Si vous ne savez pas ce que vous voulez…

La première étape n’est pas de découvrir ce que vous voulez. Non, la première étape est d’explorer sincèrement et patiemment la question.

Si votre cœur a longtemps été écrasé par le poids de vos idées, il ne s’exprimera peut-être pas à la première occasion. Après avoir passé quelques années dans un placard, votre petit enfant intérieur ne s’élancera probablement pas dans vos bras dès que vous vous pointerez le bout du nez. Il a besoin d’être rassuré… Il a besoin de sentir qu’il est maintenant en sécurité, que votre intérêt est sincère, et que vous n’êtes pas près de l’abandonner.

Ainsi, si vous avez le sentiment d’être déconnecté et de ne pas trop savoir ce que vous voulez, commencez par bâtir un lien de confiance avec la partie de vous qui vous donnera les réponses recherchées. Comment? Demandez-lui. Peut-être vous sentirez-vous appelé à faire des activités artistiques d’exploration, par exemple; vous démontreriez ainsi un intérêt sincère et soutenu. Ou peut-être est-ce de continuer à vous demander directement ce que vous voulez, mais avec tendresse et une sorte d’amour désintéressé, pas avec l’urgence d’obtenir une réponse. Et peut-être est-ce aussi de vous poser la question plus souvent – de consulter votre cœur non pas uniquement pour les grandes décisions, mais pour les petites également.

Une partie de vous sait exactement ce qu’elle veut, et elle rêve de s’exprimer. Elle attend simplement les preuves que vous êtes pleinement avec elle, prêt à l’écouter.

Bon début de journée!

xx

Vous aimez ce que vous lisez?

Joignez la communauté et assurez-vous de ne rien manquer!

(Visited 2 422 times, 2 422 visits today)

20 réflexions au sujet de “Si vous ne savez pas ce que vous voulez…

  1. Rosanne dit:

    Si je remarque quelqu’un d’intéressant, que faire ?
    J’attends qu’il me donne la réciproque en vue de me connaître ou je provoque l’occasion pour lui exprimer mon désir de le mieux connaître?
    Ou attendre que la vie te fasse signe ou la personne que tu aimerais connaître.

    1. colette yvon dit:

      rencontrer une personne interressante ,,, l univers a mis cette personne sur ta route,,, et l univers fera ce qu il faut aussi pour que la rencontre se fasse entre cette personne et moi meme( toi meme) , vive ,la vie qui nous offre ces occasions , de rencontre ,,, de bonheur,,,, de sante ,, de bien etre ,,, et que nous pouvons partager avec ,,, toutes et tous ,, Merci

  2. Ribuot dit:

    L’écoute bienveillante et sereine de notre être intérieur est vraiment indispensable pour notre équilibre, notre guidance, notre harmonie, notre stabilité, et aussi pour mettre de la joie dans notre coeur.

    1. colette yvon dit:

      j ai ressenti souvent un sentiment inconfortable ,pour ne pas dire plus,,, si disons plus , ce sentiment douloureux d absence de desir ,,, et il m a ete reproche de ne pas savoir ce que je veux vraiment, . ainsi les mots de Marie resonnent particulierment dans ce message, merci Marie, si parfois je ne sais pas ce que je veux , c est que je vis de la confusion ,, que je ne vois pas clairement une situation, ou plus exactement que je ne ressens pas mon desir, que je lui resiste,,, euh ,, bref c est que je suis triste , trop triste pour ressentir,,, la joie,,, l envie ,,,, il suffit que je maccorde une petite envie ,,, cela peut etre une envie de ,,,, chocolat ,,,, et de fil en aiguille,,,, je sais de quoi jai envie ,,, donc je sais ce que je veux,,,,, je veux ,,, toute la tablette ,,,, Namaste,,,

      1. colette yvon dit:

        suite du message precedent,, quand je dis que je veux toute la tablette,,, de chocolat,, c est de l humour,,,, j espere que toi qui me lit , tu l as percu ,,, cependant c est vrai en un sens,,,je veux ressentir le sentiment d abondance,, de plenitude ,, ressentir que je suis la meilleure version de moi ,, toutes les bouffees de bonheur que j ai ressenties jusqu ici , me conduisent ,, conduisent a cela ,,, nous pouvons en le voulant vraiment ressentir l abondance,,,que nous partageons avec tous et toutes , l abondance qui nous relie a tous ceux et celles qui ont fait le chemin avant nous,,, et celles et ceux qui font le chemin avec nous en ce moment meme,,, Merci a vous tous nos illustres predecesseurs et compagnons d existence,, Namaste

  3. Salfati Deroeux dit:

    C’est étonnant et rare
    Je n’arribe Pas à saisir le fond de ce message.
    Il y a qqchose qui bloque mais quoi ?…
    quelqu’un pourrait m’eclairer ?

