Les anti-résolutions et le courage d’avoir

shutterstock_549591895femme_ouvre_rideaux
Tant que je chercherai à obtenir une chose, je ne pourrai l’avoir, puisque le seul fait de la chercher, c’est affirmer que je ne l’ai - Neale Donald Walsch, Conversations avec Dieu -

Quel est votre désir le plus profond pour la nouvelle année?

On a vu récemment beaucoup de suggestions de rituels et processus de toutes sortes pour émettre nos intentions. Et je dois dire que tout cela me stresse beaucoup plus que ça m’inspire. Si je devais avoir une intention pour la nouvelle année, ce serait de ressentir encore plus de gratitude et d’amour… N’est-ce pas ce que nous voulons tous, directement ou indirectement? Or, je ne sais pas pour vous, mais dès que je me fixe l’objectif d’en avoir davantage, la gratitude et l’amour se dirigent main dans la main vers la porte de sortie. Car l’essence même du contentement est justement de ressentir qu’on en a assez… Plus on en veut, moins on en a.

Ainsi, voici ce que j’ai décidé de faire cette année. En fait, je n’ai rien décidé, ça s’est fait tout naturellement : plutôt que de cultiver l’intention de créer, de ressentir ou de recevoir ce que je désire, je le trouve ici et maintenant. Tout simplement. Si je veux la sérénité, je découvre la paix qui est omniprésente et que j’ai tendance à ne pas remarquer, justement parce qu’elle est toujours là et facile à oublier. Si je veux plus de gratitude, je remarque davantage le contentement que je ressens en arrière-fond, et je savoure encore plus intensément la joie qui pétille pendant les petits moments de grâce. Et si je veux plus d’amour, je porte pleinement attention aux éclats d’amour que je capte ça et là. En fin de compte, je détourne mon regard du vide à remplir autant que possible, et je remarque les espaces où j’ai déjà ce que je désire.

C’est comme une anti-résolution, si vous voulez. Je cultive l’avoir plutôt que le vouloir.

Oh, puiser ce qu’on veut dans ce qu’on a peut nous donner l’impression de «tricher». Car les règles du jeu consistent généralement à désirer quelque chose qu’on n’a pas… Oui, on remarque ce qui ne fonctionne pas, puis on va vers mieux. On porte grande attention au vide, plus on le remplit. Mais pendant combien de décennies de plus avons-nous besoin de courir après des carottes, affamé, pour réaliser que le jeu est truqué? Vous avez peut-être remarqué que le projet de devenir heureux ou serein reste toujours exactement cela – un projet.

On a de si beaux désirs et de si nobles visions. Mais les transformer en objectifs est souvent la meilleure façon de s’en éloigner. Car cet instant est le seul moment où l’on peut avoir quoi que ce soit… Et si on remet une chose à plus tard, si on en fait un but lointain, ce n’est pas l’objet de notre désir qu’on dépose dans l’avenir mais le sentiment de manque qu’on cultive. Tout comme une graine de carotte deviendra toujours une carotte, le vide mènera toujours à davantage de vide, et vouloir mènera toujours à davantage de vouloir. N’est-ce pas ce que l’expérience vous a prouvé? Bien sûr, on peut vouloir quelque chose, puis l’obtenir. Mais le vouloir ne disparaît pas, il ne fait que changer de forme et se déplacer. Il ne disparaît que lorsqu’on choisit profondément de le laisser aller.

Ainsi, que choisissez-vous : vouloir ou avoir? Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais il me semble que le moment est arrivé de se permettre de recevoir – de cesser de remettre le meilleur à plus tard et de goûter, enfin, à ce qu’on veut si intensément. On a absolument tout ce qu’il faut ici et maintenant, dans notre vie actuelle, pour y arriver. Même si on n’a qu’un petit peu de paix, de liberté, de satisfaction, d’abondance ou de confiance en soi, on peut plonger dans les petits morceaux qu’on a et s’en imprégner. Il n’est pas question ici de se faire violence en prétendant être plus comblé qu’on ne l’est… On parle juste de s’ouvrir doucement aux parties de nous qui le sont vraiment. Et voici ce qui est merveilleux : plus on voit le bien-être et à l’amour qui sont disponibles maintenant, plus on réalise qu’on en a beaucoup plus qu’on ne le croit. Et plus on est ouvert à en recevoir encore davantage, naturellement.

Choisir d’avoir demande énormément de courage. Vouloir peut être tellement plus confortable… Il y a cette tension douloureuse mais familière. Et on n’a pas à confronter notre peur de perdre ou de ne pas être à la hauteur, car on n’a rien à perdre ou à mériter. Et cela nous permet de nous sentir victime des circonstances, ce qui est désagréable mais moins effrayant que d’être en charge. Oh, je suis la première à préférer que tout me soit offert sur un plateau d’argent, selon la manière que j’ai spécifiquement choisie, plutôt de devoir puiser ce que je désire dans ma vie actuelle par la force de mes petits bras. C’est juste que ça ne fonctionne pas. Vouloir ne fonctionne pas. On ne bâtit rien sur du vide.

Ainsi, j’ai abdiqué. Et si vous le souhaitez, je vous invite à abdiquer avec moi. «Abdiquer», dans le sens de déclarer que votre bien-être est plus important que la forme qu’il pourrait ou devrait prendre… de décrocher de tous ces buts et images mentales dont vous êtes peut-être prisonnier. Oh, se détacher de ces images peut nous donner l’impression d’abandonner, de renoncer à nos rêves. Mais c’est au contraire la façon la plus rapide de s’en approcher. Car le premier pas vers une belle année ou une belle existence sera toujours, toujours une belle journée.

Et c’est ce que je vous souhaite aujourd’hui, en direct de ma petite île magique… Avec le soleil qui brille entre les nuages, la brise qui souffle doucement, et une Balinaise qui se recueille en prière juste à côté.

À lundi!

xox

signature marie

Vous aimez ce que vous lisez?

Joignez la communauté et assurez-vous de ne rien manquer!



