Où êtes-vous?

Rien ne vient de l’extérieur. Tout vient de - Neville Goddard -

Quand je planifiais mon voyage à Bali, je m’attendais à vivre une explosion de vie – une ébullition de découvertes, de guérisons et de belles rencontres dans un paradis tropical. Or, quelque temps après mon arrivée, j’ai dû admettre que non, ce n’est pas tout à fait cela… je suis plutôt en train de faire retraite dans un monastère, isolée dans la forêt.

On s’entend, je n’ai pas été téléportée quelque part… J’étais et je suis toujours à Ubud, dans une maison entourée de vie et de restaurants, non pas dans une communauté religieuse. Mais l’expérience que je vis, et que je me sens appelée à vivre ici, est plutôt monastique. L’explosion n’est pas vers l’extérieur, mais vers l’intérieur. Et bien qu’il y ait effectivement des découvertes et de belles rencontres, je les vis dans un état d’esprit différent. On pourrait dire qu’une sorte de sérieux m’habite. J’ai même décidé de commencer à limiter mes distractions (YouTube, podcasts, musique…) et de me réserver chaque jour de bonnes périodes de méditation en solo, en plus de mes cours de yoga. Car je suis dans un monastère. Et je m’ajuste en conséquence.

Separator

Avez-vous remarqué qu’on laisse le contexte définir et limiter l’expérience qu’on vit? Il faut être dans un monastère pour vivre l’expérience monastique. Il faut être en voyage pour explorer comme un touriste. Il faut être dans un temple pour se brancher au sacré.

J’ai déjà passé deux semaines à marcher une dizaine d’heures par jour, à Paris (mon corps était tellement endolori, à la fin, que j’avais de la difficulté à me relever quand je m’asseyais!). C’était du tourisme. Si j’avais parcouru le même kilométrage sur le chemin de Compostelle, on aurait appelé cela un pèlerinage. Mais quelle est la différence entre les deux? C’est l’état d’esprit, bien sûr… l’intention de se ressourcer et de communier avec notre être profond. Or, cette intention n’est pas à Compostelle… elle est à l’intérieur de nous. Et comme toute intention, on peut la cultiver n’importe où.

Ainsi, où êtes-vous présentement? Pas physiquement… je parle de votre cœur, de l’appel que vous sentez au fond de vous. Je vous invite à prendre le temps de le définir, quoi qu’il se passe autour. Par exemple, peut-être êtes-vous en pèlerinage du lundi au vendredi dans la boutique où vous travaillez. Peut-être êtes-vous en vacances lorsque vous faites les devoirs avec vos enfants. Et peut-être constaterez-vous que vous participez à un atelier de croissance personnelle, lors de certaines soirées du temps des Fêtes. Quelle qu’elle soit, alignez-vous pleinement avec cette réalité intérieure, si vous le voulez bien. Prenez-la au sérieux, comme si vous y étiez. Car ce qui est vraiment, vraiment magique, c’est que vous y serez dès que vous le choisissez.

Je vous souhaite une belle journée!

Vous aimez ce que vous lisez?

Joignez la communauté et assurez-vous de ne rien manquer!

(Visited 2 258 times, 1 visits today)

8 réflexions au sujet de “Où êtes-vous?

  1. colette yvon dit:

    Bonjour Marie ,, et ,, toutes et tous ,

    il me semble que tu nous parles ce matin,, de ,,, depouillement ,, tu nous parles aussi que tu t attendais a vivre une explosion,,, et tu ne vis pas cette explosion attendue,,,, heureusement ton ame dans sa sagesse te guide et te dit que ce que tu vis ,,,, est une explosion en cours ,,, une exploson e quoi ? demande ton ame ,,

    une explosion de bonheur,, ,, a n en pas douter ,,

    nous ‘savons’ que nous pouvons nous sentir heureux independemment des circonstances ,,, nous en avons meme le ‘devoir »,, et cest un mouvement naturel ,,, ainsi pour employer une image simple ,,lorsque un petit caillou est dans notre chaussure ,, nous ressenton ,,le ‘malheur’de notre pied ,, et simplement ,nous enlevons ce caillou pour que notre pied retrouve son bonheur naturel ,,

    a demain,, chere ,,Marie Pier,,

    1. Jacinthe dit:

      Je partage tellement ton avis! Chacun peut vivre son Compostelle à sa façon.

