Ce n’est pas compliqué. C’est juste difficile.

Y a-t-il une situation douloureuse dans votre vie qui vous semble très complexe et difficile à résoudre?

Voici ce que j’ai constaté : lorsque ça nous semble très compliqué, c’est généralement parce que la peur est présente. Car là où il y a la peur, il y a une foule d’histoires qu’on se raconte pour éviter ce qui nous amènerait à la confronter… Et bien souvent, une série de problèmes qu’on crée pour se distraire du défi qu’on se sent incapable de relever.

photo_fog_sunriseDonc si vous êtes confus et que vous ne savez pas quoi faire, peut-être le problème est-il, au contraire, que vous savez exactement ce que vous voulez… Oui, peut-être que vous savez très bien quelle serait la prochaine étape pour y arriver, mais vous avez peur d’avancer.

Notre premier réflexe, quand on se trouve dans cette position, est de plonger dans la complexité et d’essayer d’y mettre de l’ordre. Or, c’est assez futile… car elle n’est pas réelle. Sans généraliser (ce que je n’ai pas vraiment le choix de faire ici), la seule chose qui puisse vraiment nous libérer de ce type de brouillard est de percer ce qui est à son origine. C’est d’aller droit à l’essence de ce que notre être profond réclame, et de la peur qui tente de nous convaincre que ce n’est pas possible.

Peut-être avez-vous le sentiment de ne pas avoir la force de faire le saut. Mais voir le désir et la peur pour ce qu’ils sont est important même si vous ne vous sentez pas prêt à vous mettre en action. Car le premier acte d’amour envers vous-même sera toujours de vous respecter assez pour vous dire la vérité. Et si vous maintenez une intention claire et que vous transformez votre douleur en prière, plutôt qu’en confusion, le courage finira par arriver.

Donc non, ce n’est pas compliqué. C’est juste très difficile. Et si vous sentez autant de résistance, mon petit doigt me dit que quelque chose de majestueux s’apprête à se déployer.

Sur ce, je vous souhaite une très belle journée!

xx

Vous aimez ce que vous lisez?

Joignez la communauté et assurez-vous de ne rien manquer!

(Visited 3 014 times, 4 visits today)

17 réflexions au sujet de “Ce n’est pas compliqué. C’est juste difficile.

  1. Sylvie dit:

    Ceci arrive dans vraiment le bon temps. Je me sépare d’avec mon conjoint des 8 dernière année. Et c’est très difficile. J’ai énormément peur. Bref, j’ai la tête qui bouille.

    1. Marie-Pier Charron dit:

      De belles pensées pour toi xox

    2. Jean-Robert dit:

      Ma chère Sylvie,
      C’est vraiment triste de lire ça, mais 8 représente l’infini débout, je ne sais vraiment qu’est vous arrivent mais, est-ce qu’il n’y a pas vraiment moyen de se réconcilier et se donner une deuxième
      chance ensemble, car le vrai amour ne pourri pas et ne meurs pas, on nous a toujours tromper et ma enseigner sur le vrai amour qui n’a rien avoir avec le sexe, le s cadeaux et tout ce que nous avons construit autour, mais le vrai lui est plus une émotion, plus qu’un sentiment, ça existe le vrai amour…

  2. Judith dit:

    Ce message me va droit au cœur, j’ai l’impression qu’il est écrit pour moi. Même si ce choix est fait en nous, il es t parfois tellement difficile à exprimer par peur des conséquences sur ceux qui nous sont proches.
    Et pourtant il le faudra, une fois la force intérieure suffisante et le fait d’arrêter de trouver milles et unes excuses/raisons pour retarder l’échéance…….
    merci pour ce partage

  3. Muriel Leobet dit:

    Merci Marie-Pier, ton message est plus qu’approprié, il est exactement la réponse à cette angoisse qui me ronge et qui m’empêche de passer à l’action : ce sentiment de savoir vers quoi je dois aller, parce que l’expérience m’a déjà montré que j’y étais à ma place et très heureuse, et cette peur énorme qui me dit, et si ça marche et qu’on te voit, qu’on t’aime ? Et si tu profites des gens en faisant ça ? Et si les gens voient qui tu es vraiment (sous-entendu une imposteuse) ? Aller plus profond en moi, malgré le « travail » déjà profond :), je n’y arrive pas mais poser l’intention, ça, je le fais : offrir ce que je suis, à ma réelle dimension. Et c’est ça qui me fait peur…
    Merci pour tout ce que tu partages, avec tendresse, Muriel

  4. Christelle dit:

    Ce texte me touche terriblement….. oui, c’est bien ça qui m’arrive quand je me trouve face à une situation qui me parait inextricable…. C’est bien de la peur, maintenant que le mot est lâché.
    Merci. Merci vraiment.
    Ce texte est maintenant imprimé, mis sur une jolie feuille, et il me suit dans mon sac. Avec moi, pour le relire encore et toujours. Dès qu’une de ces mauvaises situations se présentera….

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Ça me ravit de lire que ce texte est tombé dans ta vie au bon moment, Christelle!

  5. claudette fournier dit:

    c’est une étape qu’il faut franchir pour avancer dans notre cheminement, c’est parfois tres douleureux a faire, chose faite sa devient une guérison de l’ame.

  6. Eric dit:

    Tu ne le sais pas Marie-Pier, mais tu m’aides à prendre des décisions importantes dans ma vie.

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Oh merci Eric pour ton commentaire. Maintenant, je le sais, et c’est un honneur.

