Le prix de la magie (ou «si vous êtes trop bon»)

Avez-vous parfois l’impression de faire trop confiance aux autres ou d’être trop généreux, et d’en payer le prix? Peut-être venez-vous justement de vivre une déception, ou même de voir votre confiance trahie?

Même si on donne sans attente, il est douloureux de réaliser qu’une personne profite de notre gentillesse, ou qu’on reçoit des miettes après avoir tant donné. On peut se juger durement de ne pas avoir été plus prudent.

Il y a probablement plusieurs personnes autour de vous qui voient votre élan naturel comme une faiblesse. On vous parle de naïveté, d’innocence, d’un cœur un peu trop grand, et on vous encourage à vous «durcir» un peu.

Et ils ont raison, en partie… Vous gagneriez certainement à vous assurer que votre confiance et votre dévotion sont méritées.

Cela dit, voici ce qui est encore plus vrai, à mon avis : cette partie de vous qui cause votre souffrance est aussi votre plus grande source de magie.

Le moment où on se sent trahi est douloureux, sans contredit… Mais ce qu’on oublie, à ce moment, est que cette sincérité et cette bonté qui nous ont amenés à trop donner sont une grande source de joie tous les autres jours de notre vie. Vivre dans un état d’amour et d’ouverture est un peu comme porter un gigantesque bouquet de fleurs avec nous, où que l’on aille… Sans même qu’on ait à y penser, chaque moment de notre vie est enveloppé d’un délicieux parfum – d’une énergie saine et douce qui nous élève et qui nous nourrit.

Aussi spectaculaires soient-ils, les moments où on souffre sont minuscules, comparés à cette grâce qui nous habite constamment, en arrière-fond, et à toutes les belles choses qu’elle magnétise.

Qu’en pensez-vous?

Quand j’ai livré ce message à une amie qui venait de se faire flouer par un proche, récemment, elle m’a dit : «C’est vrai… D’une certaine façon, cette déception que je vis, c’est la « taxe » que je paye pour être une personne ouverte et généreuse».

C’est exactement cela… C’est la taxe qu’on paye pour être citoyen de notre univers lumineux et magique au parfum délicat.

Ainsi, si vous vivez une déception, oui, faites les ajustements que vous vous sentez appelé à faire autant que possible… Érigez une grande clôture, s’il le faut. Mais je vous suggère de résister à la tentation de dresser des constats d’échec plus grands que nature et de vous remettre profondément en question. Car cette partie de vous qui est toute fraîche et innocente vous apporte tellement. Et oui, c’est une petite faiblesse, mais c’est votre plus grande force également.

Sur ce, je vous souhaite une magnifique journée!

xx

Vous aimez ce que vous lisez?

Joignez la communauté et assurez-vous de ne rien manquer!

(Visited 1 927 times, 1 927 visits today)

35 réflexions au sujet de “Le prix de la magie (ou «si vous êtes trop bon»)

  1. M-C. dit:

    Chère M-P.
    C’est toujours un plaisir de te lire et de réfléchir sur tes idées qui remettent ma vie à l’endroit… ou à l’envers ! Du moment où l’on se sent profondément humaine, c’est qu’on a trouvé l’équilibre, son équilibre. C’est vraiment un bel art de vivre au jour le jour, sur un chemin où tout est possible quand on décide de prendre sa vie par la main, comme le ferait une Mère avec son enfant.
    Merci, Merci et Merci, Tu nous relie avec ce que nous avons de meilleur en nous.
    A te « relire » encore et encore,
    M-C.

    1. Marylène COMTE dit:

      Bonjour Marie,
      ce que vous dites dans votre message est tout à fait vrai. Je suis généreuse parfois envers des personnes qui voient que je suis gentille; seulement je ne voit pas tout de suite que c’est du profit au moment où je rends service. Marylène

  2. combeau maryse dit:

