Entre deux mondes

shutterstock_345478535mains_carte
Tous les changements, même les plus souhaités, ont leur mélancolie, car ce que nous quittons, c’est une partie de nous-mêmes; il faut mourir à une vie pour entrer dans une - Anatole France -

Quand j’explore des villes étrangères à pied, j’utilise généralement la même carte routière tout au long de mon séjour, habituellement celle fournie par l’hôtel. Or, il arrive parfois que je la remplace par un modèle différent, pour une raison ou une autre. Et voici ce que j’ai pu observer : dès que je commence à utiliser la nouvelle version, je deviens toute confuse, et j’ai besoin de deux fois plus de temps pour trouver mon chemin. La carte peut être mieux faite, plus claire, plus détaillée, mais je me sens plus perdue que je ne l’ai jamais été.

Il est possible que vous n’ayez pas fait de tourisme depuis un moment, ou que vous utilisiez toujours le GPS de votre téléphone plutôt que les cartes en papier, quand vous marchez… Cela dit, je ne serais pas étonnée que ce type de confusion vous soit familier, présentement. Oui, si vous êtes comme plusieurs d’entre nous, vous avez peut-être l’impression, depuis quelque temps, d’avoir en main une «carte» très différente de toutes celles que vous avez utilisées. Et si je ne me trompe pas, vous avez probablement la sensation de vous être égaré… de n’avoir finalement rien de très solide à quoi vous fier.

On est habitué de vivre notre existence selon diverses valeurs, diverses priorités, en fonction d’une certaine image de soi et de la vie. Puis, à un moment ou à un autre, quelque chose se transforme en nous… Quelque chose casse, mûrit, change profondément. Notre réalité est la même, mais nous, on est différent. Notre cœur s’ouvre à de nouvelles possibilités… On désire des choses qu’on n’a encore jamais désirées – ou du moins, qu’on ne s’est jamais avouées. Quelque chose de frais et de nouveau se tisse dans la fibre de notre être. Et on se retrouve complètement désorienté. Car non seulement laisse-t-on la carte qui nous est familière, mais on la remplace par une version qui est à la fois inconnue et pas tout à fait terminée.

Ces phases de transition sont normales. Il y aura toujours des périodes tampons pendant lesquelles on est divisé entre ce qu’on sait et ce qu’on sent, inconfortablement tiré vers l’arrière et vers l’avant – entre deux mondes, si vous voulez. Cette sensation d’être perdu n’est pas un signe qu’on fait erreur. Ce n’est pas un signe qu’on est au mauvais endroit, au mauvais moment. Ce n’est pas un signe que notre carte est inférieure à celle qu’on utilisait avant. Non, c’est un signe qu’elle est nouvelle, tout simplement.

Passez une superbe semaine!

signature marie


Vous aimez ce que vous lisez?

Joignez la communauté et assurez-vous de ne rien manquer!

24 réflexions au sujet de “Entre deux mondes

  1. hyacinthe dit:

    Bonjour Marie,
    C’est le 1er message que je reçois de vous et c’est incroyable comme il correspond à ce que je vis aujourd’hui… j’ai quitté mon travail depuis plusieurs mois (qui a duré 12 ans) pour une reconversion et puis surtout : j’ai reçu un message hier soir de l’homme que je tente de quitter depuis plusieurs jours (6 ans d’union),
    un message qui entend que je ne suis plus amoureuse de lui et un message qui entérine.
    Un sentiment de peur, d’être perdue mêlé à de la tristesse est bien là, à l’image de votre nouvelle carte et de la citation d’A. France mais en même temps un nouveau paysage s’ouvre à moi.
    Une nouvelle vie sans but affectif défini. Je suis seule (avec qlques chères amies) mais je sens que malgré tout je suis dans le vrai. Merci, merci pour votre message qui me réconforte profondément. Et bon voyage à vous, vous êtes une belle personne à l’image d’un ange ! Hyacinthe

    1. Marielle dit:

      Toujours surprise de voir la pertinence de Matin magique en rapport à ce que je vis actuellement! Nous avons mis notre maison en vente, nous y vivons depuis 52 ans. Nous avons trouvé un condo en construction et en location qui sera prêt en juin. Comme c’est un coup de coeur nous avons signé un bail de 6 mois à partir de juin . Vendrons nous la maison rapidement..? L’avenir le dira, l’incertitude n’est pas facile à vivre mais je fais confiance à la vie.
      Merci pour Matin magique.

