Devenir l’autorité suprême de sa vie

(Peut-être aimeriez-vous écouter la version audio du message plutôt que de le lire à l’écran? Vous n’avez qu’à cliquer ici pour la télécharger.)

 

Voici comment j’ai commencé l’an 2017 : j’étais à Singapour avec une autre voyageuse rencontrée à Bali, où je passais l’hiver. Nous devions toutes deux quitter l’île pour renouveler nos visas, alors même si nous nous connaissions peu, nous avons décidé d’aller accueillir ensemble la nouvelle année dans ce petit pays au sud de la Malaisie. (Ce fut, de très loin, mon Nouvel An le plus exotique…)

À minuit, nous étions donc assises sur le trottoir d’un pont piétonnier, à regarder les feux d’artifice qui surplombaient Singapour (et bien sûr, les nombreux cellulaires qui les immortalisaient…). C’était magique. Sauf pour le fait que ma compagne de voyage bouillonnait de frustration. Elle ne cessait de répéter à quel point elle était déçue de ne pas avoir réservé de places dans un bar pour célébrer, que c’était son premier Nouvel An sans champagne, etc. Tout au long du voyage, j’avais joyeusement acquiescé à ses demandes, et je lui avais même donné carte blanche pour la planification de la soirée, mais elle n’était jamais contentée.

Le seul besoin que j’avais exprimé était de sortir de la foule dès que les feux seraient terminés, car je commençais à étouffer, et que si elle voulait aller boire une coupe de champagne, elle devait choisir un lieu calme et feutré. Or, dès la fin du spectacle, elle s’est précipitée là où la foule était la plus dense, en direction du bar le plus couru de la ville, jetant un coup d’œil vers l’arrière pour confirmer que je la suivais.

Après quelques minutes à courir derrière elle comme un chihuahua et à bien goûter mon malaise, quelque chose a cliqué. Je me suis rapprochée d’elle, et je lui ai dit en criant (non pas parce que j’étais en colère, mais parce que c’était tellement bruyant) que c’était assez. Non, je n’ai pas tenté de me convaincre qu’au fond, c’était une belle aventure, ou que je pouvais bien endurer quelques heures douloureuses pour ne pas ruiner sa soirée… Et je n’ai pas essayé de lui quêter un peu de respect, ou encore de cultiver une énergie combative qui n’est pas la mienne. Je lui ai tout simplement dit que je partais. C’était étrange; j’avais l’impression de rêver, ou de dépasser une ligne invisible… comme si prendre mes besoins autant au sérieux n’était pas permis. Mais dès que j’ai commencé à marcher vers l’hôtel, toute seule, j’ai senti une libération toute symbolique.

On pourrait dire que ce petit moment a donné le ton à mon année. Ce n’est pas le thème que j’aurais choisi, mais c’est plus ou moins la direction que mon année 2017 a prise. Ce ne fut pas une grande année. Mais en rétrospective, je vois qu’elle m’a ramenée encore plus à l’intérieur de moi-même, au centre de mon être et de ma vie. Je n’arriverais pas à cerner les moments où ça s’est installé, mais aujourd’hui, je peux dire que je ne me suis jamais sentie aussi grande, vraie et connectée à mon pouvoir.

Quand on est enfant, ce qu’on pense et ressent n’a souvent pas beaucoup de poids… On a peu d’autorité sur notre vie. C’est normal, car si on avait tout le pouvoir de décision, on pourrait passer nos journées à regarder la télé et à manger des bonbons. Mais ce qui se passe souvent, on dirait, est que même après être sorti du monde de l’enfance, on conserve un sentiment de petitesse et d’impuissance quelque part à l’intérieur de nous… On a la vague impression que ce qui nous habite n’est pas tout à fait valide ni important. On ne se l’avouerait jamais, mais quelque chose en nous cherche un «adulte» ou une autorité pour nous donner le droit d’être ce qu’on est vraiment et de dire non à ce qui ne nous convient pas.

