois que L’on devrais m, attacher ).J’aurai beaucoup a partager .Merci ne l’échez pas GIGI OU Gizèle .Je prends la leçon …savoir dire
    Non . Je vous aime bien .

  21. Pierre dit:

    Merci!! Encore pour tes bons textes!!!☺

  22. Danielle dit:

    Ma première difficulté est vraiment de prendre le temps de bien comprendre le chemin proposé avant de dire oui ou non. Votre message me fait du bien et je me dois de prendre le temps. Merci pour tous ces messages qui portent à une vraie réflexion.

  23. Sylvie dit:

    Bon matin…..et merci ! Toujours inspirant de te lire.

    De plus, j’adore les capsules du moment!!!!

    Sylvie

  24. real dit:

    apprendre a dire non c est apprendre a s aimer,ce n est pas tjrs facile mais quaand on le fait on est fier de soi je parle par experience,j ai connu dans ma vie bcp de deceptions ,ce qui a permis la comprehension du savoir quand dire oui ou non.je me fais ce cadeau depuis et ca va bcp mieux ainsi. merci MARIEPIER,JE T ENVOIE DE BELLES ONDES POSITIVES.

  25. Myriam dit:

    Bonjour à tous et ttes

    Comme beaucoup d’entre vous , ce message est parfait de synchronicité!
    Il y a quelque mois,en mai,j’ai demandé à la vie  » s’il te plait,j’ai envie d’inscrire la musique ds ma vie_trouve_ moi de la musique ».
    En juin, un bon ami à moi, se fiance et un groupe de musique joue.
    Musique envoutante pour moi et je bats la mesure sans arrêt.
    Mon ami le voit et avec le  » chef d’orchestre » de la troupe vient me voir.
    Et une semaine après, je vais avec lui au répétition- tout le mois de juin.
    Il est induit que dès septembre,les cours reprennent et que je m’inscrit_ mon ami aussi.
    Mais voilà, depuis, je me suis posée la question; est ce que c’est bien ça que tu veux faire?
    Passer l’euphorie, j’ai compris que la musique_ cette musique j’adore MAIS pas la danse qui va avec.
    J’adore cette danse, c’est magnifique, mais voilà, Moi, je ne veux pas danser_ que chanter!
    Alors, qu’il y avait tout ce que j’avais souhaité:de la musique, avec un ami, en plus, et les cours a ma portée _ pas chers du tout. Hé bien, NON!
    J’ai demandé aussi, ds le même temps -d’ apprendre le REiki.
    Et samedi,mon ami, s’est marié.
    Le lendemain du mariage, j’ai été convié de nouveau à manger les restes et j’ai aidé à nettoyé et rangé la salle.
    Lors de ce repas, ne connaissance me dit » je vais chez une patiente qui est maître reiki depuis peu et qui cherche à donner des cours.
    Et voilà, je l’ai Mais il y a une amie trés proche’ qui a appris le reiki et nous avons parlé plusieurs fois qu’elle me l’enseigne.
    Nous sommes très proche( philosophiquement, de par nos vies respectives aussi et tout pleins de choses
    Seulement,elle est infirmière, travaille beaucoup et donc ce sera certainement plus long que de prendre des cours et…….plus enrichissant aussi pour moi et elle.
    En plus, les cours étaient moitié prix.
    Mais voilà, c’est tte ma vie:j’ai toujours préfèré aller par des chemins sinueux,pleins de détours plus tôt que par un chemin tout tracé.
    Je suis comme ça; ma famille me dit  » que je suis compliquée » par ce que pour eux, je choisie toujours la voie la plus difficile MAis de par ma nature passionnée:je n’aime pas le « monotone », il me faut, de l’exaltant, du bruit,de la Vie, il faut que ça bouge,et puis de par mes expériences de vie, je puis vous assurer que les chemins les plus difficiles sont les chemins oû l’on apprends le plus.
    Et j’ai appris, j’ai appris……..et ce n’est pas fini.
    Alors, suivez Toujours votre instinct, VOTRE PETITE VOIX, et vous ne serez pas déçu.
    Bonne continuation à tout le monde!

  26. Michèle dit:

    Moi aussi j’ai eu une fois l’occasion d’avoir devant mes yeux ce que j’avais toujours cherché comme tu le dit si bien j’avais tout sur un plateau d’argent et de rubis je n’ai pas su le voir et pourtant c’était clair comme de l’eau de roche aujourd’hui je réalise que je n’ai pas fait le bon choix et qu’à trop vouloir voler près du soleil on fini par se bruler les ailes et retomber et la ça fait mal

  27. Lise dit:

    Être en vie en suivant ses envies plutôt que le flot de la vie :)

    Je suis également convaincue que les choses se font lorsqu’elles le doivent, mais que notre instinct profond, et nos envies, priment. Les écouter et les exprimer nous conduisent vers ce qui nous correspond, mais il est important de le faire pour trier et choisir parmi les options qui se présentent

  28. Benoit dit:

    Ton message me fait penser à deux choses. La première c’est que J’aurais pu faire facilement, ou difficilement (ça dépend avec quelle perception je regarde), une carrière comme agent de sécurité. Je me disais que je faisais cela en attendant. Cela a duré 11 ans. j’ai eu toutes les occasions de me perfectionner mais ça a toujours dit NON très fort en moi. J’ai finalement abandonné mon permis et je vais maintenant comme camionneur, en attendant… J’ai toujours essayé de me convaincre que j’aimais les défis mais en réalité, ça n’a jamais été le cas. Aujourd’hui mon seul VRAI défis est de m’accomplir comme personne mais je ne sais toujours pas concretement comment je ferai cela… Ton message me dit d’y aller au jour le jour. La deuxième chose à laquelle ton message me fait penser c’est que je suis curieux. Je me dis que ça m’éclairerait peut-être un peu plus si je pouvais avoir seulement un aperçu de ton histoire, ce fameux défis auquel tu as renoncé. Est-ce possible pour toi de nous en donner un tout petit peu ? :-)

  29. Jacques Hébert dit:

    Tellement un beau message pour moi ce matin. Merci Marie-Pier.
    Je te lis tous les matins, mais c’est le premier matin, que je me permets de t’écrire et de te dire merci.
    Tout plein de câlins… tu fais du bien!

  30. RAYMONDE BERTRAND dit:

    MERCI POUR CE BEAU MESSAGE PLEIN DE SAGESSE , QUI TOMBE A POINT .
    JE S,AURAI M,EN SERVIR POUR MON PLUS GRAND BIEN QUE DE SAGESSE VOUS AVEZ , QU,ON NOUS AIT PLACE SUR VOTRE ROUTE EST UN CADEAU DU CIEL .
    QUE DIEU VOUS BENISSE RAYMONDE

Partager un commentaire

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>