76 réflexions au sujet de “Les anti-résolutions et le courage d’avoir

  1. Françoise dit:

    Merci beaucoup! Exactement ce que j’avais besoin d’entendre ce matin :)))

    1. Natalie dit:

      SI NOUS POUVIONS VRAIMENT RECONNAÎTRE NOS MOMENTS DE BONHEUR, NOUS SERIONS PEUT-ÊTRE CE QU’IL NOUS FAUT DANS LA VIE.

      Nous devons apprendre à savourer les instants où nous nous sentons particulièrement bien. Prendre vraiment conscience de ce qui nous rend réellement heureuse…réfléchissons à nos préférences personnelles et apprenons à reconnaître puis à accueillir, c’est moments de bonheur qui nous sont propres.

    2. real doyon dit:

      tu as bien raison.je le sais pcq je pratique exactement ce que tu prone ,et j ensuis plus heureux je prend la vie jour apres jour sans me poser topde questions mais j ai appris en souffrant et moi aussije voulais tjrs plus mais j ai constate que ca ne donnait rien on doit se satisfaire de ce que l on a et remercier le ciel,pour toutes les graces recues. etre heureux c est de se contenter de ce qu on possede et se compter chanceux de l avoir.je temine sinon je ne vais plus m arreter. merci a matin magique pour les lecons de vie que MARIE PIER,nous envoie tous les jours. on t aime je tiens a te le dire.xx

  2. Bernard dit:

    Merci Marie,
    J’espère que vous garderez toutes ces bonnes résolutions une fois repartie de votre petite île du Paradis. Je trouve que c’est pas toujours évident de lâcher prise et n’étant pas dans le vouloir.
    Bon courage pour votre projet. ;-)

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Oh, je suis d’accord, c’est loin d’être évident! C’est un défi pour moi aussi. :-)

      1. Lorraine Déry dit:

        C’est exactement ce que je voulais lire.
        Pour moi, pas de résolution…
        Ma Vie est devenue d’une grande simplicité avec les années qui s’ajoutent aux années.
        Remercier (gratitude), aimer et vivre le moment présent.
        Tout est là pour être heureuse sans contrainte ni effort.
        Lor-reine (maître de ma Vie)

        1. Bianca dit:

          Je résonne avec vous…..encore du chemin……mais déjà simplement de vivre là avec ce 1ue je suis…..

  3. Sylviane dit:

    Bonjour Marie Laure ,
    Je voudrais tout simplement te dire MERCI.
    Merci pour tout tes messages qui me parlent et qui me touchent.
    Merci d’être entrée dans ma vie par hasard.
    Merci de m’aider dans ma démarche d’évolution.
    Merci d’être là ,merci d’être toi.
    Je te souhaite une merveilleuse journée.
    Sylviane

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Bienvenue ma chère Sylviane! xx

  4. Peres dit:

    Merci Marie Je ressens à travers vos mots beaucoup de douceur de vivre, et qui me permettent au même instant d’apprécier ce que j’ai.

  5. Anne dit:

    Ce message m’a rempli d’allégresse. Belle manière de recommencer mon année ! Bonne reprise à tous ceux et celles qui se remettent au travail aujourd’hui, et à ceux et celles qui y sont déjà.

    Anne

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Je suis ravie de lire ça, Anne. xx

  6. JoieNina dit:

    Prisonnière du manque des « grandes choses » de la vie, me libérer en savourant la plénitude dans chaque « petites choses » de la vie…
    Votre message de ce matin m’encourage à suivre pas à pas ce chemin…

    1. Marie-Pier Charron dit:

      C’est un honneur d’y contribuer, JoieNina. :)

  7. Marie-Noelle Marron dit:

    Merci pour ce beau texte qui donne à réfléchir et va un peu à l’encontre de ce que je pratique avec la loi d’Attraction …je vais le relire… belle journée à toi Marie Pierr

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Ça ne ve pas à l’encontre du tout, à mon avis… Car le principe de base de la loi de l’attraction est qu’on attire à nous des choses et situations qui sont à une fréquence similaire à la nôtre. Si on est dans une fréquence et de vide ou d’attente, c’est ce qu’on aura tendance à attirer. Et si on est dans une fréquence d’amour et de « rempli », on en attire encore davantage.

      Je pense que cette façon qu’on interprète souvent la loi de l’attraction est la raison pour laquelle tant de gens n’ont aucun succès avec elle. Tant que le bien-être est un outil pour arriver quelque chose, ce n’est pas du vrai bien-être. Tout comme lâcher prise dans le but que les choses débloquent n’est pas du vrai lâcher prise.

      Tiens, je devrais écrire un texte là-dessus… :-)

      1. elPedro dit:

        Merci Marie-Pier
        « Si on est dans une fréquence de vide ou d’attente – c’est ce qu’on aura tendance à attirer ».
        C’est tellement vrai, car par intérêt ( j’avais besoin d’argent), j’ai travaillé 17 ans dans un CHSLD à laver des planchers et ramasser le vomi et les excréments des personnes âgées malades, Alzheimer et autres, et je me disais les premières semaines… Comment vais-je faire pour continuer plus longtemps à faire ce travail dégradant et sans espoir d’amélioration?
        Et un jour, je me suis rendu compte – après quelques mois – que j’avais hâte de voir ces personnes diminuées physiquement. Rien n’avait changé – je faisais le même travail, mais mon attitude avait changée totalement, mais peu à peu, non pas du jour au lendemain.
        J’ai découvert qu’avec le temps, j’avais appris à les connaitre ces chères personnes âgées, et l’amour que j’avais en moi, (résultat de démarches spirituelles), je ne l’ai pas gardé pour moi égoïstement, mais je lui ai donné une place dans mon travail quotidien sans que je me force, sans même que je le décide. Je les aimais tout simplement ces personnes. Et lorsque l’on fait quelque chose par amour véritable, que ce soit le travail utile aux autres ou aussi le bénévolat, la joie s’installe dans le cœur peu importe l’âge, l’endroit ou l’activité. J’ai trouvé, en d’autres mots, que c’est quand on donne (avec amour véritable) que l’on reçoit. Si je ne suis pas heureux lorsque je « donne » aux autres, c’est que l’amour véritable n’y est pas présent. Lorsque je donne du bonheur aux autres, sans attente, sans m’attendre à rien en retour, j’ai tendance à l’attirer. Je le vis avec une grande reconnaissance. Et je bénévolerai jusqu’à la fin de mes capacités de ma vie sur terre. Longue vie à toi Marie-Pier magique.