Attendez-vous une permission pour arrêter de courir comme un chihuahua et choisir votre propre chemin? Attendez-vous un déclic qui amènera certaines situations à changer sans que vous ayez à vous manifester?

Aussi étrange que cela puisse sonner, voici ce que j’ai envie de vous rappeler, en ce début d’année : vous n’êtes plus un enfant, et vous n’avez plus besoin de vous faire petit. Les rênes de votre vie sont entre vos mains, et entre vos mains seulement. Comme le chantait Beyoncé dans une de ses chansons : You’re a grown woman, you can do whatever you want. Oui, vous pouvez faire absolument tout ce que vous voulez. Vous avez le pouvoir de dire oui… de dire non… De marcher dans le sens inverse de la foule, ou d’offrir d’en prendre les devants. Ou de choisir de ne rien faire du tout, quels que soient les jugements.

Devenir l’autorité suprême de sa vie. J’ai entendu quelqu’un utiliser ces mots, il y a quelque temps, et ça a touché une corde profonde en moi. Car on peut accomplir bien des choses et relever bien des défis… Mais il me semble que la première question à se poser est : suis-je en train de vivre ma vie? Suis-je en alignement avec ce qui m’habite, ou ai-je pris l’habitude d’agir en fonction des autres, et des voix dans ma tête qui les représentent?

Pour plusieurs d’entre nous, la peur d’être rejeté et de troubler le statu quo est en train d’étouffer notre vie. Et on est alourdis par des concepts extérieurs qu’on n’a jamais vraiment choisis, que ce soit ceux de la beauté, de l’amour, du bonheur, et de ce à quoi ressemble une vie (ou une nouvelle année) réussie. Mais on a le choix. Oui, on a toujours le choix d’arrêter de se contorsionner à travers des idées qui ne nous appartiennent pas et de rétablir la vérité. Notre vérité. Le chemin peut sembler long et compliqué, mais en fait, ça ne commence qu’avec une décision… Une permission sacrée qu’on cesse d’attendre ou de chercher, et qu’on choisit de se donner.

Parfois, quand on transmet nos vœux de bonne année à quelqu’un, on dit : «ce sera TON année!» C’est ce que je vous souhaite : que 2018 soit VOTRE année… Remplie d’expériences qui vous feront authentiquement vibrer, et avec une version de vous encore plus libre et radieuse en plein centre.

Sur ce, je vous souhaite une très belle fin de semaine!

XOX

Vous aimez ce que vous lisez?

Joignez la communauté et assurez-vous de ne rien manquer!

(Visited 6 214 times, 55 visits today)

43 réflexions au sujet de “Devenir l’autorité suprême de sa vie

  1. Aline dit:

    Bonjour Marie-Pierre,
    J’ai toujours aimé être avec les autres car je trouve que la vie est plus belle quand on peut la partager. Et pourtant, je me rend compte depuis quelques temps que j’ai souvent tendance à m’adapter aux autres et à dire et faire ce qu’ils attendent de moi (ou ce que je pense qu’ils attendent de moi). Je me rend compte que ce n’est pas forcément ce que je veux mais je n’arrive pas à savoir ce que je veux vraiment et à agir autrement. J’ai donc tendance à prendre de plus en plus de temps pour moi toute seule. C’est certainement une bonne chose pour apprendre à me connaître davantage mais je n’aimerais pas non plus arriver dans l’extrême inverse et me couper des gens. J’espère peu à peu trouver le bon équilibre!
    Merci pour ce message Marie-Pierre.
    Belle année à tous les matins magiciens!

