Ce n’est pas parce qu’on bouge qu’on avance

Ruminer des choses qu’on veut changer est très fatigant. Penser encore et encore à ce qu’on pourrait faire pour les améliorer demande beaucoup d’énergie. Se sentir coupable de ne rien faire pour avancer est très, très drainant.

On dépense parfois beaucoup d’énergie à stresser au sujet de notre objectif. Après coup, cela peut nous donner l’impression de nous être beaucoup investis dans le changement qu’on souhaite provoquer. Si on est autant fatigué, cela doit vouloir dire qu’on a beaucoup accompli, n’est-ce pas? On s’attend donc à un résultat; on présume qu’après avoir autant semé, le temps de la récolte devrait arriver. Et quand on constate que rien ne change… eh bien, on se demande pourquoi. On a l’impression d’avoir un problème profond, de se heurter à une sorte de mur invisible.

La réalité est, bien sûr, que penser à notre but, s’inquiéter à son sujet et se culpabiliser n’a simplement jamais eu le pouvoir de nous faire avancer. Dépenser de l’énergie ne nous amène pas nécessairement à bouger. Si on décidait de construire un méga monument en jujubes en l’honneur de notre objectif, on devrait fournir un gros effort, et on serait épuisé à la fin, mais cela ne nous rapprocherait aucunement de ce qu’on désire (à moins, bien sûr, de désirer un monument en jujubes…). C’est la même chose pour cette bouillie de pensées et d’émotions qui nous drainent tant. Ce n’est pas parce que ça bouge dans notre tête que ça bougera autour de nous.

Ainsi, si vous avez le sentiment de travailler très fort pour faire avancer les choses et d’obtenir peu de résultats, je vous propose d’examiner si vous vous investissez autant dans le mouvement que vous le croyez. Vous serez peut-être étonné et libéré de réaliser que dans les faits, seulement une petite partie de l’énergie que vous dépensez est canalisée dans les actions qui peuvent réellement provoquer un changement. Non, vous n’êtes pas victime d’un mauvais sort. Non, il n’y a pas de mur invisible. Puis, si vous le choisissez, peut-être aurez-vous envie de rendre votre monde intérieur un plus doux, un peu plus léger… Ainsi, non seulement aurez-vous l’énergie de penser à votre vie de rêve, mais vous aurez la force d’en faire votre réalité.

Sur ce, chers magiciens et magiciennes, je vous souhaite une belle journée et un superbe début de semaine!

XOX

Vous aimez ce que vous lisez?

Joignez la communauté et assurez-vous de ne rien manquer!

(Visited 3 275 times, 6 visits today)

19 réflexions au sujet de “Ce n’est pas parce qu’on bouge qu’on avance

  1. Anne dit:

    Merci
    Ce message me fait penser à celui des anti-résolutions … avec l’action en plus.
    Période trouble et compliquée de mon côté et gros magma dans la tête.
    Alors insomnies et … pensées bien noires que j’eclaircis la nuit grâce à Matin Magique en me laissant guider vers les messages qui nourrirons mon âme.
    Aujourd’hui lundi rien dans ma boîte mail et … ce message déjà sur votre site Marie-Pier comme un cadeau bienfaisant.
    Merci

    1. Nicole Dubreuil dit:

      Hey oui, bienvenue dans le club. J’ai tellement de difficultés à retrouver ma paix intérieure, la culpabilité, le sentiment de ratter ma vie, de passer à côté, je m’isole de plus en plus, je prends la planète sur mes épaules bref….il est grand temps que le printemps arrive, cette vie me remet en question à tous les jours que la Vie me prête. Arriverais-je à me sentir sereine, en paix avec moi-même, de ne plus prendre sur mes épaules tous les problèmes de l’humanité? À suivre….
      Merci pour ce texte.
      Bonne journée