        1. Marie-Pier Charron dit:

          Que c’est beau… Un grand merci du partage qui illumine ma journée!

  8. gisele dit:

    bonjour marie pier, l’avoir et le vouloir ,vaste programme ,l’expérience nous montre plus on en veut, on veut encore plus on est jamais satisfait ,mais aujourd’hui je suis à l’automne de ma vie et je me suis calmée, ce que je recherche ce sont des sentiments d’amour ,de reconnaissance, de moins de solitude, de compassion ,j’ai passé les 2 fêtes toute seule avec mon compagnon, sans famille, c’est pas le matérialisme qui me manque c’est l’amour, toute ma vie j’ai donné sans compter mon temps de part ma profession d’infirmière maintenant il faut que je sois plus dans le prendre soin de soi et ça je ne sais plus ,il faut que j’apprenne à me connaître et être un fidèle et meilleur compagnon de moi même; avoir c’est dire que l’on a en nous beaucoup de réponses que l’on est pas assez ouverte sur nous même ,se connaître soi même ,l’estime de soi , on se sent trahie ,abandonnée, dans le désamour, l’insécurité, ce sont des blessures ressenties , je ne sais pas trop m’exprimer, merci c’est un beau message, je vais m’en inspirer pour être plus dans l’avoir et être plus sereine que dans le vouloir, même si c’est le vouloir du sentiment, on ne peut pas imposer aux autres de m’aimer ou d’avoir de la compassion; merci pour ces écrits

    1. Bernay Rozenn dit:

      Je suis très touchée par ton message Gisèle. Les fêtes ont été très douloureuses pour toi. Ce que j’ai compris du message de Marie pier c’est que, toi qui aurais besoin de douceur et d’amour, tu pourrais chercher cette douceur et cet amour qui sont déjà présents ds ta vie et surtout en toi. Te brancher sur cet amour de l’autre et cette compassion que tu connais déjà car tu les as en toi, vécus dans ton travail d’infirmière. Même si tu les ressens comme très fragiles ils sont bien là . C’est merveilleux de les retrouver. Et berce toi avec eux.bon courage

  9. Marie-Aude dit:

    votre texte correspond exactement à ce que je vis. Depuis 3 ans je désire 2 choses, et je ne les ai pas, j’ai « tout » essayé, l’engagement, la confiance, la panique, mais aussi le lâcher prise (le vrai! je l’ai vécu, que c’était bon), ne suivre que la joie, mais là ressort toute ma frustration, ma colère contre la vie de ne pas avoir ce que je désire au plus profond de moi. Je suis totalement bloquée.
    Et j’ai vraiment du mal à me relier là en ce début d’année, après avoir essuyé tant d’échecs, à la paix et à l’amour.
    Alors ma question, c’est qu’en faire? comment prendre soin de mes désirs qui n’aboutissent pas ? que faire de cette colère qui est là?

  10. Lucie dit:

    Cela m’a fait du bien de lire ton petit mot ce matin et de prendre conscience de gratifier ce que l’on a au lieu de désirer ce qu’on a pas.
    Je suis une femme dans la soixantaine, séparée, je vis seule et je m’ennuie . On dirait que je n’ai plus de but et je pense très souvent à mourrir. Non pas que je le veux vraiment mais j’aimerai arrêter de souffrir et de rechercher l’amour de mes enfants qui me délaissent . Triste.

  11. Isabelle dit:

    Merci ton texte tombe à pic pour moi aussi…. Je vais tâcher de m’en inspirer grandement et laisser venir ce qui doit venir plutôt que de vouloir et attendre ce qui ne vient pas ou pas aussi vite que je ne le souhaite. Travailler à mon rythme sur des projets mais sans projeter vraiment… Bonne journée à tous.

  12. sylvie Vernet dit:

    Magnifique
    Je me suis aperçu depuis deux ans seulement que ce que vous venez de nous conter est le chemin le plus juste pour être heureux et personnellement je travaille tous les jours pour le cultiver
    En évitant d être dans l isolement c est à dire en faisant les choses avec beaucoup de présence consciente aussi ..
    Ici la et maintenant je fais ce que je dois faire et ce que j aime faire parfois ce qu il faut faire bien sur mais avec amour et en effet en pleine conscience c est ce qui m aide à être plus heureuse ..
    Ce n est pas toujours facile mais j ai l impression que c est comme un muscle que l on travaille pour que fidèlement il vous montre après qqs semaines qu il vous à entendu ….
    Merci pour vos beaux messages qui aident beaucoup …
    Et bonne et belle année à vous et tous ce que vous aimez ..
    Sylvie

  13. chantal laurent dit:

    Merci pour vos écrits , aujourd’hui c’ est exactement ce que je ressent . Merci pour la vie!!

  14. Martine dit:

    Bonjour Marie Pier
    Je ne me manifeste pas très souvent mais ce matin ton message m’a beaucoup touchée car j’ai pris cette même décision depuis Noël. ( Ce moment où redémarre la lumière )
    L’année 2016 a été très pénible pour moi, obstacles professionnels, difficultés financières, et néanmoins la gratitude que ma santé ait tenu bon.
    Je m’intéresse à la physique quantique, je pratique le yoga et bien d’autres choses.
    Pourtant un matin , en méditant, je me suis demandé : qu’est ce qui ne fonctionne pas?
    Et je me suis dit aussi, comme une evidence, que c’était désirer, être dans l’attente et mesurer le manque. Même lâcher son désir et faire confiance, cela faisait plof!
    Eh oui, la confiance, ça dure combien de temps sans douter ?10 seconde? Allez, 1mn.
    Je me suis rendue compte aussi qu’on ne pouvait pas forcer la part de soi qui est en attente. … à ne plus l’être.
    Je passe donc un temps à faire de la CNV (communication non violente ) avec les parts de moi tristes, en colere, en manque, juste pour leur demander quel est leur besoin que je n’ai pas entendu. Pas pour le Satisfaire, juste pour l’entendre avec empathie. Chaque part de nous a besoin d’empathie.
    Alors peut s’installer plus de paix. Je pratique quelques instants de cohérence Cardiaque et ensuite je suscite la gratitude pour les petites choses de mon quotidien et souvent la joie pointe son nez. Je trouve que c’est une émotion forte proche de l’amour car il y a de la joie dans l’amour et de l’amour dans la joie. Et je laisse faire.
    Et effectivement je suis plus « sereinement remplie ».
    Il y a quelques petites ratées, cela ne m’a pas empêché d’attraper la grippe mais ma gratitude est qu’elle n’a pas été aussi forte que prévu.
    Merci à toi pour tes messages porteurs et lumineux.
    Bonne semaine
    Martine