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Je comprends Aline, merci du partage! Je pense que sans trouver une réponse théorique à ta question, chaque instant où tu te demandes ce que tu te sens guidée à faire, tu sauras toujours exactement c’est quoi. Et ce sera toujours équilibré.

      xox

  2. Bertrand dit:

    Je m’excuse, mais je pense que c’est l’opinion de quelqu’un de très privilégié, qui ne partage pas le quotidien du commun des mortes de devoir subvenir à ses besoins matériels….etc

  3. Michèle dit:

    Bonjour et merci Marie pour ce beau texte !
    Je suis en train de relire le Cours de Magie que j’ai fait avec toi en 2014/2015 et je vois tout le chemin parcouru depuis…
    Pourtant (et je sais que cela fait partie du processus), je viens de traverser deux années dans les ombres et les profondeurs de mon être, ce n’était pas confortable du tout, non…
    Voici que 2018 arrive et je viens de poser -encore- des actes nécessaires à mon évolution, donc cette année sera effectivement celle qui me fera « authentiquement vibrer », je le sens, je le veux.
    Je souhaite de tout mon coeur qu’il en soit de même pour toi.
    Je t’embrasse et je t’aime Marie pour ce que tu ES et ce que tu Donnes. Amour et Gratitude vers toi.
    Michèle

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Merci chère Michèle! Je suis ravie de te lire. xox

  4. Martine Foucher dit:

    Merci et meilleurs voeux Marie -Pierre !.2018 démarre pour moi avec un petit différent familial . J’ai commenté un point de vue sur Facebook en rapport avec les sms . Un de mes enfants s’est senti atteint alors qu’ aucun lien ne le concerné , il s’est fâché , n’a pas accepté mon point de vue et je ne me sens pas concernée par sa réaction . Pour une fois , je ne serai pas la maman qui accepte d’être dominée par la réaction de ses enfants . J’ai appris par eux les accords toleques , et je les applique le plus souvent possible . Je me sens libre avec la bonne parole et la plus impeccable possible . Belle journée et encore merci de vous suivre chaque semaine . Namaste .

  5. Nelly dit:

    C’est curieux je me disais exactement la même chose hier, à propos de la reconnaissance, combien j’étais encore une enfant qui attendait l’approbation de l’autre supérieur pour penser que ce que je faisais avait une valeur et que j’avais moi même une valeur…être adulte pour moi c’était changer de position et d’attitude. Quant au réveillon j’ai eu moi aussi un moment de survie si l’on peut dire, je ne voulais pas être seule je suis allée dans un réveillon ou on ne fait que manger et danser dans des musiques hurlantes et un moment donné je suis sortie et dehors j’ai été mieux, et plus proche de la vie. Heureuse de partager ce message, et belle année 2018

    1. Natalie dit:

      Grand Merci! Mon nouveau mantra… Devenir l’autorité suprême de MA vie !
      Belle et douce année chère Marie-Pier

  6. Anne Marie Barbaron dit:

    Cette année avec mes enfants et petits enfants nous avons décidé que les fêtes seraient un simple moment d’échange et de partage non pas de cadeaux mais de moments doux passés ensemble. Et c’était bien. Bonne année pour vous aussi.

  7. Aurèle dit:

    Merci pour ce beau message qui résonne, résonne… au lendemain d’une séance avec ma thérapeute..
    Merci pour ce matin magique, donc, et belle année à vous!
    Au plaisir de vous écouter.

  8. myriam dit:

    Bonjour Marie_ pier

    Je veux juste encourager tes lecteurs et lectrices à sauter le pas:
    Devenir l’autorité suprême de sa vie est une chose extraordinaire qui ,une fois que vous l’avez décidé, peut vous emmener à vire et faire tout ce dont vous avez envie et besoin.
    ça vous transcende et vous porte vers de belles réalisations.
    L’année 2017, fut pour moi, l’année où j’ai découvert qui j’étais et ce que je voulais .
    J’ai donc fait tout ce que je pouvez pour arriver à mes fins et en ce début d’année 2018 , je commence une nouvelle vie accès sur mes envies et la vie est belle!
    Je te souhaite marie_ pier, de continuer à être ce que tu es,j’en profite pour te remercier sincèrement car à une époque ,tu as étais ma bouée de sauvetage qui m’a permis de me comprendre et de faire tout un cheminement qui a duré 3 ans , de me guêrir et d’être celle que je suis aujourd’hui: une femme qui s’assume totalement et qui a pris sa vie en main- qui sait qui elle est et pour quoi, elle est là.Merci du fond du coeur.!