  2. Danielle dit:

    Merci milles fois pour ce merveilleux texte qui on dirait à été écrit pour moi….. ça me parle beaucoup….. merci par toutes ces belles paroles de nous aider à évoluer dans nos vie….
    Votre partage est merveilleux Namaste

  3. Viviane dit:

    Ah les ruminations nocturnes et les insomnies… encore un bel exemple cette nuit !
    Merci pour vos messages Marie et Anne ! Et belle journée

    1. marie-josé dit:

      Et de 3…j ai envie de dire « bienvenue au club ».
      Merci à vous toutes.
      belles journees ensoleillees à vous

    2. Fabienne dit:

      Bonjour Viviane,
      j’ai moi même souvent des réveils nocturnes quand je suis perturbée. Pour arriver à me rendormir, j’écris mes pensées, j’écris les choses que je veux mettre en place le lendemain au boulot, ce qui me préoccupe et en général après j’arrive à me rendormir.

      Si ça peut vous aider.
      Cordialement

  4. GISELE dit:

    bonjour Marie Pier, voilà un message qui me parle encore oui j’ai envie de changer, dans ma tête mais je n’y arrive pas entièrement peut être que je me donne des objectifs trop haut, peut être mettons nous la barre trop haute et si on prenait de petits objectifs réalisable!!! pour arriver au bout tout simplement ,bonne semaine bisous amicaux

  5. Yasmina Benmira dit:

    Vouloir avancer, être brûler et en bout de ligne avoir l’impression de ne pas se réaliser…

    J’arrive souvent fatiqué plus vite que j’atteind mon objectif. On remet souvent la faute sur une cause extérieur, mais c’est souvent aussi un état interne.

    Pas facile de jongler avec cela, car on se laisse embarquer facilement dans le multitâche (extra performance demandé) de la société, on se perd et on fini brûler et on stagne. Il y a place à a avoir une grande réflexion!

  6. virginie dit:

    Merci pour ce bel article ! Je suis également en période de changement, et tous mes rêves sont réapparus, avec la ferme intention cette fois-ci de ne pas les abandonner ! Et puis on se retrouve à se mettre la pression comme si tout devait être réalisé. Finalement, en ce moment, je réalise des choses inattendues, je rencontre de nouvelles personnes et surtout, je me sens bien, en accord. Quand j’ai des doutes, je ne cours plus sur place mais je me pose. Je me repose. Alors peut-être qu’avancer, c’est aussi se rendre compte que chaque jour, on est à l’écoute de soi. Avancer pas seulement vers un objectif, mais se rendre compte que l’on peut faire de jolies choses pas forcément attendues !

  7. Beatrice Roy dit:

    J’ai souvent pensé vous écrire pour vous remercier de ce que vous m’offrez si généreusement. Aujourd’hui, ce texte est plus que pertinent: je suis fatiguée de penser à mon projet, de penser faire des listes, mais rien n’avance…
    Merci et bravo pour votre excellente utilisation de la langue française.
    Béatrice

  8. Serge dit:

    Que ça tombe à point ce matin , mon projet de musique est moins présent , je suis entrain de m’oublier, je le vois , ce matin , je me réinstalle en selle , et je m’occupe de moi , et ça commence par une méditation ce matin , merci Marie … La beauté de la chose , maintenant , c’est de le voir rapidement … Merci , merci ,merci de ta générosité de nous partager tous tes messages remplis d’amour et de nous faire en prendre conscience … Je t’aime chère amie de coeur… je te souhaite une magnifique et merveilleuse journée …

  9. Danielle dit:

    Bonjour chère Magicienne !

