Comment changer

La liberté qui est en nous est plus forte que les prisons à l’intérieur desquelles nous - Faraj Bayrakdar -

On ne deviendra jamais la meilleure version de nous en écoutant la voix dans notre tête qui nous dit qu’on doit absolument s’améliorer. La partie de nous qui nous répète qu’on est défectueux, ou brisé n’est jamais celle qui nous aidera à nous réparer. Oh, elle prétend avoir notre évolution à cœur, bien sûr… mais c’est un piège. Juste une autre façon de nous garder sous son emprise, de nous étouffer.

Comment pourrait-on prendre du mieux en confiant notre guérison à la partie de nous qui est souffrante? Comment pourrait-on grandir en confiant notre croissance à la partie de nous qui se croit si petite? C’est un non-sens. Ce serait comme remettre notre liberté entre les mains de notre gardien de prison. La réalité est qu’on se déploie sous la lumière – tout comme les plantes! –, non pas dans la noirceur et l’oppression. On grandit en se connectant à la partie de nous infiniment pure et sacrée que rien ne peut briser ou diminuer. On guérit en pénétrant dans cet espace intérieur qui n’a et n’aura jamais besoin d’être guéri. En fin de compte, on pourrait dire que plus on se libère de l’urgence de changer, plus on s’épanouit.

Passez une superbe journée!

Vous aimez ce que vous lisez?

Joignez la communauté et assurez-vous de ne rien manquer!

(Visited 338 times, 1 visits today)

Partager un commentaire

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>