    Encore une fois je me sens tellement connectée à vous à travers vos reflexions comme si vous deviniez ce qui se passe en moi; Moi, aussi j’ai eu cette joie immense de partager hier une journée avec de vraies amies mais par contre ,je me sens tellement déçue par d’autres à qui ,j’ai beaucoup donné ,non pas que je regrette mais cette personne depuis 2 ans bientôt lorsqu’elle me telephone ,me répéte qu’elle et son compagnon ,vont venir me voir mais qu’ils sont trés débordés ,qu’ils ne voient pas le temps passé…..etc….etc! Ces promesses , jamais tenues me mettent d’abord en colére puis me rende triste avec un sentiment d’être oubliée, trahie! Mais je prends conscience ,aussi que je suis quelqu’un de fidéle et du coup ,lorsqu’on m’a fait du bien un jour , je me sens redevable à jamais !Oui je suis quelqu’un de trés généreuse, toujours prête à aider et aujourdh’ui des larmes coulent de mon coeur blessé! Merci pour votre message !qui me rassure!

    1. Donais Francine dit:

      Je voudrais voudrais vous dire de retenir, mis à part, qu’elle vous appelle par moment, rappellez vous juste que ce qu,elle vous dit est vrai, et qu,elle vous aime, j,en suis persuadée, rappellez vous juste qu,elle vous aime et que c,est vrai

  3. Mimi dit:

    Merci pour ce beau message! ❤️❤️

  4. Sophie dit:

    Bonjour Marie Pier,
    Heureuse de vous retrouver, vous êtes resplendissante ✨
    Ce billet résonne en moi avec une telle force…..et me fait le plus grand bien.
    Il vient valider ma profonde remise en question (suite à une trahison) absolument indispensable pour m’accueillir pleinement avec Amour. La guérison de mes blessures passe par la compréhension, l’acceptation, le pardon pour apprécier ma pleine libération intérieure qui va me permettre d’aller vers l’extérieur en toute confiance.
    Gratitude

  5. resonnet dit:

    J’ai lu plusieurs fois ,lentement, ce message et pris le temps, calmement, qu’il se diffuse, comme un
    très bon thé, dans mon être pour apprécier sa pertinence et lever le doute qui peut m’ « envahir »
    à certains moments de ma vie. Par expérience, je suis convaincu qu’il y a plus de joie à donner qu’à recevoir. Savoir que cette conviction est partagé est réconfortant.

  6. Fatna dit:

    Bonjour Marie. Je vous souhaite un merveilleux anniversaire,, une grande vie couronnée de joie et de beaux rêves encore à réaliser. Je vous embrasse tendrement. Fatna qui apprécie tout ce que vous écrivez et vous remercie pour cela.

  7. Monique dit:

    Bonjour Marie-Pier,
    Je lis vos lettres depuis si longtemps. Elles m’accompagnent depuis le 3 novembre 2014, depuis que j’ai commencé à douter de ma relation avec FR. J’ai quitté ce manipulateur depuis un an et, aujourd’hui, cette lettre, comme le message de Sophie,renforce mon idée qu’il faut du courage pour être gentille. Une remise en question a été nécessaire pour ne pas revivre une relation toxique et je me découvre tous les jours. Je suis une belle personne comme vous et tous ceux qui vous lisent. Je vous remercie pour ces moments de profondes réflexions sur soi.

  8. Josie dit:

    Ce message arrive à point, j’ai recémment vécue des trahisons qui me remettre en question et ça m’apaise de percevoir le côté positif de cette bonté que j’ai, ça me sert plus que me désert. Je suis plus vigilante face aux personnes mais ma nature profonde reste ainsi. Maintenant, ma prise de conscience m’a amenée à me positionner et à m’accorder en priorité cette gentilesse et cette générosité que je faisais bénéficier aux autres en premier. Plus d’amour de soi pour mieux rebondir est essentiel dans ce constat!

  9. Bertie dit:

    Pour une fois je ne vais pas dire merci !
    Le mot est trop petit pour le bienfait de vos partages qui arrivent, comme par hasard (!) dans notre boite mail toujours au bon moment !
    C’est probablement la certitude qu’ils sont, que vous êtes LA Messagère du moment et que le Merci ne vous est pas destiné ! ! !
    Il y en sûrement d’autres que nous ne « reçevont » pas au jour le jour alors l’Unvivers vous charge de nous booster ! Et c’est si tendrement fait !
    Alors maintenenant oui MERCI Marie pour ton temps d’écriture .
    À bientôt donc avec beaucoup de plaisir et de joies.
    Bon anniversaire …aussi.

