Redonner des couleurs à sa vie

Avez-vous remarqué que les choses les plus importantes sont souvent celles qu’on garde pour la fin?

Les idées qui cherchent à naître, les élans profonds et inexplicables, les formes d’expression qui nous rappellent qui nous sommes vraiment… Ce qui nous semblera avoir été le plus magique, à la fin de notre vie, est souvent la première chose qu’on a tendance à négliger aujourd’hui.

C’est que les petites choses du quotidien finissent rapidement par étouffer les grandes, n’est-ce pas? Les responsabilités et les obligations pèsent parfois très lourd. La structure devient si accaparante qu’on perd contact avec la joie et l’amour qui l’alimentent…

C’est la sensation que j’ai eue dernièrement. Je me suis retrouvée avec des journées remplies de défis ennuyants (vous savez, ces défis qui intimident et qui ne suscitent pas grand intérêt en même temps…) et de préoccupations mondaines. Rien de très lourd. Surtout que c’était en partie pour préparer un long séjour en Californie, un endroit que j’aime profondément. Mais j’ai eu la vive impression que ma vie était réduite à une liste de choses à faire et de problèmes à régler. Tout son pétillant, parti.

Peut-être est-ce une sensation que vous avez ces temps-ci? Le temps des Fêtes peut nous rapprocher de notre cœur d’enfant, mais il peut aussi nous en éloigner, avec le nombre de dossiers que l’on doit boucler avant les vacances et la liste de choses à préparer… On finit par oublier le but du but.

(Petit rappel pour vous et pour moi : le but du but, de tous nos buts, est de se sentir en harmonie…)

Ainsi, puisqu’il y a peut-être un moment que vous vous êtes offert le luxe d’explorer la question, j’ai envie de vous demander : qu’est-ce qui est vraiment primordial pour vous en ce moment? Je ne fais pas référence à ce qui est urgent ou nécessaire, mais à ce qui ne l’est pas du tout, justement… Ce vers quoi votre cœur tend lorsque vous n’êtes pas en mode survie. Ce qui donne ses couleurs à votre vie.

Et dites-moi, comment pourriez-vous faire de la place pour cette dimension dans votre quotidien? Comment pouvez-vous rappeler à votre corps, à votre système nerveux, que les enjeux ne sont pas aussi sérieux qu’ils semblent l’être?

Il est si important de protéger votre petit cœur d’enfant et la fleur de votre énergie créatrice. Les parties de vous les plus pures et les plus délicates ont besoin de structures solides, même rigides, pour les préserver. Oui, elles ont besoin de clôtures, de chiens de garde et peut-être de caméras qui vous alertent lorsqu’elles s’apprêtent à être envahies. Sinon, le reste prendra toute la place.

Ce qui est le moins essentiel est souvent le plus important. Et en l’absence d’urgence et de nécessité, on ne peut compter que sur les structures que nous avons nous-mêmes érigées pour y rester connectés.

C’est donc ce que je vous propose en cette période tantôt féérique, tantôt stressante. Érigez des clôtures autour de ce qui nourrit votre âme. Réservez-vous du temps pour danser dans votre salon, pour écrire, pour revisiter ce qui vous faisait vibrer, enfant. Inscrivez «décorer des biscuits en forme de sapin» à votre agenda, comme si c’était le plus important des rendez-vous. À force d’aérer votre quotidien, ainsi, vous aurez le sentiment que votre essence peut enfin y circuler… Et vous vous retrouvez avec une vie aussi délicieuse et magique que vous.

Bonne journée!

xx

Vous aimez ce que vous lisez?

Joignez la communauté et assurez-vous de ne rien manquer!

(Visited 2 950 times, 1 075 visits today)

21 réflexions au sujet de “Redonner des couleurs à sa vie

  1. Renée dit:

    Pour entretenir mon côté enfant. Aujourd’hui j’ai acheté des billets cinéma pour aller voir avec une amie le nouveau film de Marie Poppins. Le film classique pour moi j’ai dû le voir au moins 25 fois et c’est toujours féérique. Le nouveau va rafraîchir encore plus et m’inspirer d’explorer encore plus la magie de mon imaginaire d’enfant qui m’habite et nourrit encore des moments de bonheur. Car cela me ramène à la simplicité de la vie,de mon authenticité sans barrière et préjugé. Mordre dans la vie, rire,aimer,partager et prendre le moment présent tél quel. D’acceuillir…….

