Savourer la fin

mariepiercharronmaison
Honorez l’espace entre “plus jamais” et “pas - Nancy Levin -

Je viens de vendre ma maison de Lac-Brome. Elle est vendue depuis un petit moment, en fait, mais c’est maintenant finalisé; nous sommes passés chez le notaire et elle ne m’appartient plus. Mon chez-moi des sept dernières années n’est plus chez moi – le cordon est coupé.

Je n’habitais presque plus la maison depuis un bon moment. J’étais déjà rendue ailleurs – ma vie est maintenant à Montréal et j’y suis comblée. Or, j’ai été un peu ébranlée, malgré tout, quand j’ai terminé de la vider.

J’ai tellement aimé cette demeure… Et elle m’a aimée intensément, aussi. Elle m’a accompagnée à travers des moments grandioses ainsi que d’autres, très difficiles. C’est là que j’ai passé les plus belles années avec mon chien Pacha. C’est là qu’il est décédé. C’est là que j’ai vécu la maladie et le deuil de ma mère. De beaux et de moins beaux moments avec des conjoints que je n’avais pas trop le don de choisir. Oh, et il va sans dire que j’y ai écrit des kilomètres de textes, souvent dans un état de pure joie, dans à peu près toutes les pièces.

C’est donc la fin d’un chapitre pour moi.

Je ne sais pas pour vous, mais ma tendance naturelle est de passer à autre chose très rapidement. Dès qu’un chapitre se termine, je me prépare à bondir vers le prochain. Cette fois, par contre, j’ai décidé de me déposer pleinement dans le petit bout de page blanche entre les deux. Oui, je respire, j’intègre. Je laisse les enzymes de la vie composter cette phase de ma vie, jusqu’au bout. Je savoure la fin, si on peut dire. Et c’est vraiment doux. J’aime certainement mieux l’exaltation des nouveaux départs, mais je découvre qu’il y a une sorte de fraîcheur dans les conclusions comme il y en a dans les commencements. En fait, il y a une fraîcheur dans tout ce qu’on vit pleinement. Et j’ai l’impression que la nouvelle phase sera encore plus nouvelle, du fait d’avoir laissé le vieux mourir complètement.

Peut-être êtes-vous en train de boucler un chapitre, également – que ce soit dans le monde extérieur, ou simplement dans votre cœur. Si c’est le cas, je vous invite chaleureusement à me rejoindre dans le petit espace blanc avant la suite. Car ça ne semble peut-être rien, ça semble peut-être vide, mais la fin est une des parties clés du cycle.

Bon jeudi, et bon week-end à l’avance!

signature marie


Vous aimez ce que vous lisez?

Joignez la communauté et assurez-vous de ne rien manquer!

21 réflexions au sujet de “Savourer la fin

  1. Ivan-Denis Dupuis dit:

    Si tu ne peux orienter le vent tu peux orienter la voile…T’es habitée par une belle âme magnifique et cela me plaît beaucoup…Va où ton coeur te porte…

  2. Nathalie dit:

    Wow , ça a passé vite , 7ans déjà , drôle je me souviens de toi , ton chien , ton orchidee , une fenêtre, ,tes photos , c’est comme un petit bout de ta vie que j’ai vécu avec toi sans la vivre , un souvenir , une inconnue dans ma vie , bonne continuation matin magique , tu m’as comme donnée des émotions de vie à travers tes écrits et photos , drôle que je me souvienne de ça ,un son cloche pour la mienne , ma vie que , pour me dire que c’est de ma vie dont je devrait me souvenir , un drôle de moment pour moi , pas banal ,ma case souvenirs persiste à se noyer dans la vie , comme pour oublier,
    aujourd’hui, ça passé vite , trop ……..

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Ravie de lire que tu es dans ma vie (et que je suis dans la tienne) depuis si longtemps, Nathalie. xx

      1. mougin dit:

        Bonjour Marie Pierre,

        Je suis également dans la vente de ma maison qui est un héritage transmit par mon père.
        Je suis en instance de divorce.
        J ai vécu 14ans dans cette maison avec mes trois enfants et mon ex mari.
        Je suis propriétaire bien-sûr de cette maison sauf que par respect pour l homme qui m a accompagné pendant ces années ici je me suis engagée à lui verser la moitié du prix de la vente de la maison.etant donné qu’ il a investi financièrement aussi une partie et a amélioré ce patrimoine.(étant artisan et l ayant rénové )
        J ai rencontré un homme c est ce qui m à poussé à partir entre autres il y a plus d un an .
        Je vis chez lui et en même temps je reviens souvent dans ma maison afin de l entretenir.
        Je suis parfois d ailleurs destabilisée et contrariée par ce retour vers un passé et propulsée vers un ailleurs dans lequel je ne me sens pas vraiment à ma place .
        Malgré qu il fait tout pour m accueillir, m intégrer .
        Je me sens en insécurité financière par rapport à ma maison qui ne se vend pas .
        J ai 59 ans ,je suis en retraite et cette maison est mon assise financière ayant peu d argent de côté pour m assurer un futur.
        Je vis cette situation très difficilement ne sachant pas vraiment où je vais.
        Je vous lis journellement en tous les cas chaque fois que vos messages me parviennent.
        Merci à vous, à ce soleil que vous diffuser chaque matin dans nos cœurs
        Peut être aurez vous une piste un éveil à m apporter ou une réflexion judicieuse.
        Merci.