  10. Valérie dit:

    Tout cela est tellement vrai et beau.
    Ne pas se renier et être telle que l’on est, à coeur ouvert, sans artifice, dispenser un peu de poudre de sa propre magie, c’est se faire un cadeau à soi et aux autres. Cela se nomme l’authenticité ! Le défi, cependant, est à mon sens, de ne rien attendre en retour….Laisser briller sa lumière sans contrepartie !

  11. Agnès dit:

    Quels mots apaisants. Merci.

  12. Edy dit:

    Bonjour Marie, merci pour ce doux message…;)
    Pour moi c’est un prolongement du fait que la plupart d’entre nous qui nous nommons empathes avons enfants été conditionnés à donner aux autres plus que nous nous donnons à nous mêmes… Voyant l’égo comme une entité négative. Étrangement, ce n’est pas les gens plus normaux voir égocentriques et les gens narcissiques qui se tournent vers les apprentissages spirituels d’amour et de compassion dont ils auraient besoin, mais les gens qui sont souvent déjà trop compatissant et qui n’ont las développés assez leur limites et leur assertivité. Donc même si j’ai longtemps resonné avec les beaux principes partagés ici, comme quoi une taxe est à payer pour être ouvert et généreux, et que je résonne encore avec eux aujourd’hui par idéalisme spirituel, je crois qu’il faut tout de même être prudent… J’ai rencontré un moine extraordinaire (bouddhiste) dont se dégageait la plus profonde expression d’amour que j’ai vu de ma vie. Cela m’a transformé à jamais. Même lui, dans toute sa grande compassion et son amour, n’aurait pu être trahi car il ne s’engageait pas dans la vie des gens pour les servir directement ou faire ce qu’ils veulent. Il servait l’univers dans son principe d’amour le plus élevé, et ne pouvait être atteint. Alors que j’allais mourrir, très malade, et que je me suis sentie abandonnée de tous, j’étais à un endroit bien obscur. Il m’a portant dit; personne ne viendra vous aider. Il n’a pas tenté de me rassurer ou de prendre mes émotions en charge. Cela a été la parole la plus dure que j’ai entendu de ma vie mais aussi celle qui m’a sauvé la vie, car elle a été dite avec tant d’amour inconditionnel que j’ai trouvé la force de me relever.

    1. nathalie dit:

      Merci Edy, étant dans un flot de trahisons, de dénis, et aussi d’agressions psychologiques avec ma famille, ce que vous avez vécu avec le moine bouddhiste me donne les clefs. Bref , il n’y a personne sauf soi.

      1. Edy dit:

        Chère Nathalie, je te comprends tellement! Agir avec un mélange d’amour et d’égocentrisme sain est la chose la plus difficile pour les personnes altruistes dans un environnement abusif. Il est bien tentant de se laisser aller dans le « people pleasing », les patterns familiaux, et ainsi recevoir une dose de dopamine car on est la « bonne petite fille » et les gens de notre entourage nous reflète que c’est la bonne attitude à avoir de leur plaire. Notre pratique spirituel nous enfonce souvent plus loin dans cette illusion dommageable. Malheureusement, c’est aussi ce qui nous rends et garde malade et dans la dissonance cognitive. Il parait que la vérité affranchit! C’ets bien vrai, mais parfois tellement dévastateur… Mais ne t’en fais pas, tu trouveras des gens qui t’aiment comme tu le mérites.

  13. France dit:

    Que c’est bon de vous lire ce matin!
    Ces réflexions trottaient vaguement dans ma tête depuis quelque temps, mais vous avez su aligner les mots pour exprimer clairement ma pensée.
    Je vais continuer à être ce que je suis…. tout en me protégeant un peu mieux!
    Un grand merci pour tout!