    1. Louise Castonguay dit:

      On oublie souvent notre coeur d enfant , c est plustot a la veille de Noel que je reveille mon coeur d enfant. JOYEUX NOEL XXXXXX

    2. Helene dit:

      Aujourd’hui je suis allée à la piscine. Je me suis achetée des petits collants : soleil, petits cœurs pour coller dans mon calendrier de l’ Avent.
      Je me suis senti heureuse.

  2. Olimpia SIMIA dit:

    Les couleurs de ma vie sont intenses… dans les lectures, souvent des biographies, des correspondances
    Mais par dessus tout dans leur partage !! Se donner mutuellement à lire, à découvrir
    Échanger à ce propo
    Lu ces jours ci, des échanges et partages entre 2 grands scientifiques et « croyants » à la fois, Pierre Teillard de Chardin et Théodore MONOD
    Merci de vos partages inspirante
    Olimpia

  3. Dina Ernst dit:

    Chere Marie, oh combien ton message m’est touchant…. Puisque cette période de Noel nous arrive toujours avec son Uni – vers de Magie , d’Amour et de Lumiere ….. et puis notre flot des vivants ne prend plus le temps d’aller a l’Essentiel …. au vrai Valeur de cette fête ….
    A chacun de nous de nous livrer a cette conscience … et revenir de que possible a notre coeur, a nos espaces intimes et sacrés.
    Merci pour tes paroles si juste.
    Bien a Toi
    Dina

  4. Patricia dit:

    Noël, sa magie, je n’ai plus d’enfant à la maison, ils sont grands cependant j’ai décoré mon intérieur, mis du coton pour symboliser la neige ou les nuages par endroit, des petits personnages, des perles, des lumières que j’allume chaque soir. Je me sens bien, je suis bien, c’est mon cocon. Une douce chaleur me porte et pourtant il fait 18° dans la maison. Les cadeaux que nous allons offrir à noël sont emballés et disséminés dans les pièces ! Pas de sapin mais une belle crèche. J’ai retrouvé la magie de noël, aujourd’hui je me sens tout simplement vivante et ça s’est merveilleux ! Joyeux noël à tous et à toutes !

  5. Nadine des gites les Princes. dit:

    OUI, je suis tout à fait en accord avec ton texte.
    Ma façon de le dire : « l’essentiel EST l’inefficace ! ».
    Sur mon profit Linkedin, (réseau sociaux pro et sérieux) j’ai mis « cherche à être inefficace »…..jusqu’à présent zéro retour alors soit personne ne l’a lu soit personne n’a pigé ! Ahahahaha !
    (c’est pour l’anecdote, car en fait, je m’en fiche total de ce réseau !)
    Bref, c’est tellement difficile de devenir inefficace, rêver, faire des trucs non listés ( si vous voyez ma liste c’est impressionnant !!! en plus quand j’ai fini une obligations j’en rajoute dix !). Je pense souvent que l’on attend la mort encerclée de contraintes à dépasser, défis à relever …C’est vraiment débile !
    Je m’accorde désormais 1 heure / jour à faire de la couture ou rêver…..rêver c’est déjà ça, c’est déjà ça….
    Bisous de Provence.

  6. Martin dit:

    Vous avez tout à fait raison.Trop souvent nous passons à côté de ce qui est vraiment essentiel accaparé par notre quotidien dit urgent .Étant éducateur spécialisé auprès de déficients intellectuels. Eux , ils m’apprement bcp à conserver mon cœur d’enfant. Ils sont purs et authentiques avec une grande joie de vivre communicative. C’est un privilège pour moi d’avoir cette opportunité d’évoluer auprès de tous ces gens qui me ramène à l’essentiel .Soit vivre dans le bonheur et non uniquement survivre

  7. Jean - Luc Larocque dit:

    Bonjour,
    Comment fait-on pour retrouver ce cœur d’enfant lorsque l’on n’est qu’en survie sur le plan émotionnel autant que sur le plan matériel? Comment fait-on aussi pour découvrir ses passions, prendre confiance en soi et essayer de les réaliser quand on n’arrive pas à les identifier? Je suis maintenant à l’ automne de ma vie . L’hiver s’en vient à grande vitesse et je me retrouve seul face à la vie suite au décès de ma conjointe avec qui j’ai partagé ma vie pendant 40 ans. Plus les jours avancent et moins la vie n’a de sens à mes yeux.Bonne journée.Je vous remercie de m’avoir lu.