    Oui c’est toi la magicienne Marie-Pier car, là, tu touches juste ! Pour moi qui ai vraiment l’impression que plus je veux moins je peux et moins je réussis… J’en parle de temps à autre dans mon association (yoga, méditation, spiritualité…) et je ne suis pas la/le seule dans ce cas !
    Merci de ton éclairage, très aidant, sur le sujet
    Je t’embrasse fort
    Danielle

  10. Barbara dit:

    Bonjour Marie Pier et bonjour à tous

    Merci pour cet éclairage. Je suis très cérébrale donc des murs imaginaires j’en construit des paquets ! la grande muraille de Chine à côté c’est de la roupie de sansonnet ! ah ah je suis pathétique ! Mais je me pardonne et petit à petit je sors de mon agitation cérébrale et de mon immobilisme musculaire. Merci pour cette piqûre de rappel car je l’avoue j’ai encore trop souvent tendance à l’oublier.

  11. Isabelle dit:

    Comme j’entends bien ce texte, comme il me parle… Cette impression de mouliner sans cesse me semble trouver une cause juste à le lire. Trop vouloir m’empêche d’y accéder. Pourtant je sais au fond de moi que j’ai avancé dans bien des états d’âme, dans certains domaines aussi. Peut-être faut-il que je m’endorme et que le repos soit au RV vraiment… L’énergie physique est bien là je la sens en moi lorsque je m’aligne ! Cependant je peux constater que l’énergie est totalement liée à ce qui se passe dans ma tête… Et si je ne me redresse pas à un moment tout m’échappe… C’est comme si la volonté seule se perdait, comme si elle dépendait du mouvement de l’âme. Un grand merci pour ce texte qui me touche et sur lequel je m’incline… Isabelle

  12. francois dit:

    ce que ce texte me fait réalisé,,, je procrastine

    et que je concentre trop de temps a penser au lieu d agir

    alors que les résultats viennes avec les actions ….

    merci

  13. Jacinthe dit:

    Tout moi. Depuis un temps, je rumine et monologue à l’intérieur. Je cours mais n’accomplis pas grand chose. Je sais que j’ai besoin de m’arrêter pour me recentrer. Mon objectif étant d’être à l’écoute et de m’entendre pour me sentir mieux et bien.

  14. Isabelle dit:

    Bonjour Marie-Pierr,
    Il y a quelque chose de touchant et d irrationnel dans le fait de me sentir à ce point accompagnée à travers ce que tu écrit dans le processus de changement dans lequel je me trouve en ce moment dans ma vie. Vraiment… Merci

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Ça me fait tellement plaisir de lire ça, Isabelle! Merci d’avoir pris le temps de m’écrire! XOX

  15. Sun dit:

    Je suis dans la réflexion et aussi dans l’action et les choses avancent pas où très peu .
    Je me fixe des objectifs et me met en action…
    Ce que je peux faire toute seule ya pas de souci particulier mais ceux qui dépend aussi des autres comme la recherche d’un job ou d’une relation etc la c’est différent tout dépend pas que de nous et on se retrouve parfois à attendre à espérer à continuer à chercher sans que cela fonctionne.
    Être dans l’action ce n’est pas forcement qu’on récoltera quelque chose comme un job…
    je suis pas désespérée mais parfois je me dis je fais rien c’est pareil alors que quand on fait des actions on prend des initiatives c’est pas forcément positif toujours parfois c’est même négatif.
    Aujourd’hui j’apprends a lâcher prise à laisser couler car en ce moment quand je bouge c’est pareil que quand je bouge pas cela veut pas dire que je bougerai plus mais bouger dans tous les sens c’est pas forcément positif c’est comme de rien faire et attendre un miracle.
    La cela avance peu et cela ne vient pas de moi c’est juste ainsi.
    Si j’ avais rien fait je me dirai normal mais j’ai fais beaucoup de choses une formation un diplôme la je souhaite faire une nouvelle formatio’ pour un autre diplôme cour de danse de peinture des voyages des rencontres…
    je stagne quand même en ce moment
    Et j’en ai marre de me demander pourquoi agir etc ya simplement des passages dans la vie ainsi j’en ai profité pour ranger mon appart faire le vide de la place attaquer une série…
    Je m’occupe de moi

Partager un commentaire

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>