  15. Brigitte dit:

    Bon jour !
    C’est tout le programme du contentement: aimer avoir ce qu’on a, aimer être où l’on est, aimer être qui on est.. …..
    On même temps cela me donne l’impression de me figer sur place…

    Et comment comprendre le travaille avec la visualisation ?

    En souhaitant plein de belles expériences sur l’île ☺

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Coucou!
      Souvent, on utilise la visualisation comme un outil pour arriver quelque part, c’est vrai. Mais elle peut être vécue et « goûtée » dans l’instant présent — comme si ça se passait maintenant, juste pour le bien-être que ça nous apporte dans l’immédiat.

      (Le paradoxe est qu’elle est infiniment plus puissante — puissante, dans le sens de « provoquer des miracles dans le monde extérieur » — lorsqu’on la fait ainsi, sans avoir cette intention.)

  16. Françoise dit:

    J’aime ce message, il me parle. Ne rien attendre, ne rien vouloir et juste s’abandonner à l’instant, au moment comme il vient … Merci pour vos matins magiques !

  17. Annie Sarah dit:

    Merci pour ce texte qui nous ramène à ETRE tout simplement et pleinement

  18. Sylvie dit:

    Merci Marie-Pier, très belle reflexion ce matin , je vais m’en inspirer et le vivre.

  19. Mireille dit:

    Bonjour Marie pier

    N,avons nous pas tous déjà remarqué que lorsque nous avons eu ce qu’on voulait
    La plus part du temps on s’en lasse après et on n’en veut plus! Et bien voici ce que la vie
    Nous dit que tout cet avoir n’est quephemere ! Et que même cette illusion qu’il faut absolument avoir pour être heureux même en ce qui concerne l’amour est illusoire! Être en paix avec soi même c’est à mon avis indispensable ! …
    Mireille

  20. LOU dit:

    MERCi Marie-Pierre. C’est si bien dit et c’est bien la réflexion qui me passait par la tête…
    Cette pression que l’on peut se mettre à vouloir imaginer nos plus grands désirs. Pouvons-nous juste nous sentir immensément reconnaissant pour tout ce que nous avons déjà. Et juste s’ouvrir à l’amour ,la paix , la joie , la gratitude … le bonheur d’être en vie . C’est la grâce que je nous souhaite pour 2017.

  21. Mona dit:

    Bon matin Marie Pier, j’aime beaucoup ta méditation sur l’Amour et je me posais une question ce matin. Je cherche à comprendre pourquoi j’ai tel bobo et je me disais lâche prise, arrête de te stresser avec cela. Et tu viens de me confirmer ce que je pensais, c’était d’arrêter de penser à vouloir savoir au lieu de laisser venir. Tu me parles beaucoup avec tes beaux messages qui m’aide énormément, continue de réaliser tes beaux projets et que la vie soit douce et bonne pour toi ma belle.
    Bonne journée avec plein d’Amour ….Merci d’être là avec tes mots.

  22. Pierre dit:

    Bonjour Marie! C’est la première fois que je me permets une réflexion sur ce que je tu patages! J’ai bien aimé les réflexions lues! Moi j’essaie de chérir ce que j’ai, pas ce que je n’ai pas! La gratitude, il faut remercier! Bonne journée!

  23. Diane dit:

    Bonjour Marie,
    Quelle belle réflexion sur l’ouverture aux possibilités.
    Je vais retenir cette pensée.
    Merci