  2. Eve dit:

    Bonjour Marie
    Merci pour toutes ces réflexions que tu nous partages si souvent et avec lesquelles je me sens en parfait accord.
    Tu m’as donné en outre le désir de connaître Bali ,et lasse (depuis 20 ans !)d’attendre que mon compagnon se décide de m’accompagner pour un long voyage(le dernier , c’était déjà seule, le Canada en 1997 !) je me suis décidée à prendre un billet pour Bali où je pars début mai.
    Je vais séjourner dans une sorte d’ashram avec cours de yoga , situé près d’un village nommé Umah Anyar, dans la région d’Ubud, pendant deux semaines. , chez Mitt, à Badung Regency.
    Peut être connais tu ?
    Comme je voyage seule, j’ai besoin de tes conseils si tu veux bien.
    Chez Mitt ,il y a pas mal de choses à faire sur place et pas mal de choses à voir autour.
    J’aimerais bien toutefois voir un peu le bord de mer , et me faire au moins une journée de plongée en apnée pour voir les jolis poissons multicolores dont je rêve depuis que je suis enfant !
    Que me conseilles tu , et comment faire pour me baigner sans laisser mes papiers et argent sur le rivage au risque de ne pas les retrouver ensuite, as tu une idée là dessus ?
    As tu des suggestions de visites d’endroits qui t’ont particulièrement plu ?
    Je te remercie d’avance pour ton message et te souhaite un bon voyage de retour vers le Canada !
    Amour et gratitude
    Eve ☺

  3. gisele dit:

    aujourd’hui je suis entre deux monde, opérée cet après midi ou l’image du corps va prendre un coup de sape au moral ,le visage est le centre du monde ,il attire l’attention sur le monde et la bouche et les lèvres nous permettre de communiquer, vais je me reconnaître? Les autres vont ils me reconnaître? une peur panique m’envahit ,il faudra faire le deuil de mon ancienne identité corporelle , je n’ai pas le choix avec ce cancer il faut enlever c’est une blessure narcissique qui se voit, qu’il faudra intégrer , et faire un travail sur soi surement; je vous remercie pour tout je vous embrasse gisèle

    1. Sylvie-Anne dit:

      Chère Sylvie-Anne, Votre témoignage m’a touchée; j’entends votre détresse devant ce qui vient et en même temps une lucidité peu commune! Vous êtes brave et courageuse! Vous saurez trouver vos repères et ensuite, tous ceux qui vous aiment n’auront qu’à suivre! Vous me donnez de l’espoir! Tout ira bien!

  4. Myriam dit:

    Bonjour Marie_pier: tu as l’air de t’être bien acclimatée à ce nouveau territoire.De nouveaux paysages,mais tout aussi magnifiques!.
    Ton message,parle exactement de la situation que vit mon mari.
    Toujours le même travail mais changements de patron, et autres façons de travailler.
    Je le sens effectivement triste de quitter un ancien patron et un fonctionnement de travail qui sans lui convenir tout à fait lui était habituel
    Et quand même content de sentir le changement qui lui permet d’espérer mieux.
     » UN sentiment de flotter entre 2 eaux » assez déroutant- mais il -on ne lâche pas.merci et bon « vent »

  5. Élisabeth dit:

    Bonjour Marie,

    Merci pour cette lettre qui fait particulièrement écho en moi.

    Lorsque j’ai entamé mon chemin d’évolution, c’est parce que j’allais très mal et que je souhaitais aller bien.
    Il y a eu une longue période où j’espérais pouvoir enfin dire « je vais bien » au quotidien, quels que soient les aléas de la vie.
    Puis j’ai atteint ce cap. Et même s’il y a des jours où je ne suis pas en capacité de le dire, majoritairement, c’est devenu ma réalité.

    Mais depuis quelques temps, je sens un nouvel inconfort, celui dont vous parlez aujourd’hui. Après un travail sur moi depuis de nombreuses années, j’ai alchimisé beaucoup de modes de fonctionnements, beaucoup de regards, et aujourd’hui, j’expérimente de nouvelles choses à de nombreux niveaux.
    Pour certaines, c’est très agréable et douillet. Rencontrer de nouvelles personnes qui sont de plus en plus proches des valeurs qui me sont chères, ou tout simplement avec qui le courant passe immédiatement et avec lesquelles la relation est évidente. Vivre plus de fluidité.