  9. Lyne Faucher dit:

    Merci Marie Pier, quel synchronicite pour moi cette nuit ce texte. Merci pour la justesse que j’y ressens. Je suis depuis 2003 dans un processus d’accueil de mes mémoires mes blessures etc… Les derniers mois m’ont donné l’impression que je reculais car je me suis justement laissé envahir. Je suis reconnaissante car j’en ai pris conscience je me suis choisi. Aussi J’ai prit s conscience que je faisait tout pour plaire aux autres et que cela ne me plaisait pas nécessairement et pourquoi? Pour être aimé et oui pourtant J avais libérée ces mémoires. Quel beaux cadeaux au final car cela m’a permis de mieux comprendre comment certain patterns en moi fonctionne et en les reconnaissant je pourrai plus facilement les libérer maintenant. Aussi puisque je rentrais régulièrement et que j’ai expérimenté de me couper je sais concrètement de ce cela me fait et je choisir de rester centrer et connecté ce que Je Suis, à la Source. Tout est Parfait! Bonne Année 2018 à toi Marie Pier et à tous les êtres humains tout pleins d’amour de soi, d’humour et de retour vers qui nous sommes vraiment. Lyne : )

  10. Rosso dit:

    Marie. Belle année…. Et bien 2018 m a permis de comprendre que je répondais toujours favorablement à tous. Mais ce 1er janvier a été une révélation . alors que j avais eu le plaisir de préparer durant 3 jours notre réveillon passés avec des amis et après nous,être couchés a 3 heures du matin. Il a fallu au petit matin tout remettre en ordre. Il était prévu d aller fêter l après midi les voeux aux beaux parents installés dans une maison de retraite. Ma fatigue manifestée n a pas été entendue par mon épou et les reproches de ces preparatifs . Nous aurions pu y aller le 2 !! Je me suis,retrouvée à écouter les lamentations des beaux parents (qui ne m ont jamais fait un PT plaisir) . je suis rentrée en colère contre la terre entière. Mais je viens d ouvrir en moi ce pouvoir de dire Non même si je fais de la peine. Je viens de,découvrir que seule je pouvais choisir de prendre soin de mon ressenti. (Sans trop en abusé) voilà une année qui commence fort…

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Merci pour ce magnifique partage!

  11. Viviane dit:

    Chère Marie Pier,

    J’ai passé le Nouvel -An seule à la maison alors que le reste de la famille allait en ville voir les animations. J’étais fatiguée et morose…
    En réalité je déteste cette fête, ce jour qui doit obligatoirement être réussi car sensé symboliser l’année à venir…

    Comme souvent j’ai été scotchée de voir à quel point ta lettre correspond à ce que j’exprime ces derniers temps et en particulier hier à une amie : cette nostalgie de quelqu’un, humain ou angélique qui me prendrait par la main et me dirait où aller, que choisir ;-), me montrerait le chemin, et ce besoin exactement d’être avec mes mot « au volant de ma vie ».

    Être l’autorité suprême de sa vie … merci infiniment pour tes voeux.

    Je te le souhaite également ainsi qu’à tous les lecteurs/toutes les lectrices ou auditrices de matin magique.
    Que 2018 soit TON année !

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Merci Viviane d’avoir pris le temps d’écrire. Je suis contente que mon texte t’ait touchée. :-)

  12. Jocelyne dit:

    Formidable ! Merci Marie-Pier de me remettre ainsi au coeur de MA trajectoire… Merci pour tout ce que tu apportes aux autres, au monde. GRATITUDE. Lumineuse année 2018 à toi, à tous les êtres et à la Vie.

