On ne peut donner qu’en recevant

Si vous aviez à choisir, préféreriez-vous passer du temps avec un ami qui se nourrit profondément de votre présence, ou un autre qui souhaite vous nourrir de la sienne?

Préféreriez-vous lire le livre d’un auteur qui écrit par amour de son art, avec l’intention première de savourer au maximum le processus de création, ou celui d’un auteur qui pense surtout à l’expérience qu’il veut faire vivre à ses lecteurs?

Je ne sais pas pour vous, mais si je devais choisir, j’opterais dans les deux cas pour la première option. J’aurais l’impression d’être beaucoup plus nourrie, même si l’intention de l’autre était plus «égoïste», en théorie.

Quand on commence un projet ou une interaction, il nous semble évident que la meilleure intention est de donner. Que pourrait-il y avoir de plus élevé? Mais plus j’y pense (et plus je me regarde aller), plus je réalise que c’est plutôt en cultivant l’intention de recevoir profondément qu’on devient vraiment rayonnant et connecté – et donc généreux, sans même avoir à y penser.

Évidemment, je ne définis pas recevoir comme «prendre» ou «essayer d’obtenir quelque chose de l’autre», mais comme être très ouvert et présent. Je parle de savourer… d’extraire chaque goutte de ce qu’on vit, de mettre la joie en priorité. Le désir de faire une belle différence est présent en arrière-plan (s’il n’y est pas, on gagne à l’installer), mais dans l’instant, notre attention est d’abord et avant tout à l’intérieur de nous, dans notre propre expérience. Paradoxalement, c’est à partir de cet espace intérieur qu’on peut réellement avoir l’impact désiré.

Si souvent, l’intention de donner est en réalité une façon déguisée de chercher l’approbation de l’autre (ou la nôtre) – ce qui est complètement humain, mais qui a peu à voir avec le don. Ou encore, c’est une façon de se cacher dans un rôle, un prétexte pour ne pas avoir à se montrer vulnérable. Ou une façon de se fuir, parfois… car si on pense à l’autre, on n’est pas pleinement en nous, à faire face aux malaises qu’on préférerait oublier.

On parle généralement de donner et de recevoir comme s’il s’agissait de concepts opposés. Les deux semblent certainement très distincts en surface – car évidemment, on donne un bonbon ou on le reçoit, ce sont deux actions très différentes. Mais au niveau le plus profond, il n’y a pas vraiment de séparation. On donne comme on reçoit. Il n’y a qu’un cœur ouvert ou un cœur fermé. Il n’y a que la décision de faire pleinement acte de présence, ou celle de se cacher.

Si vous avez un désir puissant de faire une belle différence – et mon petit doigt me dit que c’est le cas – voyez comment ce serait de vous laisser modeler par l’intention de recevoir avec grande générosité. Car oui, on peut recevoir avec générosité, aussi. Vous n’aurez peut-être pas l’impression de donner, mais les personnes que vous côtoierez (et celles qui bénéficieront du travail que vous aurez fait dans cet état) se sentiront profondément nourries et inspirées. Car vous serez pleinement là, pleinement vous. Et de toutes les choses que vous pourriez donner, la plus grande sera toujours la lumière simple et belle de votre vérité.

Bon début de semaine!

XOX

Vous aimez ce que vous lisez?

Joignez la communauté et assurez-vous de ne rien manquer!

(Visited 1 632 times, 51 visits today)

17 réflexions au sujet de “On ne peut donner qu’en recevant

  1. Nicole dit:

    Tout simplement. Le cadeau est arrivé à la seconde près de ma détresse profonde. Accepter de recevoir plus que j’en avais de besoin. Merci à mes anges, merci à la vie et merci à Dieu d’avoir choisi l’humain pour se manifester et me dire. : youp regarde tu as plein de monde passés et présents que veulent t donner leur paix, accept de recevoir tout simplement et ta joie reviendra plus éclatante que jamais. Je peux aller faire dodo maintenant. Ma chambre est pleine d’amour.

  2. Isabelle dit:

    Bonjour et merci, c’est très juste et très beau, ça me touche beaucoup car je pense qu’effectivement de recevoir n’est pas toujours facile pour moi!
    Très belle journée remplie de lumière.

  3. Thierry dit:

    Très juste… Le donner et le recevoir participent de même unité de cœur…
    Merci pour ces mots :-)

  4. Hélène dit:

    Merci encore pour ce texte renversant. En faisant maitresse d’école je vais porter attention à recevoir au moins autant qu’à donner, transmettre et tutti quanti. Je vois déjà comment ça peut changer la donne… Belle journée !