  24. Eva Medina Hernandez dit:

    Votre texte me touche, car Je me trouve en Thailande avec mon fils de 9ans, qui comme moi, adore voyager. Mon but était d’économiser suffisament d’argent pour vivre ici avec mon fils pendant 3 mois. Je suis femme célibataire, et m’occupe de mon fils toute seule depuis sa naissance. Avant son arrivée, j’avais un bon travail et un bon salaire. Depuis, j’ai vendu ma maison, pris du parental, puis congés sabbatiques… Pour quitter définitivement mon travail. Aujourd’hui, mes économies épuisées, je travail depuis deux ans en faisant un peu de tout. Ménages, cours de langues, quelques marchés… Économiquement c’est dur, et au même temps je suis contente de pouvoir m’occuper de mon fils depuis le début, en essayant de lui « donner » une autre éducation. Il fait l’école à la maison, et nous avons un peu voyagé au cours de ces années. En 9 ans, j’ai juste eu une relation de 10 mois avec un homme. Cela s’est très mal passé, car de nouveau je me suis retrouvée à vivre avec un pervers narcissique. 3 relations de ce genre m’ont détruit, et affaibli… Je voulais vraiment guérir et rencontrer enfin quelqu’un de bon pour moi et donc pour mon fils.
    Je suis très longue dans ce travail, car depuis 6 ans, je n’ai pas eu de relation intime avec un homme. Je sais que j’ai évolué, que j’ai avancé pendant toutes ces années, et je crois que je m’aime plus qu’avant, que j’ai plus de confiance en moi.
    Je pourrais en parler pendant des heures, mais cela n’est pas le but. Aujourd’hui, il m’est arrivée quelque chose de profondément désagréable, plus que cela, mais je n’arrive pas à déterminer si c’est juste un sentiment de colère, de dégoût… Tout cela au même temps.
    Je me trouve donc en Thailande, chez mon oncle, car il a 74 ans et a besoin d’aide pour certaines choses ici(il ne parle pas thai ni anglais…) il ne se sentait pas bien, et il y a deux ans nous avions déjà passé un peu de temps avec lui pour l’aider à déménager et s’installer. J’ai toujours été une personne « généreuse et responsable » donc cette année, nous sommes arrivés en Thailande pour l’accompagner un peu dans ses démarches administratives et médicales.
    Aujourd’hui, il m’a envoyé un message par messenger, en m’avouant son désir sexuel vis-à-vis de moi. Bien sur, il a donné plein de détails que je n’ai pas envie de partager ici.
    Je ne sais pas quoi faire. Depuis que j’ai vu le message ce matin, je n’ai pas pu lui dire un mot sur le sujet. Journée de forte pluie sans arrêt, donc coincée dans la maison avec mon fils et mon oncle. J’essaye de rester naturelle, comme si je ne savais encore rien, et je sais qu’au plus tard demain, je devrai en parler. Je suis en colère, j’essaye d’être dans l’acceptation de ce qui est, et cela ne marche pas vraiment. Je suis à la recherche de l’amour vraie, et je me retrouve coincée dans une maison à l’autre bout du monde avec un oncle qui délire completement et qui me suit toute la journée comme un chien. Je n’en peux plus, et je pense que je le merite bien, car être là chez lui, était confortable pour moi (économiquement parlant) et très prennant, car il est très grognon et dépendant. Voilà, je ne savais pas à qui en parler, tant pis, c’est fait.
    Ton texte me touche, parce que j’ai idéalisé ce voyage, qui était pour moi une évasion. La fuite de mon quotidien en France. Et je me rends compte, que depuis le début, c’est tout le contraire. Je cherche tellement à aller bien, à accepter, à aimer, à être dans la gratitude, à me faire confiance et à être aimée des autres, que je suis encore plus perdue. Je voulais, une autre vie… Vouloir ne me réussi pas! Être , je n’y arrive pas encore.
    Merci pour ces matins magiques. Je m’excuse pour ce texte, long et sans forme, et au même temps…. Demain il y aura peut être un matin magique pour moi!!!!!

  25. Murielle dit:

    Merci Marie-Pier….

    Cette réflexion me touche particulièrement ce matin. Je suis reconnaissante de pouvoir m’inspirer, et laisser ces mots m’habiter maintenant. Vouloir n’est pas agir pour obtenir ce qu’on souhaite. Vouloir reste un mot répété & trop souvent répété sans prendre conscience de qui se passe ici maintenant. Cultiver le bonheur est accepter ce qui est là maintenant…. Je réalise qu’écrire ces mots actuellement est mon bonheur. bienfaisant de tenter l’expérience de ne rien vouloir d’autre que ce qui est là maintenant….Une forme de lâcher prise. Accueillir ce Matin-Magique d’aujourd’hui un bienfait apaisant: l’expérimenter une capacité à développer …. merci encore ce partage est bienfaisant…

  26. Chantal dit:

    Merci de partager ces réflexions avec nous. Bali est effectivement un bel endroit pour avoir un sentiment de plénitude. Les gens semblent toujours heureux, souriants en tout cas. C »est vrai que j’ai tout ce dont j’ai besoin dans ma vie. Merci de m’aider à m’en souvenir

  27. Blandine dit:

    Bonjour Marie-Pier,
    ton message tombe à pic en ce moment où je traverse des difficultés financières et une crise de sens. Je ne sais même pas comment je vais pouvoir payer tout mon loyer ce mois-ci, acheter mon épicerie…
    Et pourtant, ces derniers jours, j’ai commencé à me dire quelques fois dans la journée que j’avais de la chance d’être dans un logement chauffé, de goûter à ce gratin que j’avais fait et qui était si bon, d’avoir cet ami qui vient me rendre visite et prendre un thé…
    Merci pour ton message, qui vient me rappeler ce que je sais déjà et que je n’applique pas encore assez.

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Merci du partage, Blandine. xx

  28. Sandrine (Annecy) dit:

    Merci Marie-Pier pour ce beau message qui me touche aujourd’hui, peut-être effectivement parce que la période est aux vœux et à ce que l’on désire alors que le vœux serait d’apprécier et de se rendre compte de ce que j’ai, même si je remercie tous les jours pour ce que je vis déjà mais en ce moment, je demandais plus…
    Je vais donc m’inspirer de votre texte pour ressentir encore plus tout ce que j’ai.

    Bonne continuation de voyage à Bali et cela me donne envie de découvrir ces îles un jour.

  29. josiane dit:

    vous dites tellement mieux que moi ce que je ressens.
    justement ces jours ci je m’etait laisser embarquee à me plaindre intérieurement de mon entourage, pas assez ci ou trop ca et puis en même temps je combattais ces mauvaises pensées et tout d’un coup ce matin, je me disais que j’avais des gens à aimer, un corps à aimer, un jardin à aimer, et pleins d’amis inconnus à aimer et c’est énorme…
    alors merci pour ces liens magiques entre nous tous et nous n’y arrivons pas à chaque instant mais nous tous pareils et comme disent les togolais « nous sommes ensemble », communauté humaine aux prises aux mêmes limites
    penséees amicales à tous

    1. Sylvie dit:

      Merci pour ce message plein de sérénité et d’espoir car aimer ce qu’on a déjà est à la portée de tous, la démocratisation du Bonheur en quelque sorte…
      C’est comme aimer ce qu’on fait plutôt que toujours chercher à faire ce qu’on aime.La nuance peut paraître subtile mais tellement importante pour avancer dans la vie..
      Amicalement

  30. INES dit:

    Bonjour Marie Pier, merci pour ton message, car il m’a beaucoup inspiré pour les jours a venir .. en effet moi aussi en ce moment je souhaite recevoir du bonheur et de la joie en lâchant prise, mais parfois certaine partie de moi on envie d’avoir quelque chose de bien précis pour être détendu et cherchent a vouloir … et au fond je sais que ce n’est pas comme ça que je vais me rendre heureuse, et surtout que je n’ai pas envie d’être dans cette énergie du désir constant d’avoir « plus » pour être heureuse ! en tout cas merci pour ce message qui me rappel ce l ‘importance d’être vivante et de recevoir humblement ce qui se présente en moi et dans ma vie de tous les jours ! et merci pour ce lieu d’expression ou je peux utiliser des mots qui me remplissent et me font vibrer ! merci a toi pour cette amour et cette bienveillance que tu me/ nous transmet dans tes textes et qui sont apaisants et libérateur .
    Inès .