  13. philippe.orion dit:

    tous mes voeux de lumiere,de joie,et tous ceux dont vous avez envie dans votre
    annee 2018.A TOI MARIE -PIER ET A TOUS FAMILLE VUNIVERSEL.
    Merci pour se message,qui me parle a 100/100.
    je suis convincu que nous seul devons diriger notre vie,en ecoutant notre AME.
    etre se que l on est,voila ce qui me fait avancer depuis quelque temps,et ma vie,
    et bien facile,douce,et dans la joie de ma verite.
    PEU etre facilite venant des pleiades,mais c est se que je donne comme aide a tous ceux qui viennent a moi.
    bises 2018 fraternel a tous! PHILIPPE …ORION

  14. Muriel Thériault dit:

    Bonjour Marie-Pier,

    Ton témoignage me rejoint totalement et merci de nous le partager.
    Cela me conforte dans cette voie que j’ai aussi choisie.

    Je te souhaite une merveilleuse année !!!.
    Muriel

  15. GISELE dit:

    bonjour Marie Pier bonne et heureuse année 2018 ,vie pleine de bons textes qui nous boustent ; comme vous dites on a le pouvoir de dire oui ou de dire non dans une affirmation de soi ,mais parfois je n’ose pas refuser de peur de blesser la personne et pourtant!!!et parfois on se crée des problèmes ainsi et des regrets aussi peut être par manque de confiance en soi, c’est peut être lié au poids de l’éducation sévère reçue bonne journée ,bisous affectueux Marie Pier . GISELE

  16. Lolophore dit:

    Merci Marie-Pier… Étonnant comme ton message résonne ce matin : hier soir en dînant à Paris avec mon mari, je lui disais que je n’arrivais plus à trouver d’enthousiasme pour de nouveaux projets, ceux qui pourtant m’ont portée les dernières années. Je lui ai exprimée ma lassitude et le stress que me procure ce sentiment d’errance dans laquelle je me débats. Et il m’a dit avec le plus grand sérieux… de tout simplement ne rien faire! puisque je n’ai plus de projet qui me tient à cœur… Ne fais rien de spécial, ou plutôt fais tout ce vers quoi le vent de pousse, vas-y! sans te questionner sur le pourquoi le comment. Profite d’être à Paris, vas voir des expos, regarde des films, dessine, ou ne dessine pas!! Fais ce qui te plaît… je ne donne pas deux ans avant que l’envie revienne. Et si dans 10 elle n’est pas revenue, .. eh bien! quoi? Rien! Va, vis,deviens … moi je n’exige rien de toi! t quel soulagement…! mais c’est comme si j’avais encore besoin de son « autorisation » !! Comme si je ne pouvais mas encore être l’autorité suprême qui décide de ce que je veux faire ou ne pas faire… Donc Merci 1000 fois pour ce bel enseignement (parmi tous les autres toujours si inspirés…) Très belle année 2018 à toi, chère Marie-Pier!

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Quel beau témoignage! Je me réjouis d’avoir pu donner encore plus de poids aux très sages propos de votre mari. :-)

      (Mangez un petit moelleux au chocolat pour moi, si vous le voulez bien… Je m’ennuie des pâtisserie parisiennes!)

      xox

  17. Emmanuelle dit:

    Ô combien ce texte me parle !
    Régulièrement il nous faut remettre sur le métier l’ouvrage, nous recentrer, nous interroger car insidieusement nous glissons vers des chemins où nous nous perdons…
    La peur de manquer, la crainte de ne plus être aimé, l’idée terrifiante de la solitude etc…sont autant de monnaies d’échange qui achètent pour nous, une vie qui n’est pas tout à fait …la nôtre.
    Régulièrement des mirages nous éblouissent et il faut parfois un long moment avant de retrouver la vue.
    Bonne année à vous, à tous dans la vigilance de l’âme et dans la douceur d’être…

  18. Lucie Marleau dit:

    Bonjour Marie Pier, Merci pour ce magnifique texte. Je te souhaite ce que toi tu veux pour 2018 et ce que tu désires que tu ne dis pas!
    Je réalise en te lisant que même en étant consciente de ce manque d’affirmation de soi, ça reste une prise de conscience quotidienne pour parvenir à s’affranchir de façon permanente! C’est mon opinion et mon constat! Une superbe année 2018 à vous tous!