      Merci,

  2. colette yvon dit:

    Chere Marie Pier ,
    je ne serais pas etonnee que ,, ta ‘vie monastique a Bali ( J ai bien compris que tu ne fais pas une retraite dans un monastere,, !)
    Tu as ecoute ton ame qui t a conduite a Bali ,ou tu esperais , tu te voyais en train de vivre une explosion,,
    ton ame maintenant te mene sur un chemin de serieux ,, tu enleves ce qui te distrais,, tu consacres du temps au yoga,,
    je ne serais pas etonnee que ton ame te conduise a explorer l amour inconditionnel,, ce qui est un paradoxe ,, puisque tu vis de la solitude ,

    excuse moi,,j ai un peu de peine a trouver les mots ,,

    aimer sans conditions ,, est sans doute ce qui peut faire exploser notre ame ,du plus grand bonheur qui soit ,

    en chemin,, nous aurons perdu notre peur de nous memes et notre peur de l autre ,

    Ma chere Marie Pier ,, je te remercie de la creation de matin magique matin magique , qui est une source d amour ,,

    je mesure combien tu es capable d amour pour partager genereusement tes pensees ,tes experiences ,,

    Magique , le monde ?

    he he,, allez ,en route pour l emerveillement ,,

  3. Pierre dit:

    Merci, quelle belle constatation. À ce rappeler. Bon voyage …. D’ailleurs remarque que dans voyage le yoga ci trouve en lettre un peu repliée…

    Pierre
    De Bromont

    Alias Alfonso Rodrigues
    :)

  4. Barbara dit:

    Comme ton message me parle! Je viens de passer 1 semaine à ubud moi aussi en solitaire avec yoga, row food et méditation. L’explosion n’est pas à l’ extérieur ms bien à l’intérieur !
    J’espère que comme moi cette retraite solitaire te fera contacter avec ton essence profonde. Un endroit qui peut te plaire. « Sari organic ».
    Ce resto au milieu des rizières m’as enchanté. Les rizières de Jatiluwih aussi. Merveilleuse!
    Je te souhaite une magnifique fin de séjour. Merci pour tes partages. Tes mots m’ont été d’un tel réconfort ! Enjoy. Barbara

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Merci Barbara! Je suis allée au Sari Organic de Penestanan, mais pas celui dans les rizières. Vais aller luncher là un de ces jours.

      Merci pour ton message!

  5. B landine dit:

    bonjour Marie-Pier, je suis en train de suivre l’évolution de ces dernières lettres. je ne lis pas toujours, ça dépend de…. plein de choses. Mais là! je suis pleinement avec toi pour comprendre et te rejoindre dans ces toutes dernières expériences. Ces émotions, cette solitude etc…. je connais très bien. L’idée d’une retraite monastique en plein cœur de la ville et de son activité: je vois très bien ce que c’est! les parallèles avec le yoga : je connais aussi (je suis prof de yoga). Bref : 100% avec toi! je pense que la solitude est vraiment l’expérience fondatrice pour quelque chose de nouveau, d’authentique et comme tu le dis si bien : trouver en soi ce que nul ne peut nous enlever. C’est quoi ce truc? Un truc qui dépend d’une partie de nous qu’on ne connaît pas sans être passé par là où tu passes, où je suis aussi en train de passer….
    Tu changes encore une fois de niveau de conscience sans doute et ça fait mal mais pas tant que ça si non ne résiste pas comme tu le fais. Chemin de connaissance de l’âme humaine indispensable sans doute à ton activité. Je te souhaite bonne continuation et bonne métamorphose comme une sœur d’âme. Blandine

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Merci Blandine pour ce beau message! J’apprécie! xx

Partager un commentaire

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>