  3. gaby dit:

    Merci pour ton beau message qui m’apporte une petite étincelle que j’ai bien besoin aujourd’hui. J’aimerais avoir ta joie de vivre et ta force pour rebondir.. je te souhaite le meilleur du monde !

  4. Isabelle dit:

    coucou
    j’ai vécu ça quand j’ai quitté le père de mes enfants… et depuis presque 4 ans, je suis sur cette page blanche… c’est long 4 ans ! :-D je prépare ma nouvelle vie, depuis 4 ans… encore 1 an et je m’y jette… mais, si je rejoins un environnement bien meilleur (je passe de la banlieue parisienne à la pure campagne au milieu des vaches), je ne serai toujours pas chez moi, mais chez lui… et chez eux au final aussi… à 50 ans je n’ai jamais eu de « chez moi » à part cette location d’appartement dans le 92 où les voisins sont des poisons vivants… Enfin, si, j’ai un « chez moi »… mais juste un terrain, encore plus loin dans le sud ouest et, bien que ce soit aussi la campagne, au milieu d’autres poisons… mais pas de maison… juste des gros travaux à faire et pas de sous pour les faire…
    Alors, je me dis que je suis finalement de partout et nulle part… puisque je ne suis que de passage… je suis là où il est car pour l’instant il est mon complément… mon coeur est sur un terrain vide mais plein de souvenirs de gosses… et moi… moi, j’attends que la vie me guide, prête à écouter, en me disant que chaque seconde est un cadeau, même si elles ne sont pas toutes agréables ;-) et que tant que je me rapproche de la nature, je revis… je vis… je suis… <3 merci pour tes jolis textes, emprunts de la simplicité de la vie qui manque tant aujourd'hui à notre société…
    Belle journée :-)

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Je suis émue de te lire, Isabelle. Mes meilleures pensées sont avec toi. xx

  5. jocelyne dit:

    Bon matin ! Il y a 2 ans j’ai quitté un emploi de 26 ans que je n’ai jamais vraiment aimé. J’ai eu l’opportunité de travailler et demeurer avec des jeunes hommes adultes d’efficience intellectuelle à Québec et j’ai en même temps suivi un cours d’agents de sécurité. J’y suis resté de mai à janvier. N’y pouvant plus je suis retourné en pleine tempête de neige à mon port d’attache (Granby ). Pas de travail, pas de chômage et pas de résidence. .. j’ai fait plein d’application et je me suis retrouvé à Montréal aux Studios Mels j’ai adoré mon travail et j’ai demeuré à Montréal jusqu’à ce printemps. Je suis une personne qui aime être dans la nature et j’aime aider les gens par contre je suis très solitaire. J’ai décidé de me retrouver une demeure dans le coin de Granby et je voyage chaque jour pour mon travail. Mais si vous êtes un peu sur la route autour et à Montréal c’est l’enfer ! !!! J’ai demandé à être transféré pour mon travail je termine au Mels ce vendredi et je ne sais pas où il vont m’envoyer. .. Les gens autour de moi me posent plein de questions et je n’ai pas de réponses à part ;  » je vais aller où la vie veut que j’aille. .. » Bonne journée x0x :-)

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Je t’envoie de belles pensées ma chère Jocelyne. Contente de lire que tu te laisses bercer ainsi. xx

  6. Bossouw dit:

    Bonjour Marie, le début d’une nouvelle vie s’ouvre à moi après le suicide de l’homme que j’aimais. Une nouvelle école, des nouveaux élèves et une envie de vivre pleinement pour moi! J’ai donné énormément, trompée et abusée, mais la place n’est pas au dépit ni aux lamentations. J’ai vécu neuf mois épouvantables, mais j’ai survécu. Heureuse maintenant de pouvoir avancer à nouveau. Merci pour vos mots qui soignent nos maux.

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Je suis très touchée de lire ça, ma chère. Je peux sentir la force et la paix dans tes mots. Tu as toute mon admiration.