  19. Danièle dit:

    Bonne Année à toi aussi, chère Marie-Pier,
    Que ce qui est bon, aimant, précieux demeure tout près de toi, t’enveloppe d’une douce chaleur.
    À force de me dire que je veux vivre davantage dans mes bottines, de ne plus vouloir me sentir coupable quand pour quelque raison que ce soit , je ne peux acquiescer à une demande et m’autoriser à me procurer plus de bien-être, j’ai finit par y parvenir.
    Je me disais qu’en 2018, je désire vivre avec de la douceur et considération pour mes vrais valeurs,
    et grâce à tout tes merveilleux messages et à la prière cela devient de plus en plus facile et évident à réaliser.
    C’est un enrichissement de cheminer en ta compagnie, merci à toi, Danièle x x x

  20. Mélanie dit:

    Bonne année 2018 à vous aussi Marie-Pier,

    Je dirais que ce texte me touche au plus profond de mon coeur. Je sais que présentement dans ma vie, je suis en perte de contrôle de ma vie. Et je travail à comprendre tout ça, depuis déjà quelques mois. C’est pour moi un travail très en profondeur, d’arriver à mettre mon pied à terre et prendre LA DÉCISION. Mais j’ai confiance qu’un forçe intérieur finiras par m’habiter et je réussirais à me sortir de ce tourbillon. OSÉ dire les choses et prendre NOS décisions.
    Dans tout ton texte, ceci es maintenant ma divise pour 2018: Devenir l’autorité suprême de ta vie.
    Merci pour ce partage et bonne journée!

  21. Sylvie dit:

    Chère Marie-Pier,

    D’entrée de jeu, je te souhaite une très belle année 2018 remplie de santé et tout ce qui fait du bien à l’Âme.
    Merci de nous partager ces beaux messages.
    Au fil des années, je fais des pas et je suis heureuse de faire partie de cette grande communauté de matin-magiciens / magiciennes!!!!
    Bonne Année à tous….
    Câlins
    Sylvie

  22. elPedro dit:

    Merci Marie-Pier. C’est très agréable de voir chez d’autres que c’est possible de devenir adulte.
    « Vous n’êtes plus un enfant; vous avez le pouvoir de dire oui… de dire non » .
    Il faut quand même savoir ce que l’on veut dans la vie. Je veux vivre ma vie ou je veux subir celle des autres? Du courage, oui il en faut. Mais lorsqu’on sait ce que l’on veut, l’action devient plus facile. Se choisir devient possible.
    Partir d’une fête de famille d’où l’on ne se sent pas bien, ça peut paraître irrespectueux, ça peut déplaire à certains membres de la famille. Mais l’important d’abord n’est-il pas de commencer par se respecter soi-même? Il demeure que parfois il est très difficile d’être adulte dans certaines circonstances. Mais c’est en profitant de ces occasions qui se présentent qu’on peut mesurer avec justesse notre courage, notre amour de soi et notre capacité d’être adultes. El Pedro

  23. Benoit dit:

    Merci pour ce partage Marie-Pier,

    Comme j’oublie souvent de me choisir… Et quand je vois quelqu’une se choisir ça me donne envie d’en faire autant ! Se choisir c’est se donner le choix. Ça m’évite de me dire « Je n’ai pas le choix ». Car oui j’ai le choix en toute circonstance. Je l’oublie simplement trop souvent. Se choisir c’est mettre en priorité l’amour-de-moi qui est le seul vrai amour en ce monde de mensonge. C’est prendre conscience de sa toute puissance intérieur. Merci Marie-Pier :-)

  24. Régent Picard dit:

    Te lire ce matin me confirme que je ne suis pas égoïste en n’acceptant plus de faire continuellement des choses que je n’aimes pas. «Mes amis » choisissaient où on allaient à la pêche ou à la chasse et je les suivant comme un petit chihuahua. Toutes mes propositions étaient rejetées plus ou moins cavalièrement. Un jour je choisis d’aller seul et j’ai rencontré des gens qui avaient les même goûts que moi. J’ai compris que si tes amis n’aiment pas tes choix, c’est peut-être parce que vous n’avez rien en commun et il est préférable d’en trouver d’autres. Continue, j’adore te lire.