  31. Loulou dit:

    Merci Marie pour ce magnifique texte….. Il engage dans une réflexion profonde de l’essence de la vie….. Je suis à l’approche de mon 56e anniversaire, dans un quotidien confortable…. Tu m’as fait réaliser que même si j’ai beaucoup, j’en veux encore….. Mais à partir d’aujourd’hui, je change mon discours et je prends conscience de TOUT ce que j’ai et je l’apprécierai jour après jour….. Je te remercie de replacer mes priorités….. Merci de m’aider à devenir une meilleure personne…. et bon séjour dans ton petit paradis…..

  32. noulou dit:

    Quel beau message, juste, frais, nourrissant, suffisant…pour moi qui ai toujours tendance a courir…après quoi ? Tout…et rien sans doute; il me faudra relire ces belles lignes. Merci Marie-Pier

  33. Michel dit:

    Pour moi, je traduirais cela en:
    arrêter de vouloir tout contrôler, lâcher prise, faire de la place pour pouvoir accueillir l’autre ou le Tout Autre.
    Belle journée à tout le monde.

  34. MARIE-EVA dit:

    MERCI BEAUCOUP MARIE PIER, POUR TES MESSAGES QUE JE LIS AVEC ATTENTION. CA VIENT ME REJOINDRE DU FOND DE MES ENTRAILLES. VIVRE LE MOMENT PRÉSENT EST UN BEAU PROJET À ME DONNER. VIVRE MON AUJOURD’HUI EN RECUEILLANT LE BEAU, LA VIE ET L’AMOUR. S’ARRÊTER UN INSTANT POUR GOÛTER À CE MOMENT PRÉSENT QUI EST PLEIN DE SENS PUISQUE JE SUIS LÀ ET JE SUIS VOULUE LA DANS L’AMOUR QUI M’A VOULU LA.
    BONNE ET HEUREUSE ANNÉE DANS CETTE AMOUR QUI NOUS A VOULU LA.

  35. Jean-françois brando dit:

    Vivre sa vie, ici et maintenant, en savourant chacun de ses instants…
    Comme disait Horace, « Carpe diem » !
    Alors cueillons les fleurs qui chaque jour, poussent dans notre cœur,
    et je vous offre à tous un bouquet de pensées, avec toute mon amitié,
    pour la nouvelle année.
    A bientôt Marie-Pier, magicienne des matins…

  36. Valérie dit:

    MERCI Marie-Pier pour cette première lecture de l’année 2017, animée de ce message apaisant, enrichissant.
    Oui, cultiver, entretenir, alimenter toutes les pépites qui brillent en nous, malgré nous, à travers les autres, grâce aux autres, et un jour après l’autre, dans l’instant présent, en récolter tous les trésors de bienfaits!
    JE DIS MERCI!
    de pouvoir apprendre à me contenter, à apprécier pour donner, accueillir, recevoir, aimer encore mieux!
    Belle et heureuse année Marie-Pier, et à nous tous.

  37. CECILE dit:

    Merci pour ces belles inspirations….j’avais besoin de ces idées!
    Profiter de l’instant présent….c’est si simple et tellement enrichissant de le faire, revenir à sa respiration et son intérieur….Eckhart Tolle en parle aussi très bien ds son livre « le Pouvoir du moment présent »

  38. Jean dit:

    Bon Matin Marie, Ton message me rappel une vielle légende hindoue qui raconte que;

    Il fut un temps où tous les hommes étaient des dieux. Hélas, ils abusèrent tellement de leur pouvoir divin que Brahma, le maître des dieux, décida de leur ôter leur divinité et de la cacher à un endroit il leur serait impossible de la retrouver. Le grand problème fut donc de lui trouver une cachette sûre.

    Les dieux mineurs, convoqués en conseil pour résoudre ce problème, proposèrent ceci:

     »Enterrons la divinité de l’homme dans la terre.

    Mais Brahma répondit:

    -Non, cela ne suffit pas, car l’homme creusera et la trouvera.

    Alors, les dieux proposèrent:

    -Dans ce cas, jetons-la dans le plus profond des océans.

    -Non, car tôt ou tard l’homme explorera les profondeurs de tous les océans et je suis sûr qu’un jour, il la trouvera et la remontera à la surface.

    Alors les dieux mineurs conclurent:

    -Nous ne savons pas où la cacher, car il ne semble exister sur terre ou dans la mer, aucun endroit que l’homme ne puisse atteindre un jour.

    Enfin, Brahma hocha la tête et dit:

    -Je sais ce que nous ferons de la divinité de l’homme. Nous la cacherons au plus profond de lui-même, car c’est là le seul endroit où il ne pensera jamais à la chercher. »

    Depuis ce temps-là, conclut la légende, l’homme fait le tour de la terre, explore le monde, escalade des montagnes, plonge dans les océans et creuse en vain, à la recherche de quelque chose…qui ne se trouve qu’en lui.

    Une belle et heureuse année ;-)

  39. Salomé dit:

    Merci. Effectivement nous avons un grand pouvoir, il se déploie facilement si l’on choisi d’être dans le présent, d’être soi même avec le sourire et l’intention de donner du bien. Je l’apprend tout les jours. Je veux changer par moment puis je m’apparaît cette pensée que je suis moi et que je dois me laisser aller au changement qui s’opère sans vouloir le provoquer. La paix vient alors naturellement et le pouvoir de mes intentions s’en trouve grandi. J’ai vécu mon petit « miracle » et je serais heureuse de vous le partager un jour. Et c’est un peu grâce à vous :)
    Merci.