    Mais à d’autres niveaux, c’est déstabilisant. Je vis des choses qui changent de mes vécus passés. Et là, sans mes anciens repères, je me demande ce que je dois faire, quels sont les choix qui seront justes. J’ai la sensation d’avancer en terre inconnue ou en mer inconnue. Et pour moi, qui ne suis pas une aventurière, qui n’ai jamais vraiment voyagé sur notre belle planète (contrairement à vous chère Marie), c’est perturbant.
    J’ai l’impression d’avoir lâché le bord de la piscine, que je tenais fermement, pour nager en pleine mer, sans savoir vers où je vais.

    Face à une situation, quel choix me ressemble aujourd’hui? Et va-t-il mener vers plus de bienveillance envers moi-même?

    Vais-je me retrouver dans une expérimentation, au mieux, pas très agréable? Ou vais-je vivre plus près de moi-même, un vie qui me ressemble de plus en plus et dans laquelle je me sens plus légère, en harmonie.

    Actuellement, je me pose ces questions face à une rencontre que je viens de faire … Que c’est inconfortable.

    Mon seul réconfort est de me souvenir, autant que je le peux, que tout et parfait, d’un point de vue global, en prenant du recul, et que la Vie est a toujours été là pour subvenir. Et même quand je me sens perdue, je sais que je suis entourée de personnes qui peuvent me redonner confiance, et de l’aide, quand je peux en avoir besoin.

    Je ne sais si cette nouvelle sensation, cette désorientation va durer, ou si, comme pour beaucoup d’autres, elle n’est qu’une étape.

    Aujourd’hui, la seule chose que je sais, c’est qu’elle me demande de toujours renouveler ma CONFIANCE.

    Merci à vous chère Marie, pour toute votre bienveillance, pour tout l’amour que vous soufflez, semez, partagez, donnez avec tant de générosité ♥

    Très affectueusement

    Élisabeth

  6. Guy dit:

    Merci Marie pour cet article. Nous pouvons facilement nous imaginer toujours entre deux mondes. Celui d’hier, de toutes ces années passées, et le peut-être de demain. C’est ainsi fait. N’en soyons pas nostalgique car tous les matins, dès notre réveil, nous nous retrouvons face à une nouvelle toile, une nouvelle journée, et toutes les possibilités qu’elle nous offre, ici et maintenant, de laisser émerger notre création. Pas de temps à perdre, car cela serait trop dommage. Le monde à besoin de nous, de nos créations. Nos créations remplies d’amour, de partage, de compassion pour illuminer notre vie et tout l’ensemble de la Vie. Belle journée, belle création, et à bientôt ! Guy xx

  7. Thomas dit:

    Quelle chance de vous lire aujourd’hui !
    C’est exactement ce que je ressens. Je viens tout juste de commencer une nouvelle histoire amoureuse. Et je sens en moi remonter mes vieux démons, mes vielles peurs, mes angoisses. Alors que cette histoire est nouvelle, j’utilise une vieille « carte » pour la lire. Celle des fois où j’ai été trahi , où j’ai eu trop peur, où j’ai tout foiré.
    Je suis à la fois enthousiaste et apeuré, allant vers un inconnue qui me tente et me paralyse.
    Merci pour vos mots !

  8. Philippe...orion dit:

    Bonjour MARIE-PIER,merci pour se message,et oui il et bien difficile de lacher le passe.Alors qu il ne sufit de vivre le monent present.Je pense que c est cela que je fais depuis que je sais d ou je viens.
    car avant je vivais sur des illutions et non pas a l ecoute de mon moi,je vis appresent par mes intuitions et cela est MAGIQUE comme tu le dis et le partage si bien .
    bon vent a toi sur cette nouvelle terre comme l on dis en bretagne.
    bises fraternelles a toi et a tous de philippe..orion.

  9. Leytens dit:

    Bonjour Marie-Pier, un message qui m’interpelle aussi beaucoup avec ce que je vis actuellement.
    Tout d’abord décès de mon papa et puis déménagement de l’entreprise, un nouveau chef, ma collègue qui s’en va …. et des questions sur mon couple …. continuer …. arrêter ….
    Pas facile à vivre actuellement mais je sais qu’au bout du tunnel, il y aura la lumière
    Merci pour tous ces textes
    Sabine

  10. Juliette dit:

    Marie…la précieuse, l’inspirée inspirante…ton message et tous ces partages des matins magiciens me rejoignent profondément. Je vis aussi une rupture amoureuse car derrière cet homme qui m’a éblouie je découvre un tout autre personnage masqué…
    Je m’interroge sur le sens de tout ceci, perdu le Nord pour le Sud-Ouest.Vieille mappe entachées de larmes, de sueurs froides et du sang de mon coeur berné.
    Oui, je décide de la regarder brûler en y mettant le pouvoir de se transmuer en une nouvelle carte avec mémoire vive des routes de souffrance déjà parcourues.
    Par la magie de la vie sacrée, je crée la nouvelle, celle du bonheur partagé sur des petits chemins de travers.
    Merci Marie…pour tout !
    xxx………..

