La liste de conditions

La chose la plus terrifiante, c’est de s’accepter soi-même - Carl Jung -

On me parlait récemment d’une femme – l’amie d’une connaissance – qui a eu plusieurs chirurgies esthétiques, car elle n’était jamais satisfaite de son apparence. Elle ne l’est toujours pas, et elle compte retourner sous le bistouri.

Quand on entend ce genre d’histoire, on se dit généralement que la personne ne doit vraiment pas s’aimer… On la voit comme un cas spécial. Car la plupart d’entre nous ne ressentent pas le besoin de se faire opérer à répétition, bien sûr. Les conditions à notre amour sont beaucoup moins impressionnantes… Ça ressemble davantage à perdre dix kilos, par exemple. Oui, il faudrait juste qu’on soit un peu plus mince, et qu’on ait un peu plus de succès, pour s’ouvrir notre cœur totalement. Rien d’extrême, rien de fou.

Or, ce que je réalisais, en pensant à cette femme, c’est qu’elle est en fait représentative de chacun, chacune d’entre nous. Que nos exigences soient remplies par la perte de dix kilos, par l’obtention de dix diplômes ou par dix opérations, c’est la même chose… il n’y a que l’échelle qui change. Oui, qu’on s’impose une longue liste de conditions à remplir pour mériter notre amour, ou qu’on s’en impose une seule, c’est le même phénomène. Évidemment, quand la carotte ne pend que quelques centimètres devant notre nez, ça semble mieux que lorsqu’elle est trois kilomètres devant… mais la réalité est que dans les deux cas, on vit dans un état de manque et d’attente. Et dans les deux cas, on restera sur notre faim, car la carotte s’éloignera toujours dès qu’on semble s’en approcher – si on met des conditions, il y en aura toujours de nouvelle qui finiront par s’ajouter.

Ainsi, la prochaine fois que vous aurez le sentiment de devoir changer telle ou telle chose à votre sujet pour être enfin à la hauteur, peut-être aurez-vous envie d’accueillir cette idée comme vous accueilleriez la perspective d’avoir besoin de plusieurs chirurgies. C’est la même chose. N’importe quelle idée selon laquelle vous n’êtes pas digne d’être aimé tel que vous êtes maintenant est de la pure folie.

Bon début de semaine!

Vous aimez ce que vous lisez?

Joignez la communauté et assurez-vous de ne rien manquer!

(Visited 1 218 times, 1 visits today)

Partager un commentaire

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>