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Quel bonheur de lire ça… J’ai hâte de prendre connaissance du petit miracle. ;)

  40. Géraldine dit:

    Bonjour Marie,
    Merci pour tes messages qui me régalent.
    A propos de vouloir, je ne puis m’empêcher de me dire : pourquoi pas l’un et l’autre? le vouloir avec l’avoir? pourquoi l’un exclurait-il l’autre? l’amour, la gratitude, la joie, la sérénité etc…sont des états vibratoires que l’on doit en effet chercher à l’intérieur de soi, alors que nos projets ont souvent une forme matérielle, que l’on trouve à l’extérieur. Pour ma part, depuis que j’ai ouvert la porte à mes rêves, je me sens plus digne de recevoir et je me suis donc octroyée le droit de recevoir, il s’agit simplement de trouver la bonne formule pour demander et la magie universelle fait le reste. Toutefois, attention à ne pas être dans « l’attente » qui est un cercle vicieux qui se nourrit de nos frustrations. « Demande et il te sera donné » et « Aime ton prochain comme toi même » (hors contexte biblique ;-)) sont distincts l’un de l’autre mais ne sont pas exclusifs. L’être humain, par essence, repousse sans cesses ses limites, et pour ce faire, il a besoin de buts à atteindre, sous forme de projets, et ceci passe irrémédiablement par l’avoir (me semble-t-il). Quant à la culture du vide sur un terrain vide, la physique quantique nous a appris que tout est vide autour de nous, tout le reste n’est qu’affaire d’illusion. Le vide intérieur quant à lui, se comble en effet par la l’amour et la gratitude (…) qu’on sait se donner, en cultivant les graines d’amour et de gratitude que l’on a à l’intérieur. Voilà pour ma part, l’objet de ma réflexion, que je me permets de partager avec toi, en toute humilité. Avec toute mon amitié, mon amour et ma gratitude. Bien à toi, Géraldine

  41. isabelle dit:

    Merci Marie Pier,
    j’ai besoin de lire et relire ce que tu as écrit, pour moi je vais ancrer ce  » ne rien vouloir  »
    J’ai juste envie d’Etre simplement, d’accueillir, le coeur grand ouvert, l’amour, la paix, la joie et tous mes autres petits anges quand ils me prennent la main, les reconnaitre quand ils sont là…juste ça, tout simplement .

    Merci

  42. christian dit:

    salut marie pier
    Excellente facon de voir les choses. Accepter ce qui existe deja et faire avec et ne pas etre dans lattente.Le moment present cest la magie quon possede mais quon utilise pas comme on le devrait.Le trucs a mon avis cest le silence , lecoute et lacceuille dans ce quon va faire.
    Merci pour tes mots magiques.

  43. André dit:

    Bonjour Marie Pier,

    J’ai lu ton texte en sentant que quelque chose bougeait en moi, quelque chose à la fois de difficile et d’un autre côté comme s’il était temps pour moi de me réajuster à moi-même.
    Ce que je veux dire, c’est que j’ai bien perçu, senti que mon mental cherchait des failles, et des à ce que tu amènes, des critiques n’ont d’ailleurs pas tardé à émerger, mais le trouble grandissant de la nécessité de changer de regard, enfin plutôt de perceptions sur qui je suis sans mon mental m’est apparu clairement, je ne suis pas celui qui veut, je suis déjà tout ça, j’ai déjà tout ça, mon âme m’a fait un coucou que j’ai entendu. Elle m’a montré que oui il est bon de lâcher son vouloir, pour juste accueillir ce qui est la, ce qui vient…
    Merci pour m’avoir permis de faire un pas vers moi.
    ANdré

    1. Marie-Pier Charron dit:

      C’est inspirant de te lire, André. C’est tellement beau de cesser de réagir automatiquement à ce que la tête nous dit, et de prendre un moment pour questionner la validité de sa perspective.

  44. Manon dit:

    Merci pour ce beau texte. C’est tellement vrai. Plus on focus sur une chose plus elle est difficile de l’obtenir. Il faut laisser les choses venir à nous tout naturellement. Merci encore et profites de cette beau pays pour t’énergizer. XXX

  45. Isabelle Lord dit:

    « Cultive l’avoir plutôt que le vouloir » et « plonger dans les petits morceaux qu’on a et s’en imprégner » sont écrits sur mon tableau que je lis chaque jour. Merci :)

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Bienvenue! :-)

  46. Corinne dit:

    Bonjour et merci de ces si belles pensées. Je ne lis le message qu’aujourd’hui car j’ai décidé de me déconnecter cette semaine, plus ou moins. Et c’est drôle de lire ce message ce soir à 20h passé….Lors du passage à la nouvelle année, j’ai décidé que je ne prendrai pas de résolutions cette année…juste envie d’accueillir ce qui se présente !!! Donc cette magie vient de faire écho à cette journée merveilleuse. La neige était là chez moi depuis hier, alors au lieu de courir dans tous les sens, je l’ai regardée tomber et j’ai savouré ce que la nature m’apportait. Ce matin il y avait suffisamment de neige pour que j’essaie mes raquettes achetées il y a 3 ans juste après ce que j’appelle la dernière neige. Pourtant j’ai trois mille choses à faire…sans doute. Et bien mes pieds ont enfilé les bottes qui elles même se sont accrochées aux raquettes et je suis partie en forêt écouter le grincement des arbres, le craquellement des branches, regarder les oiseaux virevolter joyeusement.
    Ce soir la première pensée fut  » je n’ai pas fait grand chose de ma journée ». Et là un petit écho m’a répondu « bien sûr que si, tu t’es connectée à la nature, et à toi même alors le reste attendra….comme tes raquettes ont attendu presque 3 ans la neige… » belle soirée à vous toutes et tous.

  47. Isabelle dit:

    Bonjour Marie Pier,
    J’espère que toi aussi tu vas bien. Cela fait longtemps que je lis tes messages qui me nourrissent, bien sûr parfois je ne m’y retrouve pas, ou je n’ai pas envie d’entendre, ou je ne comprends pas tout, mais quelle richesse tu m’offres et gracieusement, Merci pour tout cela.