  7. Lucie dit:

    Tout simplement Marie je te souhaite le bonheur xox

  8. Coline dit:

    Tellement vrai Chère Marie-Pier ! Le moment entre le fin et un commencement est si précieux ! Car il n’arrive pas si souvent que ça. J’ai toujours eu la capacité de percevoir ces « moments » très particulier et d’en sortir le meilleur, c’est bien simples : je les adores, d’autant plus qu’ils sont si rares… ! Merci pour ce beau texte, comme toujours j’aime quand tu parles de ton expérience !

  9. Sophie dit:

    Bonjour, je suis dans cette phase, plus exactement c’est le début de la fin de ma vie en commun avec ma fille aînée, premier grand amour de ma vie et pour tout vous dire, je suis perdue, comme vide à l’intérieur. Elle est partie hier pour vivre sa propre vie, provisoirement certes mais on sait tous pour y être passé, qu’il y a rarement un retour. C’est aujourd’hui ma plus grande peur.
    Un mélange de fierté, de sentiment d’abandon et de peur de cette nouvelle vie comme amputée d’une partie de moi, vitale.
    Vous me donnez de l’espoir quant à ce que ce changement va engendrer, merci.
    Sophie

  10. Elaine dit:

    Bonjour Marie-Pier! J’ai découvert Matin Magique, il y a environ 6 ans….. et j’étais en pleine dépression . Tous les matins je t’ai lu avec la plus grande joie, car je m’étais isolée de tous et tu étais mon seul courriel que je recevais. Tu m’as fait le plus grand bien…..par la suite, j’ai connu de très grandes joies de devenir grand-mère, mais aussi des peines, le décès de mes parents. La lecture de Matin Magique chaque matin m’à permis de voir les choses et les événements sous d’autres côtés auxquels je n’avais pas pensés. Maintenant le soleil est revenu dans ma vie et j’aime continuer à te lire, t’es propos sont justes et très éclairants.
    Je suis certaine , très chère Marie-Pier, que tu fais beaucoup de bien autour de toi! Je te souhaite beaucoup de bonheur et de lumière dans ta nouvelle maison !
    Merci pour tout et bonne route ! xxx

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Ça me touche beaucoup de lire ça, Elaine! Tellement contente que tu fasses partie de la communauté… C’est un honneur d’être dans ta vie. xx

  11. Bruno Usannaz Joris dit:

    L’amour de ma vie a été emporté il y a juste 10 ans me laissant avec nos deux délicieuses fillettes. j’ai consacré mon temps à leur montrer que la vie est belle, alternance d’ombre et de lumière. Aujourd’hui elles ont pris leur envol et l’amour de ma nouvelle vie s’est déposée sur mon coeur. Comblé par mes deux filles j’ai fait l’expérience du manque cette matrice d’évolution. le manque est le contraire du vide, il est source d’enrichissement, il nous enseigne beaucoup sur où nous en sommes, sur nos peurs, nos fragilités, nos failles, nos zones d’ombre; Le manque est nourrissant ( le jeune), étrangement le manque permet de nous « remplir » au beau sens du terme. Le manque nous guide vers l’essentiel, l’autonomie la non dépendance. J’étais donc prêt à accueillir ce nouvel amour et à cheminer à ses côtés…vers l’éternité! ;=)) ou presque… la vie est belle! merci pour votre bienveillance et vos exquis mots…si rafraichissants et nourrissants.

  12. odile dit:

    J apprivoise la solitude ou c est elle qui m apprivoise… je peux me sentir seule au milieu des personnes mais surtout seule avec moi même. Je sais que c est une période de ma vie mais depuis longtemps, il me semble que je ne m aime pas assez pour vivre avec moi même… comment faire pour mieux se connaitre et s accepter tel qu on est? J ai essayé mais j ai trop de mal. Merci

  13. Jacqueline dit:

    Merci Marie Pier pour ce message et pour votre site. je vous ai découvert récemment et je me suis abonnée. je vis en ce moment une fin d’amitié avec un groupe d’amis que j’aimais beaucoup. le temps est venu de terminer. J’ai longtemps ruminé des choses, des actes et des faits qui n’arrêtaient pas de me dire de tourner la page, car ce n’était plus là mon énergie. Ce soir j’ai pris une décision. J’ai tourné la page. Je vais écrire un autre livre et comme je me sens soulagée. Alors je lis votre texte qui me permets de mettre des mots sur ce que je vis. généralement je n’aime pas les fins; je préfère les commencements. Mais effectivement comme vous écrivez il y a là une certaine fraîcheur. Et j’ai tellement d’autres livres à écrire que rester sur ce que l’on doit quitter ne permet pas d’avancer. j’aime la vie et j’ai tellement de choses à créer . je vous dis merci. Là où je vis il fait nuit. Demain sera un autre jour et le bonheur m’attend. je vous embrasse. Jacqueline

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Merci pour ce beau partage, Jacqueline! Bonne continuation (et bonne écriture)!

Partager un commentaire

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>