Des pommes à la quincaillerie

Il est très difficile de trouver le bonheur en soi et il est impossible de le trouver - Nicolas Chamfort -

Si on se rend à la quincaillerie pour acheter des pommes, on est 100 % certain d’être déçu. Si on s’y rend encore une fois dans le même but quelques heures plus tard, on sera encore plus dépité. Si on s’y rend une troisième, une quatrième et une cinquième fois, on sera probablement un peu frustré. Et après quelques dizaines de visites, on commencera peut-être à dresser de grandes conclusions négatives au sujet des quincailleries, des pommes, de nous et de la vie. En plus d’être fatigué.

Quelles sont les «pommes» que vous cherchez en vain à la «quincaillerie»? L’amour? Le bonheur? La confirmation de votre valeur?

On voit généralement ces déceptions comme des invitations à redoubler d’efforts, à persévérer… Mais parfois, elles nous indiquent plutôt que le moment est arrivé de chercher ailleurs.

Une douce journée à vous, et un beau week-end à l’avance!

Vous aimez ce que vous lisez?

Joignez la communauté et assurez-vous de ne rien manquer!

(Visited 272 times, 3 visits today)

Partager un commentaire

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>