  14. Isa dit:

    Touchée !!
    Merci pour tes « baumes mots » Marie Pier.
    C’est exactement cela , »un gigantesque bouquet de fleurs » qui m’accompagne tout le temps afin d’en offrir quelques unes ou beaucoup à qui je veux.
    alors les « t’es trop gentille », « t’es trop naïve », « occupe toi de toi au lieu des autres », « tu vois le bon partout », « ah ben voilà à force de faire confiance à tout le monde », « t’as vu comme on te remercie après ? »….. pour me remettre en question et bien je m’en fiche !! J’ai toujours fonctionné comme ça, je ne vais pas me refaire car j’ai la force de donner et la force de recevoir, quelque soit le cadeau. Et si je prends « une grosse claque », je souffre un certain temps certes, mais je ne tends pas l’autre joue, je souhaite bon vent à la personne et sans rancune puisque je devais le vivre, je continue mon chemin. Tout de bon à vous !!

  15. Thérèse dit:

    Merci pour ce texte ,pour ta générosité….et cette belle réflexion avec laquelle je suis tout à fais en accord.

  16. Patrick dit:

    c’est pas un hasard si chaque fois que je reçois un message venant de toi, il fait référence à une situation que je vis. Je me fais souvent « avoir » en donnant ou en n’exigeant pas. Il est difficile d’ exiger ce qui devrait être dû surtout à un ami ou une personne proche. De mon côté c’est l’empathie parfois la compassion qui automatiquement se met en avant dans cette situation. Je l’ ai tellement mise en pratique parfois en « double empathie » dans mon métier et bien sûr dans la vie privée. Ce n’est même pas une seconde nature c’est ma nature. Et la gentillesse qui pour moi est une qualité dans ce monde tordu est toujours bien présente et pèse souvent dans la balance!! Mais il y a aussi les peurs imprimées sur mon disque dur qui souvent sont réveillées ou augmentées par ce sentiment d’insécurité qui vient souvent de pair avec l’acceptation de cet élan naturel ! Le résultat est souvent avec plus ou moins de temps ‘Je ne regrette rien »………

  17. DANIELLE dit:

    . OUI présentement je vie une grande déception et suis très déçu de la situation. Mais je ne regrette en rien de que j’ai fait CAR dans ma démarche pour moi celà a été d’une grande sincérité et je suis bien avec ça. AUCUN remords au contraire je ne me sens pas faible j’ai réussis à me dépasser. Bonne Journée. Merci MARIE-PIER .

  18. Hadjira dit:

    Illuminé par votre écrit , l’article tombe à pic , un grand merci

  19. Chantal Major dit:

    C`est exactement moi….. ¸
    Çà m`a fait du bien de lire ton texte!

    Merci chère Marie-Pier!
    Bonne journée!

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Bienvenue Chantale!

  20. nadine dit:

    Merci Marie, c’est complètement ça !!! C’est une grande richesse en nous, naturelle et spontanée. Même si dans les faits, nous ne sommes pas toujours gagnants, je plains ceux qui ne connaissent pas cet élan de bonté. Nous sommes les plus heureux. Encore mille fois MERCI.

  21. Michel dit:

    Oui il y a des profiteurs dans la vie . Et je  » profite  » de l’occasion pour donner . Je le fais car cela me fait du bien , me fait sentir bien . Ai-je à leur en vouloir pour cette gratitude que je ressens !

  22. Hélène dit:

    J’ assume mes décisions et j’accepte le vide aussi, car je sais que la vie me le remplira de belles choses…Je sais qu’il n’y a rien d’acquis, c’est pourquoi je suis en résilience avec ce qui est, pour garder la paix en moi, ce n’a pas de prix…merci infiniment pour ce beau message et cette gratuité…

  23. Gilberte dit:

    Merci Marie, pour tout ce que vous m’envoyé, ça me porte à réfléchir plus et on dirait vraiment que vous lisez dans mes pensées, je sais que je ne devrais pas mais je suis toujours porté à aller au devant des autres, et de leurs désirs, il faut que je cesse d’être comme ça, je donne tout le temps et je ne reçois jamais. Ça me fait du bien de vous lire. Un gros merci.