  25. Lorraine dit:

    Un message très inspirant pour 2018 où d’importantes décisions se prendront vers l’étape ultime de ma Vie.
    Merci de mettre ces petits bijoux de textes vivants et inspirants…

  26. Dany dit:

    Grand Merci pour ce que je viens de lire qui m a vraiement impressionee
    car, il y a quelques mois de ca, j ai passe par une telle experience et ce fut la premiere
    fois de ma vie que j ai reussi a dire NON et que j ai pu le faire en plein coeur
    Ce que j ai sentie?….liberee de mes propres sentiments qui m empechaient de vivre
    ma vie comme je voulais, et surtout calme et sure de moi meme.
    Ce fut grandiose

  27. Véronique dit:

    Bonne Année 2018 Marie !

    Merci mille fois pour tous vos textes si finement brodés sur la toile blanche de nos lectures.
    Merci pour ce texte avec lequel je suis d’accord.
    Mieux vaut prendre ses choix en main que de supporter parfois l’insupportable au risque d’être solitaire mais au fond de soi si serein.

    Que 2018 soit une année la plus fertile pour tous et inspirante !

  28. Véronique C. dit:

    Merci beaucoup Marie pour ce merveilleux texte! Il touche une corde très sensible et actuelle.

    À mon retour de Bali, fin mai 2017, après 3 merveilleuses semaines, je me rendis compte que j’en n’avais pas eu assez, donc, j’ai réservé mon prochain voyage : Thaïlande et Myanmar, jour de l’an 2018, d’où je t’ecris d’ailleurs aujourd’hui. Au courant des mois qui ont suivi mon retour de Bali, j’ai également pris conscience que j’avais un grand rêve, qui avait toujours semblé être irréaliste, mais qui tout à coup me paraissait réalisable : partir voyager 1 an. Donc, j’ai pris la décision que, je prenais l’autorité sur ma vie, peu importe les jugements, en combattant mes craintes et mes propres jugements et stéréotypes et que je me fais ce cadeau, à moi de moi, pour mes 40 ans.

    Mon année 2018 commence donc sous le signe du voyage, en Asie, dans un merveilleux pays et se continuera avec la réalisation de mon rêve, en août prochain, pour un an de voyage autour d’un globe.

    Merci Marie pour textes inspirants et touchants!

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Oh Véronique, merci pour ce magnifique partage! J’ai un grand sourire sur le visage en te lisant… Quel bonheur de t’imaginer réaliser ton rêve. Je te souhaite le plus beau des périples… et je n’ai aucun doute que mon souhait sera exhaussé. :-)

  29. Étienne dit:

    Merci pour ce magnifique message ! Je vous souhaite une très belle année… une année pour faire éclore tous vos rêves les plus fous et les plus beaux… une année remplie de très belles rencontres et de découvertes… une année des plus colorées…

    Au passage du nouvel an, on plante tous (à travers nos résolutions et nos souhaits) au coeur de notre vie des petites graines porteuses d’espoir, de changement, de désir, de projet… Des petites graines qui au cours des 12 mois vont pousser, grandir et fleurir.
    La nouvelle année, c’est un temps pour se projeter et se dire « Qu’est-ce que JE choisis de vivre durant les 12 prochains mois ? » tout en sachant que parfois nous devrons faire des compromis pour s’adapter à l’autre ( son ou sa conjoint.e, son ou ses enfant.s, ses ami.e.s…) sans pour autant se perdre.

