Votre quête de bonheur vous rend-elle heureux?

Que faites-vous, jour après jour, dans le but d’être heureux? Quelles sont les décisions que vous prenez, les pensées que vous avez, les mouvements que vous enclenchez pour vous sentir mieux?

Si on y pense, on passe nos journées entières à chercher le bonheur, consciemment ou non. C’est ce qui nous amène à stresser (pour performer), à manger un peu trop (pour s’apaiser), à ne pas manger assez (pour être mince et séduisant), à faire ce qu’on croit devoir faire pour être accepté. On fait tout cela, et bien d’autres choses, en tenant pour acquis qu’on se sentira comblé une fois arrivé.

Mais cela fonctionne-t-il? Sommes-nous réellement comblés?

Je ne sais pas pour vous, mais en rétrospective, je constate que je n’ai jamais retiré un réel bonheur de mes accomplissements, de mon apparence, ou de l’approbation des autres. Non, je vibre quand je fais de longues marches sans but précis, par exemple. Quand je médite. Quand je vis des moments simples et vrais avec une autre personne. J’étais particulièrement «heureuse» pendant les dernières semaines de la vie de ma mère, aussi, car même si c’était douloureux, j’étais dans un état d’amour total et je vivais intensément chaque seconde. En fin de compte, les choses qui m’ont rendue heureuse ne sont pas celles que j’ai cherchées, ou celles que j’ai créées, mais celles qui ont toujours été là. J’ai connu la joie chaque fois que j’ai choisi d’ouvrir mon cœur au moment présent, exactement tel qu’il était à cet instant.

Et vous, quel constat faites-vous? Votre quête de bonheur vous rend-elle vraiment heureux, en rétrospective?

Ce petit examen intérieur peut être très révélateur. Souvent, on réalisera non seulement que notre quête de bonheur est moins efficace qu’on le croit, mais que c’est elle qui nous empêche d’être heureux, finalement. Car il n’y a rien qui nous coupe davantage de la joie que cette idée qu’on doit la chercher – qu’il y a une étape de plus à franchir pour y arriver, ou qu’il y a quelque chose de plus important et de plus sacré que ce qui est en train de se passer. C’est une carotte après laquelle on courra indéfiniment.

Et si on se fiait à ce que notre expérience nous apprend? Oui, et si on réalignait notre vie, notre dialogue intérieur, nos priorités, sur ce qui nous procure un bien-être stable et profond?

Le seul bonheur digne de ce nom est déjà ici, aussi présent que l’air sous notre nez. Et si on le cherche, on n’arrivera jamais à le trouver.

Passez une douce journée!

XOX

Vous aimez ce que vous lisez?

Joignez la communauté et assurez-vous de ne rien manquer!

(Visited 2 451 times, 11 visits today)

16 réflexions au sujet de “Votre quête de bonheur vous rend-elle heureux?

  1. GISELE dit:

    bonjour MARIE PIER ,nous commençons une autre semaine ,on dit que:  » le bonheur est un rien mais il faut le capter » lorsque l’on travaille, on court après pour avoir une meilleure situation ,une meilleure vie de famille ,être considérée, reconnue, c’est pas pour cela qu’on est plus heureux par cette quête du bonheur ,On a plus de temps pour soi ,arrivée à la retraite je me suis posée la question et j’ai réfléchi à ma vie intérieure et là j’ai vu lors de mes marches le matin en forêt que le bonheur était à ma portée ,savoir écouter la nature, l’observer selon les saisons, le chant des oiseaux me comblait de joie, finalement le bonheur c’est cela ,hier j’ai été comblée mon fils a communiqué par Skype , c’est rien mais ça fait du bien, bonne journée , bisous amicaux