  24. Pedro dit:

    Merci Marie. En effet, on m’a déjà reproché ou fait sentir que je me faisais manipuler par certaines demandes de quelqu’un. Je me dis à ce moment-là que lorsque je décide de donner à une personne ou à une association quelconque des choses ou de l’argent ou même de mon temps comme bénévole, je ne fais pas un prêt, je fais un don. Quand je donne, ça ne m’appartient plus. Quand je prête, je doit m’attendre à un retour des choses. En général, ce sont toujours les attentes qui me font souffrir. Si je ne suis pas capable de donner de mon temps avec joie, sans m’attendre à quelque chose en retour, je suis aussi bien de ne plus donner afin d’éviter la frustration. Ainsi je serai tranquille, mais alors sans goûter à la joie du don de soi, sans attente. Donner, tout comme aimer, c’ est une décision!

  25. gisele dit:

    bonjour marie pier ,j’ai toujours donné sans rien attendre en retour parce que c’est mon tempérament d’aider son prochain et mon métier dans la santé , mon éducation religieuse , même à la retraite je continue je ne vois pas cela comme un état de faiblesse c’est plutôt une source de satisfaction de pouvoir aider quelqu’un , parfois certains peuvent profiter de cette gentillesse et de me tourne le dos après les gens oubiient ce que vous avez fait pour eux après , c’est pas grave j’ai offert mes services à un moment critique de leur vie et c’est le principal , je n’attends pas de merci ,bonne journée , merci pour ce texte

  26. Eve dit:

    Merci Marie !! Tellement beaux et justes vos textes

  27. Dehouck Martine dit:

    Merci Marie et vous toutes et tous
    De tout coeur
    Martine

  28. Sandra dit:

    Oh un grand merci Marie pour ton message d’hier ❤️❤️❤️ Il est tellement vrai que je m’y suis retrouvée car je fais si souvent preuve de naïveté, de crédulité que l’on dit de moi que je vis au pays des Bisounours ou des licornes …que tes paroles si bienveillantes m’ont énormément fait de bien et rassurée.
    Encore MERCI !!!!! ❤️

  29. Aline dit:

    Bonjour Marie Pier,
    Je viens de prendre connaissance de ce texte qui me touche particulièrement.
    Je vis actuellement et depuis quelques mois une double peine vis à vis d’une même personne, déception amoureuse (qui est un peu plus ancienne) et actuellement déception amicale.
    Cette personne était beaucoup de choses à la fois pour moi, le tout avec une confiance sans limite et beaucoup de confidences et complicités. J’avais le sentiments que nous nous ressemblions sur certain point.
    Parmi les choses difficiles que j’ai entendu à mon égard et dont j’ai découvert avec grande déception était celle que j’étais une personne trop empathique que je me projetais et vivais à travers la vie des autres…mes bras en sont tombés et je n’ai su réagir. J’avais ignoré que cette personne très proche cela de moi et surtout que pendant toutes ces années que ce qui était pour moi le ciment de ma personnalité m’aurait un jour été reproché par une personne que j’aime et que cette personne m’aurait, comme vous le dites dans votre texte, donné des conseils pour « changer » pour me mouler a une façon d’être…
    Je me suis beaucoup posée de questions sur moi même à me remettre en question, à me demander ce qui n’allait pas chez moi. Je suis devenue une personne douteuse de moi dans tous les domaines et à me juger de manière très dur. J’ai fini par croire que j’étais une faible malgré mon petit caractère bien à moi….
    Encore aujourd’hui je suis très affectée en y repensant et votre texte me réconforte un peu en me disant que même si je suis « trop généreuse » « trop gentille » « trop bête » je pense que jamais je ne pourrai être indifférente aux peines et aux gens de manière générale.
    Et malgré cette double déception profonde et ce chagrin bien présent encore je ne pourrai jamais refuser de tendre la main à cette personne ou de la serrer contre moi s’i elle avait besoin de trouver du réconfort.
    Merci pour ce texte.

  30. Sylvie dit:

    C’est très jolie cette image du bouquet qui nous accompagne de son parfum de bonnes intentions.
    Je pense qu’il faut garder ce précieux bouquet et lorsqu’on sent qu’une personne profite.. partir vers d’autres personnes plus sinceres..
    Le monde est rempli de bonnes personnes, pourquoi changer d’attitude pour quelques ingrats ?

Partager un commentaire

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>