  7. Sylvie Charette, Louiseville dit:

    Comme mentionné dans le message, je fais une lettre à l’univers. Je souhaite vivre de mon art. Bien que peut de gens y arrive, moi je veux être la différence. Que tous les astres s’alignent, que l’univers travail pour moi et que les gens soit au rendez-vous. Que mes œuvres habites de bel endroit pour eux, pour donner émerveillement, joie et bonheur à tous ceux qui prennent le temps de les regarder ou même les admirer. Voila rien de moins. Je pense au récit (quand j’était jeune) de fanfreluche pour qui rien n’était impossible. Il s’agissait d’entrée dans le livre et d’écrire sont histoire, telle qu’on la voulait, une fin digne des dieux. Merci Marie-Pier pour ton matin magique qui pour plusieurs se transforme en après-midi ou soir magique. Bonne journée!

  8. gisele dit:

    bonsoir marie pier ,je vis un peu cela ,mais il n’y a possibilités de dialoguer ,je me braque et ma belle fille aussi un dialogue de sourd et ça fait mal ,pour moi ce n’est pas un problème ,mais pour elle s’en est un ;ça vient du début où j’ai connu leur père veuf ,je ne suis pas acceptée même avec le temps je pensais que ça s’arrangerait ,je vis avec ce poids sur les épaules, leur père est très malade et j’assume seule cette charge , tant que je pourrais je le ferais ,j’essaie de mettre cela derrière moi, bisous

  9. Xavier dit:

    Comment à te lire et relire, je comprends ce texte de réflexion qui nous concerne toutes et tous. Il me semble Marie tu évoques souvent, dans tes billets Matin Magiques, la difficulté et les résistances à prendre certaines décisions, qui devenus actes (action) impacteront fortement notre futur. Oui c’est normal si j’ose dire d’avoir peur de l’inconnu à vivre comparé à l’acquis (avantages secondaires) à maintenir une situation pourtant vécue inconfortable, insatisfaisante ou même douloureuse.
    Et c’est probablement plus difficile pour des personnes qui ont déjà pris des décisions importantes affectives ou professionnelles qui se sont avérées non « écologiques » pour elles et leur entourage affectif et vécu erreurs ou échecs; d’où une forme psychique de paralysie et de procrastination. Nous ne pouvons pas ignorer indéfiniment nos peurs et manques fréquents de confiance en soi-même et qui ont bien une origine à explorer seul(e) ou avec un accompagnement psy au sens large des possibles à choisir… J’ajoute qu’il y a bien à vérifier intérieurement si nous décidons de fuir une situation déplaisante et insatisfaisante qui perdure ou si c’est aller vers ce qui a muri projet motivant et se sentir vraiment aligné sur les valeurs qui nous animent, que ce soit dans le domaine affectif ou social professionnel… ? Ce n’est que ma réflexion que je publie là, qui n’a aucune valeur de vérité et permet peut-être d’apprendre à mieux se co-naitre… (( <3 ))

  10. Anne dit:

    « Ce n’est pas parce que c’est difficile que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas que c’est difficile. » Sénèque
    et pourtant parfois on ose on fait face à sa peur on va vers l’autre et l’autre vous insulte vous traîne dans la boue et vous démoli …
    Alors le pas suivant, la confiance, l’envie tout vient à manquer
    La douleur renverse tout et le courage est aux abonnés absents
    On ne sait plus par quel bout prendre sa vie et on se protège définitivement de tout et tous
    Est-ce la grande victoire de la peur ?
    Celle qui rend sourd à sa vérité et son être profond.
    Résistance et confusion à leur comble je lis et relis « , mon petit doigt me dit que quelque chose de majestueux s’apprête à se déployer » en essayant de croire à nouveau à l’espoir
    Merci Marie-Pier :-) <3
    Anne

  11. Paul dit:

    J’ai vécu et je vis des moments que beaucoup qualifieraient de difficiles mais je crois en le pouvoir de la pensée et utiliser les termes « compliqués, difficiles, pas possibles… » font que les événements prennent cette tournure. Je choisis de faire comme le sage, j’essaie du moins, qui voyage léger en abandonnant les ressentiments, les reproches, les craintes, les peurs… sur le bord du chemin. Si des événements, parfois douloureux, surviennent dans ma vie, Je sais qu’ils ont leur raison d’être : celle de m’offrir l’opportunité de changer. A partir de là, pourquoi parler de difficile et de compliqué… C’est nous qui décidons de le voir ainsi… Ou pas! C’est vraiment une question de choix. Notre vraie liberté est là : celle de voir, ou pas, que la Vie est merveilleusement imbriquée en un tout cohérent qui ne veut qu’une chose : notre bien ! Franchement, avec le recul, ces moments « difficiles où compliqués » passés m’ont été bénéfiques… Ne vaudrait-il pas mieux apprendre à se détacher un peu des événements pour les percevoir comme des pièces participant au puzzle du grand tout ? Moi, c’est cette vision des choses qui me plaît et me motive sur Terre.

  12. Céline B. dit:

    Bonjour, merci mille fois pour ce petit article que j’ai lu dans la Presse Galactique. Ça correspond tellement à ce que je vis que cela m’a donné envie de venir sur votre site (le mot « magique » m’a donné envie aussi ). Enfin, mon esprit est pour le moment encore dans le brouillard car plusieurs peurs co-habitent. Peurs qui mènent chacune vers des actions différentes pour être dépassées, alors que choisir ? Je vais m’ecouter + en profondeur…Ce qui est sûr c’est que oui le courage est très difficile à aller chercher et que je ne sais pas de quoi je suis capable.

Partager un commentaire

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>