  5. Marika dit:

    Je n’ai jamais « mentalisé » la rencontre.
    C’est en formation d’educatrice spécialisée, qu’un prof de psycho, psychanalyste nous a fait réagir en nous disant par ex : que lorsque quelqu’un vient nous demander du feu pour allumer sa cigarette, ce n’est pas cela qu’il vient chercher mais autre chose. (Le prof laissant la question en suspend…sans attendre de réponse).
    Ou ALORS quelle violence faite à un jeune ado en institution que de lui dire : vient me voir, j’ai à te parler ».
    Je me suis alors « laissé guidée » par l’idée de l’accueil « en creux », « la neutralité bienveillante ».
    J’ai mis des années à ressentir, expérimenter qu’est-ce que l’écoute en creux…une écoute sans attente, enveloppante, en se laissant bercer par la parole de l’autre et laisser émerger des idées, des images/pensées.
    Et la « neutralité bienveillante »….que c’est un exercice perpétuel, et non un fait. Ceci : des années de vie…
    Finalement, l’étonnement dans la rencontre m’a portée, et m’a permis de me rendre sur le chemin du pardon (laïque) d’autrui, la compréhension couplée à ne rien attendre et s’attendre à tout de l’autre.
    La Vérité du coeur et de LA parole de l’Enfant me porte pour montrer aussi aux adultes qu’il n’y a pas à se cacher, être en toute simplicité, humilité en déconstruisant les croyances, paradigmes que l’on s’est forgé en grandissant…
    Petite, je disais aux personnes âgées avec qui je vivais que l’on grandit jusqu’à cent ans…
    çà m’anime toujours.
    Mk

    1. tacha dit:

      merci pour ton commentaire

  6. saur dit:

    Bonjour, ce texte est très inspirant pour moi. En effet, on reçoit comme on donne. Recevoir avec générosité, c’est être pleinement présent à l’autre et lui laisser toute la place d’ exprimer son être en profondeur à travers son don. C’est lui signifier qu’il a de la valeur à nos yeux. Il se sent <>.

  7. gisele dit:

    bonjour MARIE PIER, ce réflexion est belle , donner , être à l’écoute de l’autre, l’aider lorsqu’il a besoin ,donner des soins attentifs et on reçoit aussi beaucoup de joie à recevoir lorsqu’un patient va mieux je suis contente c’est un cadeau, un espoir ,on a été utile bonne semaine bisous

  8. Danièle dit:

    Bonjour Marie-Pier,

    WOW ! Ce texte est si beau et inspirant que je l’ai imprimé et mis sur mon miroir pour le lire souvent
    et m’en imprégner.
    Meci de nous partager ces pensées, ses mots qui font tant de bien, c’est comme s’abreuver à une source qui désaltère vraiment, une pluie bienfaisante sur une terre un peu desséchée .
    Merci chère Marie-Pier. Danièle x x x

  9. Bernadette dit:

    Cette fois, tu m’as eu Marie-Pier! J’aime beaucoup et depuis déjà tout un temps tes « bulles » de bonheur, de sagesse, de spiritualité, de joie ……. mais hier quand j’ai lu ton post, ça a fait tilt! Et dés hier quelque chose a changé, j’ai goûté comme jamais la journée avec des amis, j’ai reçu comme un cadeau merveilleux ce qu’ils m’offraient (le jardin si bien fleuri, la conversation intime et profonde, leur sens du petit détail et l’attention aux oiseaux, à l’araignée qui fait ses réserves dans leur gouttière…). Et aujourd’hui encore, d’autres amis sont passés à l’improviste et je n’ai fais que goûter encore et encore leur présence et j’ai senti que ça leur était aussi cadeau… Merci ma douce pour tout ce que nous offre comme ça depuis si longtemps et de si bon coeur…

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Quel beau partage… Merci chère Bernadette!

  10. Louise dit:

    J’aime tous tes textes mais celui-ci m’a particulièrement touché, surtout au niveau de recevoir comme on donne. J’ai bien aimé la réflexion de Saur à ce sujet. Merci pour ton inspiration.

  11. Carole dit:

    Lumière sur mes état ombrageux, lumière sur mes fatigues et mes irritations ….
    Voila que Se donner et se recevoir Transforme tout ! Simplement ÊTRE Soi-même , n’est plus donner ou recevoir mais simplement un PARTAGER un SOUFFLE de VIE , un souffle D’AMOUR !
    Je pratique …médite …et aime !
    MERCI
    D’ ÊTRE une si belle étincelle de Lumière !

  12. Monique dit:

    Merci Marie Pier pour ce beau message et pour tous les précédents, cela me f

    1. Monique dit:

      Merci Marie Pier pour ce beau message et pour les précédents qui don ne tjrs a

  13. Monique dit:

    Merci Marie Pier pour ce beau message et pour les précédents qui donne tjrs à réfléchir. Je m’aperçois que j’ai du mal avec recevoir et marquer ma reconnaissance je ne sais pas pourquoi, il me faut du temps pour réaliser surtout pour ce qui est matériel, c est plus facile pour moi quand ça vient de l extérieur, de la nature, je dois sûrement travailler sur cela. Je vais m’inspirer de toutes ces merveilles réponses. Encore merci.

  14. Isabelle dit:

    wow… marie, tu es extraordinaire! Quel texte magnifique!! Recevoir c’est la clé !! Mais pourquoi a t on (une majorité de gens) autant de mal à le faire?? De quoi avons-nous peur?

Partager un commentaire

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>