    1. Isabelle dit:

      Jean-Luc,

      Je veux t’offrir mes sympathies. La perte de ta conjointe est certainement déstabilisante et je comprends ta détresse. Je ne suis pas psychologue, mais je vais te parler avec mon coeur…

      Prends le temps de vivre ton deuil et de pleurer ta peine: tu trouveras sur Google les étapes du deuil…

      Puis, reprend-toi, accueille le quotidien et rebranche-toi sur ton essence. Fais des choses qui te font du bien. Si tu es plutôt introverti, fais des lectures et va marcher dans la nature. Tu es extraverti? Va à la rencontre des autres et échange avec eux.

      Parfois, lorsqu’on est en couple depuis tant d’année, on s’oublie… Il est temps de te retrouver. Je te souhaite tout le bonheur possible!!!

      Une inconnue,
      Isabelle

    2. gisele dit:

      bonsoir jean luc , je suis touchée par votre commentaire ,vous avez perdu votre moittié et cela représente un grand vide toutes mes condoléances ,essayez d’aller vers une association qui peut vous aider à passer ce cap douloureux ,voir des personnes et peut être donner un début de sens à la vie, d’être écouté et entendu fait du bien ,malgré tout nous devons avancer car la vie continue lorsque l’on est au bas de l’échelle notre regard monte vers la lumière je vous souhaite du courage et soutien pour traverser cette épreuve

  8. Brigitte Phaneuf dit:

    c’est ce que je cherche depuis plus de 2 ans, et j’ai de la difficulté à trouver. j’essai de mettre ca a l’horaire pendant cette période de fêtes, mais pour moi, se sera congé et le moins de party possible, j’en ai perdu le gout.

  9. Cassiopée dit:

    J’ai été touchée par votre courriel Jean-Luc. Selon moi quand la vie n’a plus de sens, il faut chercher à aider les gens autour de soi, par de petites actions, de tous petits pas… Se tourner vers les autres, ça été ma porte de salut… bonne chance Jean-Luc

  10. aroame dit:

    J’aime te lire, mais parfois cela m’exaspère, car ma vie en ce moment se passe pour une partie importante à secourir des personnes qui n’ont pas les moyens de se payer tous ces beaux caprices; quand tu n’as même pas les moyens de te payer un ventilateur pour dormir, sous une chaleur intense de 35 degrés, quand tu dois emprunter pour te procurer l’antibiotique qui va te permettre d’arrêter de tousser, et on vient parler de préparatifs pour la Californie et de luxe sans fin!…. Quand une petite fille réfugiée meurt parce qu’elle n’a même pas d’eau à boire…. seigneur qu’on est des bébés gâtés! cela me crève le coeur!

    1. Sabine dit:

      Bonjour Aroame,
      Je comprends votre colère et vous avez raison. Toutefois, vous ne pouvez demander aux gens de porter toute la misère du monde et surtout de culpabiliser. Il existe la mort physique mais il y a aussi la mort et le désespoir de l’esprit. Un des grands maux de l’occident est de nous faire fonctionner comme des machines et d’oublier notre raison de vivre. Matin magique permet de se questionner sur « soi »et de tenter de trouver une harmonie mentale.

  11. Xavier dit:

    J’ai envie de dire la vie n’est pas un long fleuve tranquille…! Peut-être que nombre de personnes ne sont pas souvent à la barre de leur fragile barque de vie…? Peut-être aussi que nombre de personnes se fuient et n’arrivent plus à donner du sens à leur vie unique pourtant précieuse…?

    Comment passer beaucoup moins de temps et s’épuiser à fonctionner dans le mode « Faire » (il faut que…, je dois…) et oublier le mode « Être » ?
    Que va-t-il se passer par exemple si je renonce et décline des mondanités… ?
    Il y a bien aussi des obligations incontournables qui ont une échéance et que pas faire a alors inéluctablement des effets négatifs sur notre futur…

    J’entends aussi une plus grande souffrance en cette période de fêtes de Noël, de partages en apparence heureux, pour des personnes isolées ou en solitude non voulue… Ce n’est pas un hasard si constaté qu’en cette fin d’année il y a beaucoup plus de suicides…?