    L’année 2018 sera florissante !
    Elle sera tout simplement magique… [Mon horoscope me le dit… sourire]

  30. Sylvia dit:

    Bonjour,
    J’ai terminé l’année malade, une sorte de grippe intestinale, accompagné d’un »tour de rein » !
    Ce qui m’a le plus marqué dans ce moment de fragilité, c’est la noirceur que j’avais dans la tête, une sorte de « poisse » qui venait me « plomber ».
    Ce que j’ai fait avec une grande volonté de m’en sortir c’est de repousser encore et encore ces images sombres qui m’envahissaient. Jour après jour elles sont devenues plus diluées, la noirceur est passé au gris puis c’est éclaircit pour enfin retrouver le positif de la vie et l’envie de vivre dans ma pleine puissance avec la conscience que je peux à tout moment décider de mes pensées.
    J’en ressort plus forte et plus sereine !
    Merci la vie !!!
    Merveilleuse année à vous Marie-Pier et à tous les lecteurs

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Merci Sylvia de partage ce grand moment avec moi/nous. C’est touchant, et très apprécié.

  31. Libbelule dit:

    Bonjour Marie-Pierre,
    Je te suis depuis à présent 5 ans suite à une grosse déception où tous mes rêves de femme s’étaient envolés, voir détruits.
    Dans un précédent témoignage, j’ai lu ton expérience de vie et j’ai compris qu’une personne peut parfois changer tout le cours d’une vie tellement on y a crû.
    Cette année 2018 commence avec : faire le point et dire enfin non à ce qui ne me correspond plus , à quelqu’un qui prétend « m’aimer » et y croit ( sans les actions derrière) et le 15 janvier 2018 : je me suis donnée le droit d’être ma priorité !
    Je me libère enfin de 2 ans de relation où je ne voyais pas de projet commun, d’union certaine … j’ai eu l’impression d’être comme ce chihuahua qui pouvait le suivre dans ses loisirs passions mais au fond, j’étais son option.
    Merci pour ton accompagnement lumineux.
    Bonne année 2018 à toi !

  32. F. Giroux dit:

    Bon dimanche,
    nous sommes en mai et je prend connaissance de votre texte, il est très inspirant. Je ne crois pas m’être jamais sentie comme un chiwawa, je n’ai jamais suivi personne et de mémoire, j’ai toujours cru que ma vie, je devais l’inventer au fur et à mesure…

    D’un autre côté, je pense que ce texte, si inspirant soit-il ne représente pas l’aspect terre à terre de la vie quotidienne, sociale et familiale. Toujours nous sommes limités par les impératifs desquels dépendent nos existences : le patron, les enfants en bas âge, l’hypothèque et nos propres sentiments envers les personnes qui nous entourent et qui nous forcent malgré nous à courber l’échine parfois avec humilité, parfois avec rage et parfois même avec plaisir.
    Telle est la réalité de la vie humaine.

    Cela dit l’idée de base de votre texte est vraiment merveilleuse : être maître de soi, être maître chez soi parce que notre vie nous appartient – c’est bien de se le faire dire et redire!
    Voilà, beau printemps à vous et au plaisir de vous lire encore et encore.

  33. Desrosiers Lebeau, Pierre dit:

    Bonjour Marie-Pier,

    en début d’article (à Bali…), ne devrait-on pas plutôt lire: « … j’ai commencé l’an 2018… » ?

    Oui, cette expérience m’interpelle beaucoup….Merci!

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Bonjour Pierre,
      Non, j’ai écrit ce message en janvier 18, au sujet du nouvel an 2017 et de l’année 2017. xx

  34. Isabelle dit:

    Bonjour Marie-Pierr,
    Je me suis remise à prendre le temps de m arrêter pour lire, me laisser nourrir et me laisser inspirer… chose que je ne prenais plus le temps de faire depuis un bon moment maintenant… Avec du recul, je vois que je m étais entraînée et maintenue moi-même dans un espace qui n etait pas le mien… et qui ne l est toujours pas aujourd hui…
    Mon besoin d exister et de m affirmer en toute liberté est omniprésent mais non répondu puisque je ne fait pas les choix, ne prends pas les décisions ou ne me mobilise pas dans le sens où ces besoins pourraient être répondus. Et « bang » …. Je tombe sur ton petit texte Marie-Pier … je suis sans mot… heuuuu…. merci

Partager un commentaire

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>