  2. Valerie dit:

    La recherche du bonheur, je l’ai tellement crue à ma portée, que ma vie s’est écoulée avec pertes et fracas. Depuis ma plus tendre enfance, je voulais des parents parfaits, qui ont divorcés, je voulais être la meilleure en tout, je n’ai pas été jusqu’à l’obtention d’un seul diplôme, je voulais rencontrer le prince charmant, il été un vilain petit crapeau, plein d’enfants autour de moi, un seul….et c’est ainsi… La naissance de mon fils à combler ce vide que représentait la recherche de mon bonheur, il a su avec les années m’encourager, me permettre d’aller au-delà de mes capacités, me remettre le cœur à l’endroit ….et le vrai bonheur est devenu absolu. Mes défis, mes valeurs, tout a pris un sens….

  3. Hélène Denimal dit:

    Bonjour merci pour ce beau message qui fait réfléchir en ce lundi matin. C’est tellement vrai. Merci pour ces rajustements qu’il est important de se rappeler.
    XoXo

  4. Anne dit:

    « J’ai connu la joie chaque fois que j’ai choisi d’ouvrir mon cœur au moment présent, exactement tel qu’il était à cet instant. » La seule chose à retenir et à tester…C’est exactement ça, ce n’est QUE ça, c’est simple non ? Sans doute trop simple que pour risquer de l’essayer. Merci Marie

  5. Val dit:

    Bonjour,
    Je voulais juste dire qu’une fois de plus, tu confirmes mon moment Marie-Pierre! Après une semaine assez difficile émotionnellement, la réalisation m’est venue hier matin qu’il ne tient qu’à moi de toucher au positif qui m’habite au lieu de voir ce qui manque dans ma vie et combien je me sens seule face aux tâches à réaliser et à mon ambition. Et plonger momentanément dans la tristesse quand on en a besoin, pour la vivre complètement et pouvoir en sortir plus vite. Ou dans la solitude pour arrêter le flot incessant d’interprétation des faits et gestes des autres. Merci!! En souhaitant une semaine dans la joie et la positivité, Val.

  6. Frédérique dit:

    Merci Marie-Pier pour tout ce partage, ce temps que tu y consacres ! Pour tes mots qui tombent à pic et nous relient tous les uns et les autres… Voici ma p’tite phrase de la semaine sur le bonheur, qui s’aligne à ton ressenti « le seul fait d’exister est un véritable bonheur » Blaise Cendrars. Bizoux roudoudoux Fred

  7. Marthe-Marie dit:

    Bonjour Marie-Pier, je suis déjà intervenue sur ce sujet mais sans aucun retour, notamment de votre part! A toute fin utile, voici l’adresse de mon site : http://www.pourlebonheur.be sur les besoins vitaux.

  8. Sylvie dit:

    Bonjour,

    J’ai découvert votre site il y a peu grâce à une amie qui vous suit et je trouve vos messages très touchants et pertinents. Je suis particulièrement touchée par votre message d’aujourd’hui et notamment par ce que vous dites à propos de votre maman pour l’avoir vécu il n’y a pas si longtemps. Et c’est grâce à cette prise de conscience que j’ai pu l’accompagner par delà la douleur que me causait sa perte.

    Merci de mettre les bons mots là où ils doivent être.

    Bien cordialement,

    Sylvie

  9. Claire dit:

    Juste, MERCI! Merci pour ces messages si vrais qui font du bien, qui réchauffent mon coeur!
    Alors encore MERCI, MERCI et MERCI!
    Claire

  10. Chantal dit:

    Bonjour Marie Pier, je te lis et je ressens presque la même chose. Ça m’a replongée au moment où ma mère était aux soins palliatifs, j’ai vraiment connu ça…. c’est tellement ça. Et encore ce matin, en te lisant, je me dis que c’est ça… et encore là je me retrouve à déballer mes cadeaux à Noël où une amie m’avait donné des crayons de couleurs… je me sentais comme une enfant. Ce que j’ai fait par la suite m’a rendue tellement heureuse… j’ai débroussaillé mon petit coin « création » au sous-sol et chaque fois que j’y descends je me sens « moi » et je me reconnecte avec le moment présent… mieux avec mon essence… ce que je suis. Parfois je n’ai pas besoin, je n’ai qu’à y penser et « clic » c’est fait… je suis là où je suis au moment présent… n’Est-ce pas merveilleux? Merci Marie-Pier de m’avoir aidée, par ce texte, à constater ça… il n’y a pas de hasard, j’étais rendue là. xoxo