  11. france Charbonneau dit:

    Oui!!!C’est très fidèle à la sensation et au vécu que je vis en ce moment…Je vis même une sensation de vide, face à une situation dans ma vie professionnelle. Face à ce changement, que je souhaitais depuis quelques mois, mais qui survient beaucoup plus tôt que je l’avais prévu. Une peur, un vide, beaucoup d’incertitude pour l’avenir…Je sais avec ma tête que je dois faire confiance en mes capacités et à la vie…mais pour le moment à l’intérieur, c’est comme si je vis avec une toute nouvelle carte routière, pour reprendre ton excellent exemple! Le texte de ce matin me fait un grand bien! Merci!

  12. Chantal dit:

    Merci pour ton message d’aujourd’hui si réelle pour ma vie. A 70 ans je pensais que ma vie allait se finir doucement, tranquillement sans rien demander à personnes. Trop vieille pour de nouvelles explorations. Mais quel malaise ! j’ai du revoir mes positions et me faire aider! on n’a jamais fini tant qu’il y a de la vie. mais c ‘est un changement à quoi je dois m’attendre!
    Bonne journée et bons vents. Chantal

  13. Élodie Paquette dit:

    Merci pour ce beau message qui tombe à point :)
    Je ne l’avais pas encore réalisé mais avec tout les changements qui se passe dans ma vie en ce moment, il est vrai que parfois j’ai l’impression d’être entre deux mondes. Mon amoureux et moi déménageons dans quelques mois et bien que je sois très positive et que je suis certaine qu’on va finir par trouver notre appartement de rêve, j’ai parfois l’impression d’être entre deux mondes. Il va sans dire qu’il se passent beaucoup de changements très positif et stimulant dans ma vue professionnel en ce moment. Tout est pour le mieux, je le sais, même si parfois, on a l’impression que notre boussole intérieur nous a fait faux bon. Dans ces moments, je demande à l’univers de choisir le mieux pour moi et de me l’indiquer clairement… et ça fonctionne! :)

    Ton message m’a permis de mettre des mots, des intentions clair sur ce que je ressentait… et ça me donne l’occasion d’expliquer plus clairement tout ça à mon copain hihi. Merci d’illuminer mes journées de tes mots si simple et réconfortants.