    Donc pour la première fois je viens te rejoindre sur le sujet du lâcher prise. Même si je n’ai pas fait de stages de développement personnel, mais que je me suis nourrie des expériences que mes amis faisaient, la nature et le yoga, un bon livre et de la musique suffisaient à soulager les périodes plus ou moins difficiles de ma vie.
    Mais il y a quelques années je souffrais d’une épreuve sentimentale, chacun me disait « lâche prise » avec cette histoire, mais rien n’y faisait. Je ne comprenais pas ce terme technique ! Or une journée triste dans mon coeur m’a conduit dans la nature, j’ai pleuré énormément et pour la première fois j’ai dit « JE M’AIME » en répétant comme un mantra, je m’aime … puis petit à petit tout c’est calmé en moi, tout apaisé, et j’ai commencé le lâcer prise à ce moment là.
    Pour moi le lâcher prise et en tout premier lieu de s’aimer soi même puis tout se diffuse ensuite. Qu’en penses tu?
    Excellente journée à tous.

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Quel magnifique partage, Isabelle… Merci!

      Je pense qu’il y a plusieurs chemins qui peuvent nous y mener, mais effectivement, la clé magique semble effectivement de vouloir s’aimer et être bien encore plus qu’on veut obtenir ce qu’on veut de la façon désirée. Une affirmation comme la tienne est une superbe idée. Et je pense que chacun, s’il s’ouvre à sa guidance, trouvera sa/ses façon/s d’y arriver.

      Merci encore!

  48. Evelyne dit:

    MERCI MARIE-PIER POUR LA BEAUTÉ DE TOUS TES MESSAGES MATINAUX.

    BIEN À TOI

    AVEC PROFONDEUR

  49. Chloé dit:

    Bonjour Marie,

    Je pense que tes mots et les papillons qui s’en libèrent sont de la lumière dorée de guérison chaque jour. Merci infiniment.

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Oh, merci Chloé. xx

  50. Sylvie Simon dit:

    Bonjour Marie-Pier,
    L’amour de la vie se déploie jour après jour et Matin Magique est la source de cet état qui m’habite depuis plusieurs années. Je veux me permettre de recevoir. Ouvrir mon cœur à ce qui m’habite haut en couleur, en odeur, en texture…. comme un oranger en fleurs et fruits ! Oui ces arbres nous offrent les deux en même temps. Incroyable!!!
    Un merci plein d’Amour et un câlin du cœur spécialement pour toi Marie-Pier …..
    Sylvie de Montréal

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Ravie de te lire, Sylvie. Merci du partage!

  51. Mohamed dit:

    Bonne année 2017 , je nous souhaite des paquebots de santé pour accepter ce que nous sommes et continuer à désirer ce que nous avons. Depuis pas mal d.annees je me suis trouvé amoureux fou de ce que j’ai et mon évolution se fait en toute tranquillité et sérénité , je me laisse dans le flot tout en demeurant :
    – Centré
    – Ouvert et accepter ce qui arrive , prendre le temps nécessaire avant d’agir
    – En Éveil qui veut dire vivre le présent
    – Connecté à mon environnement
    – Demeurer hospitalier
    Demeurer dans l’avoir = ÊTRE + FAIRE
    J’applique un proverbe simple : Un que tu as vaut mieux que mille tu auras .
    Bonne continuation
    Mohamed

  52. Vaihauvahine dit:

    Bonjour,
    Il me reste 5 min avant de reprendre la valse de mon quotidien trépident … Mais avant cela je voulais dire MERCI et respirer en le disant, en le lisant, en le partageant … Comme il est doux et profond de se sentir vivante, de réaliser que tout est possible à chaque instant, tout dépend de là où je pense à porter mon attention. SI je soutiens la vie, ma vie, celle des autres, si je suis présente dans ce mouvement, je sens alors cette vie même s’animer. Etre là pas à pas, sentir ce qui est bon et juste pour moi, respecter ce qui est bon et juste pour l’autre …
    Bien et bon à chacun(e) en soi et autour de soi.
    MERCI pour cette vague inspirante des matins-magiques, que de vie(s) pour tous ces jours qui arrivent et pour celle qui s’écoule déjà là maintenant !
    Avec affection et attention.
    Vaihau

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Merci pour ce beau message, Vaihau!

  53. THIERY Monique Marie dit:

    Bon Jour du plus profond de mon coeur, Marie-pier ! ça fait drôle de s’adresser à une personne que l’on ne connait pas au sens du terme: que l’on a jamais rencontré en vrai ! et en m^me temps que l’on a l’impression de connaître à un autre niveau : celui du partage de l’intimité, de ce qui relie au-delà du matériel. Pourtant, l’intimité, c’est ce qui nous est propre, à chacun, chacune, comme un secret… c’est étonnant, paradoxal !!! la vie a beaucoup d’humour, non ? !!!! et si ce qui était intime à chacun de nous, serait ce qui est universel à tous : l’amour !!!!
    Alors oui, je crois que ce que l’on cherche à l’extérieur (l’amour inconditionnel) est bien caché au fond de nous et n’attend qu’une chose, qu’on le découvre !!!! osons soulever le petit voile qui le dissimilait : il était là, tapi bien au chaud, attendant le moment où enfin nous osons le regarder bien en face, lui ouvrir grand les bras et lui dire : bienvenue, je t’ai enfin trouvé et je t’accueille…
    Car notre seul libre-arbitre, notre seul pouvoir se situe là : dire OUI à la Vie !!!! entièrement, passionnément, amoureusement… et enfin déposer l’armure (pour ma part !), plus besoin de lutter pour être la meilleur, juste être moi : Monique Marie : Bienvenue !

    Alors oui, Marie-Pier, je te connais car je ‘ai rencontré dans la plus belle des énergies, des dimensions : celle de l’amour universelle !
    Oui à ton texte qui m’a bouleversée, mis la tête à l’envers, secouée… pour me rendre compte, après 3 semaines d’incubation du texte et du virus : une bonne grippe, (oui, la vie a vraiment beaucoup d’humour) : :
    J’AI déjà tout !!!!! Gratitude infinie..MM

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Merci pour ton si beau message, Monique Marie! xx

Partager un commentaire

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>