  11. Yvon dit:

    Merci pour Ses matin magique ses toujours un plaisir de te lire

  12. Jackie dit:

    Tous les petits moments qui nous rends momentanément heureux sont des petits bonheurs et c’est vrai…ça nous encourage à créer notre vie d’un niveau toujours un peu plus élevé. Mais les manifestations de ces moments sont temporaires et c’est ça qu’il faut accepter de leur réalité. Mais c’est mieux que rien du tout ! Tous ces moments finissent par nous faire apprécier le vrai sens du mot Bonheur quand on le vie vraiment. « Le Vrai Bonheur » comme ti le dis si bien Marie : « c’est ce qui nous procure un bien-être stable et profond. »
    J’ai réalisé qu’il est indépendant des circonstances extérieures c’est un état d’Âme intérieur paisible, parfaitement aligner et en harmonie avec toutes les dimensions de notre être. C’est quand on perd cet alignement qu’on se met a sa recherche a l’extérieur de nous, comme Source de Bonheur. Et ce Bonheur n’apporte jamais la Paix « il a un cycle » puisqu’il a commencer il aura une fin! Ce qui est encourageant c’est que le Bonheur est a la porter d’un état d’âme il ne dépend pas de la richesse matériel même si cela facilite notre vie…on pourrait avoir des richesses et ne pas savoir les apprécier mais quand on le découvre à l’intérieur on n’as beaucoup plus de gratitude pour cette richesse exterieur.

  13. Annick dit:

    Bonjour Marie-Pier, j’adore toujours lire tous ces messages qui sont si inspirants , particulièrement celui d’aujourd’hui ! En parlant de synchronicité, de signes, de coïncidences (même si je n’y croit pas vraiment), j’écoutais un film sur cette recherche du bonheur en fin de semaine avec mon fils de 14 ans. Ce qui a suscité une conversation très intéressante avec lui. Et ce message ce matin… ! wow ! Il alimente et m’aide beaucoup à continuer à réfléchir, à prioriser, choisir et/ou contrôler mes pensées et surtout à réexaminer mes choix de vie et mes occupations quotidiennes, mon examen intérieur. Merci beaucoup.

  14. Natalie dit:

    Bonjour, te lire est un moment de joie dans ma journée. Tu es une personne magnifique! Je crois que le bonheur ne doit pas constituer un but dans l’existence. Cette quête créer avec le temps, consciemment ou non à une accumulation d’attente, menant à un vide intérieur. Le bonheur est devenu le centre de la réflexion à la mode. Je préfère les expériences et sentiments menant à l’équilibre cœur, corps et âme ainsi que la joie. Le bonheur serait extérieur, il faut plutôt investir sur l’intérieur de soi.

  15. Michel dit:

    Votre quête de bonheur vous rend-elle heureux?
    J’ai souri tout de suite en lisant cette phrase car elle est tellement astucieuse, intelligente, adroite et pertinente… Merci Marie.
    Poser cette question c’est d’y répondre. Non! Dans le fond, on n’a pas à chercher ce que l’on a déjà, ce qui on est déjà, n’est-ce pas?

  16. Ginette Panneton dit:

    Bonjour,

    J’ai déjà reçu vos courriels et j’aimerais les recevoir à nouveau. Je suis sur votre liste mais je ne les reçois pas.
    Est ce possible de corriger la situation. J’aime beaucoup votre site et il m’a mainte fois fait du bien.

    Merci

Partager un commentaire

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>