  14. Marie Pauline dit:

    Bonjour Marie, habituellement, je ne suis pas du genre à répondre mais à plus lire vos messages et garder mes réflexions personnelles pour moi mais aujourd’hui, je ne peux faire autrement que de t’écrire pour te dire merci puisque je viens de faire, à 55 ans, le plus gros pas de ma vie. Ce secret que j’avais gardé pour moi parce que je devais faire « la bonne fille » et ne pas blesser les autres. On m’avait dit de me taire… et je me suis tue, et, il y a eu un gros prix à payer. J’ai payé cher, très cher. Ma santé y a passé. Crises d’asthme par dessus crises d’asthme, bronchites, pneumonies, et dans mon enfance, j’ai été reanimée 3 fois car mon coeur avait cessé de battre, et là, aujourd’hui, la maladie d’Addison qui est une insuffisance surrénales primaires qui s’est declarée il y a presque 4 ans et il y a trois semaines, une crise d’urticaire sur mes deux bras qui sont encore marqués par les cicatrices. C’est cette dernière expérience de démangeaison intense qui a été le déclencheur de ce moment où j’ai dit: « C’EST ASSEZ »! La semaine dernière, j’ai coupé les liens que j’avais avec toute ma famille sauf une personne que j’affectionne particulièrement. J’ai mit fin à ma relation avec eux parce que pendant plusieurs années, j’ai été victime d’inceste, d’intimidation et de violence psychologique par deux des personnes de ma famille et ma mère le savait mais elle m’avait dit de me taire, que ce n’était pas si pire que ça et que je m’inventais ces choses. Ma réaction a été de me replier sur moi, de me faire une carapace et de souffrir, mais de l’intérieur et tu sais quoi Marie? Personne ne l’a su. J’ai fait semblant pour pas decevoir et les autres ont fait semblant pour ne pas être denoncés. Et le résultat est que ce secret enfoui dans les profondeurs de mon être a fait de moi, une petite fille fragile et toujours malade. Elle étouffait de garder cette horreur pour elle. Aujourd’hui à 55 ans, j’étais en train de m’ensevelir six pieds sous terre avec mon secret pendant qu’eux, là-bas, sont toujours bien vivants et passent pour les meilleures personnes au monde. Leur hypocrisie les maintenait à un très haut niveau de bien paraître au reste des paroissiens du village. La semaine dernière, j’ai dit: « NON, j’ai HURLÉ, c’est assez! J’ai assez souffert, mon corps n’en peut plus ». J’ai dénoncé mes agresseurs! J’ai mit fin à cette relation de cette famille maudite et malsaine qui laissaient leur égo leur faire croire qu’ils étaient fiers de ce qu’ils avaient réussi à faire… me garder dans le silence pendant que moi, je vivais avec un corps et une âme meurtris et persecutés par la douleur du silence. Le secret a été Interrompu. Les lettres recommandées par poste prioritaire ont été envoyées à toute la famille et peut-être vais-je avoir besoin d’aller en cour. Je ne le sais pas encore. Cependant, autant la semaine dernière j’étais fière et délivrée d’être enfin sortie de ma cage, autant depuis hier, il y avait en moi un mélange de tristesse, de déception et d’anxiété. Je me suis posée la question… POURQUOI? Et je ressens que malgré tout ce que ces gens m’ont fait vivre, malgré qu’ils m’ont volé mon enfance, qu’ils m’ont fait perdre mon identité et que cela fait plus de 50 ans que j’en souffre, je me sens coupable présentement. Coupable d’avoir dévoilé, d’avoir sorti de ma zone de confort qui était de faire « la bonne fille ». Imagine Marie, j’ai peur de décevoir ces gens malsains! C’est absolument invraisemblable, Marie! Et ce matin, tu envoies ce texte qui me fait comprendre que j’ai décidé de changer de vie et je ne sais pas où cela va m’amener et ça me fait peur. C’est normal. Marie, ce matin, tu m’as fait le plus beau cadeau du monde! Tu m’as aidée à sortir de cette culpabilité d’avoir fait ce qui devait être fait et qui aurait dû être fait depuis longtemps d’ailleurs mais chaque chose en son temps comme on dit! Tu m’as aidée ce matin à me détacher de ce conditionnement qu’on m’avait imposée de faire « la bonne fille » et je réalise que de faire la bonne fille, c’est de faire ce que je viens de faire. Faire la bonne fille, c’est de me choisir. De choisir l’enfant et l’adolescente que j’ai été et la femme que je suis devenue afin de retrouver enfin mon identité, celle dont je m’étais coupée pour rendre mes bourreaux heureux.

    Merci Marie, merci!

    Marie Pauline xxx

    1. Anick dit:

      BonJour ma belle !
      Tu as fait La bonne chose, soit fière de toi.
      C’est une grosse étape dans ta vie, et évidemment La prochaine année peut être difficile, mais surtout ne doute pas de toi, Continue
      Jai aujourdhui 42 ans, je suis dependente affectif, jai ete tres malade aussi.
      En juin 2010, j’ai dénoncer mon paternel pour de l’inseste également quand j’etait enfants , qui a durer des années… Les policier on enquêter, interroger les membres de. MA famille……en octobre il a été arrêter et interroger à son tour , en janvier 2011, il devait comparaître en cours, il ne sais pas présenter, en mars il a changer d’avocat…..ses abuseurs sont des gens tres manipulateur, dans son cas il a manipuler le système, ….j’ai continué de croire que justice allait être fait … s’est pas facile mais sa doit se faire, le regard des gens, est aussi difficile… en mars 2012 il a plaider coupable, et en mai, il a eu sa sentence !
      Il est maintenant libre à nouveau, mais il es seul seul tres seul !
      Y a des moments où comme Toi , je me suis senti coupable de l’avoir fait emprisonner, mais quand je refais le bilan de se que lui ma voler…
      Si sa serait à refaire, je le referais
      Je te souhaite un Bon cheminement, le plus grand pas est fait.
      Ai confiance

  15. Mireille dit:

    Bonjour
    Marie pier, la vie est remplies de deuils, qu’il s’agisse de notre corps, de notre coeur ou bien
    Vis à vis tout ces gens avec qui ont à partage des moments intenses. Il faut parfois suivre le
    Courant, parfois s’arrêter, parfois en rire, parfois en pleurer ! Bonne chance dans ta poursuite
    Du bonheur!
    Mireille