    A propos de l’émerveillement des petits enfants : j’avais 6 ans quand j’ai découvert que le père Noël est une fable. Et bien pour mes 2 petits frères et ma jeune jeune soeur j’ai joué le jeux et je me suis senti responsable malgré mon jeune âge…

    L’enfant intérieur est une belle instance en chacun de nous. Devenu adulte, il est créatif et aussi parfois rebelle… et a besoin de s’exprimer… Est-ce que j’écoute l’enfant rebelle ou l’enfant créatif…?

    Je termine sur le but présent en chacune et chacun d’être heureux malgré les aléas de la vie. Lao Tseu aurait pensé et écrit à peu près cette pensée à méditer : le Bonheur n’est pas un but à atteindre… c’est notre chemin de vie…; et j’ajoute métaphore s’il en est une seule, avec un long fleuve pas tranquille de la naissance à la fin de vie terrestre, elle inéluctable… Et le témoignage de fin de vie de bien des personnes nous apprend que le plus grand regret vécu c’est n’avoir pas su dire aux proches et moins proches je t’aime… Alors n’attendons pas l’inéluctable pour le dire et le vivre vraiment… (( <3 ))

  12. Chantal dit:

    Comme je me retrouve dans ce que vous nous partagez dans ce très joli message « Redonner des couleurs à sa Vie »…!
    Mille mercis, Marie, de me rappeler de ne pas oublier de laisser de la place pour le plus important dans ma vie de chaque jour!
    Ces mille et un moments tout simples qui nourrissent notre joie de vivre au quotidien, qui nous font nous sentir bien, heureux de vivre.
    Quels magnifiques voeux.. je vais m’empresser de les envoyer à tous ceux que j’aime :-) :-) :-)
    Tout le meilleur pour vous, chère Marie, chaque jour de votre vie, pour tous vos fervents lecteurs, et pour chaque être sur cette si belle planète, tout le meilleur!

  13. Ariane dit:

    Merci beaucoup Marie-Pier! Ce message est un rappel tellement important et bienvenu pour moi en ce moment. Pourtant en même temps j’ai de la misère à trouver l’equilibre avec une discipline qui me permet d’avoir un environnement qui me supporte et une nourriture saine, un temps de repos … etc.

  14. real doyon dit:

    merci MARIE. tu est vraiement merveilleuse.tu est une de ces femmes ,qui est toujours la pour nous encourager,je t aime aussi comme tu le merite. je t envoie de belles ondes positives tu me fait vibrer de tout mon etre.xxxxxxxxxx

  15. Carole dit:

    Bonne année et bonne santé à tous et profitez de la vie elle est précieuse

  16. Chris dit:

    Bonsoir ! Je lis seulement ce soir vos quelques mots et je suis impressionnee de constater combien nos parcours sont ressemblants et nos regards sur ce qui nous entoure également (hier soir j’admirais la beauté de la lune en conduisant !!).. Vous vous êtes séparée de votre compagnon en même temps que moi, nous sommes passées par les mêmes phases souffrances, analyses… J’ai perdu ma petite minette Maya à laquelle j’étais attachée comme si c’était mon autre fille. Vous, c’était votre chienne je crois… Nous nous sommes reconstruites l’une et l’autre durant ces 3 dernières années,
    petit à petit avec des hauts et des bas. Nous avons réouvert notre regard, notre cœur. Réappris à profiter de chaque instant de la vie. Avons retrouvé le plaisir de nous faire du bien, nous écouter. A goûter à une certaine liberté et surtout sérénité. Je commence a être prête à rencontrer un autre homme car le besoin de partage est là. Mais j’ai peur. A 55 ans ds 2 jours, comment cela va til se passer ? Les débuts et après… L’espoir de trouver un compagnon qui me correspondrait davantage qu’avant est plus fort que les doutes.
    Le plus drôle ds nos vies parallèles c’est que nous sommes en phase même pour le rhume !!
    Je vous souhaite donc une belle année pleine de promesses et de réalisation de soi avec beaucoup d’amour, des amitiés des échanges tels que ceux que vous nous adressez si gentiment et.. un bon rétablissement !
    Bonne année aussi a toutes les personnes qui vous lisent

Partager un commentaire

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>