  16. Denis.P dit:

    Bonjour Marie et tous les lecteurs de « Matin Magique »
    Tout d’abord merci pour ces pensées et réflexions qui tombent presque toujours en phase avec ce que je vis présentement.
    Je ne peux m’empêcher de trouver ces « coïncidences »surprenantes!
    Je n’ai pas l’intention de raconter ma vie,mais arrivé dans l’année de mes 70 ans,je me pose beaucoup d’interrogations concernant l’avenir.
    L’énergie diminuant inexorablement,je sens de plus en plus la nécessité de changements à venir.
    Changer de vie,de maison,abandonner beaucoup d’activités qui jusqu’à présent étaient le « carburant  » de ma vie!…
    Aussi tes paroles raisonnent parfaitement juste dans mon mon espace intérieur.
    Reçois toute ma gratitude.
    Merci
    Denis

  17. gisele dit:

    bonjour marie pier , pour moi quitter le monde du travail à l’heure de la retraite cela a été dur faire le deuil de son statut social ,de ses collègues, de la vie une vie en devenir accomplie, ce fut un choc, j’étais toute ma vie dans » le donné » de part ma profession d’infirmière ,et je suis arrivée en retraite vidée ma deuxième partie de ma vie commençait , bien seule, je n’ai pas préparé cette période de transition ,et j’ai déprimé ,je ne trouvais plus ma place dans ce monde, et ce qui m’a sauvé ce sont mes promenades en forêt où je rencontrais de belles personnes pour discuter et j’ai trouvé un club de peinture où je me sens bien ,je peins et encore de belles rencontres , dans cette deuxième partie de la vie on va à l’essentiel, on médite, on écoute sa petite voie intérieure, je lis beaucoup, je me nourris de belles paroles et j’aide à nouveau des personnes âgées on joue aux jeux de société, jardinage, j’ai retrouvé mon équilibre; mon intervention s’est bien passé, on m’a enlevé ce crabe qui me rongeait et maintenant ce sera une nouvelle naissance

  18. Danièle dit:

    Bonjour Marie-Pier,
    c’est un message qui me fait réfléchir et j’ai été très touchée par les magnifiques partages des matin magiciens. Je n’ai pas de cellulaire, ni téléphone intelligent, ni de voiture donc pas de GPS.
    J’utilise des cartes papier ou google map pour trouver un itinéraire mais j’aime demander mon chemin en cours de route à de bons Samaritains. Je n’ai pas le sens de l’orientation mais je fais confiance à la providence et évite d’être trop téméraire.
    Avant quand une nouvelle carte s’offrait à moi, je la refusais d’emblée, préférant la sécurité, le connu.
    Maintenant je me permets d’oser un peu plus la nouveauté et d’accepter qui si je me trompe ou me perd, ce n’est pas si grave, cela par contre me permet de mieux me connaître, développer des talents que j’ignorais, me faire d’avantage confiance et aussi à ceux qui m’entourent, ceux que la providence m’envoie.
    Bonne installation ! avec affection, Danièle

  19. Michaël dit:

    Bonjour Marie-Pier,

    C’est incroyable les synchronicités à chaque fois que je te lis ! (non je ne suis pas bloqué en slip dehors) Tu es vraiment LA magicienne :)
    Tes textes sont d’une vérité qui est souvent décalée par rapport à celles généralement véhiculées, elle me parle très souvent, j’adore !
    Bien à toi,
    Michaël (Lourdes France)

  20. Nikolascete dit:

    Peut-être que le coup du pantalon est comme une métaphore, une symbolique de nouvelles jambes pour marcher en un nouveau territoire ou une nouvelle carte.

  21. Luce dit:

    Bonjour Marie-Pier,
    Comme c’est souvent le cas, ton message tombe à point pour moi ! Tout comme toi, j’aime beaucoup voyager. Je suis présentement de retour d’un voyage au Sénégal, pays de la teranga: accueil, hospitalité, chaleur humaine. J’ai baigné dans cette ambiance pendant quelques semaines et je m’y suis sentie chez moi. C’est le retour au Québec qui a provoqué le choc culturel. L’entre deux mondes, c’est de ne pas vouloir revenir à la vie d’avant, sachant que cette expérience humaine est maintenant imprégnée en moi. Je ne sais pas encore comment je peux vivre et intégrer cette transformation.

Partager un commentaire

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>