    1. Jocelyne dit:

      Bonjour Salfati,
      je vous livre ce que j’ai compris de ce texte que j’ai lu trois fois parce que, tout comme vous, je n’arrivais pas à en saisir le fond. C’est comme si, pour une fois, je prenais la décision et le temps de m’asseoir à côté d’une part désirante en moi (qu’habituellement je livre à elle-même sans trop la regarder ni la consulter) et que je m’adressais directement à elle en lui disant : « Là, maintenant, je prends conscience qu’il n’y a rien de plus urgent à faire que te prendre en considération et te regarder droit les yeux, le coeur ouvert, et te demander : « Qu’as-tu à me dire que je n’entends pas ? Qu’as tu à me faire comprendre que je ne comprends pas ? »… Et d’attendre tranquillement la réponse… Et de l’accueillir avec gratitude… Et s’il n’y a pas de réponse, je m’imagine faire savoir à cette part en moi que j’entends son silence, que je le prends en compte, qu’il est bon et doux aux oreilles de mon coeur et que je lui souris. »

  4. Isabelle dit:

    Merci Marie pour ce beau texte ! Il nous rappelle avec justesse, qu’avec notre tête et notre mental, nous comprimons parfois (souvent) notre coeur qui, lui, sait VRAIMENT ce que nous voulons et ce dont nous avons réellement besoin. Merci pour ce rappel de prendre le temps de se placer dans son coeur et de l’écouter, écouter ses besoins, sa sagesse et sa vérité

  5. Françoise dit:

    Merci pour ce message qui arrive à point nommé… Bonne journée à vous

  6. Sylvie-Anne dit:

    Je suis certainement complètement déconnectée de l’enfant en moi, car à chaque fois que j’y pense, une petite voix m’indique qu’elle de valait rien et qu’elle ne vaut pas la peine de s’y attarder! Et pourtant, depuis toujours, je porte en moi des rêves extraordinaires qui ne se réaliseront jamais! Je suis donc une incurable!

    1. barbara dit:

      Bonjour Sylvie-Anne

      J’ai souris en lisant votre message, cette petite intérieure est bien taquine on dirait.
      et puis j’ai souri en lisant « je suis donc incurable »…. oh la la non, la preuve vous êtes là à essayer de comprendre, de progresser, de grandir intérieurement. Cette prise de conscience du « y a du boulot » est une grande partie du boulot fait. Alors non c’est tout sauf trop tard, fichu, foupoudav comme disait Tom Hanks dans un de ces films (le soldat Ryan), FOUtu POUrri D’AVance.

      Sinon je voulais rebondir sur le thème du « se connecter à son enfant intérieur », pour avoir un peu ébaucher ce chemin, je l’ai fait essentiellement avec un accompagnant capable de se connecter à son axe et qui était capable de me dire, là c’est ton mental qui parle. Donc Sylvie Anne, je pense aussi qu’avant tout c’est votre mental qui parle. Ca ne veut pas dire que ce qu’il dit n’y aucun intérêt mais visiblement il fait encore grand bruit, sans doute parce qu’il a peur d’être démasqué ou relégué, alors n’hésitez pas peut être à le rassurer

      Je vous salue toute

      PS : j’ai pas compris non plus la première intervention, sans doute ne suis pas open et trop dans le mental ! ah ah

    2. colette yvon dit:

      Bonjour /bonsoir Sylvie anne , tu ecris,,, je porte en moi des reves extraordinaires ,,, qui ne se realiseront ,,,,,que si tu mets en forme ces reves,,,, je vois dans tes propos tout un chemin, un plan ? une occasion de dialogue avec cette part de toi qui porte ses reves ,,,, je dis merci a la merveilleuse enfant interieure qui porte ses reves multiples,,, je demande a cette merveilleuse enfant de te dire en mots simples le contenu de ses reves , les projets de ses reves ,,,, qui ne peuvent se realiser que lorsque Sylvie Anne se donnera le doit de devenir ,,,,merveilleuse ,,,, comme la merveilleuse enfant pleine de reves qui veut l animer ,,,,je comprends que la realite demande a l imaginaire de disparaitre ,, cela arrive sans cesse ,,, et c est ainsi que l humanite se prive de devenir humaine,,NAMASTE

  7. Caroline dit:

    Le message de Marie-Pier tombe à pic. Que c’est difficile de se reconnecter à son enfant intérieur. Le mien est autiste .

  8. Hélène dit:

    c’est toujours avec amour et plaisir que je déguste vos textes un gros gros Merci! vous êtes un soleil pour mon coeur bisous xoxoxoxo

  9. Xavier dit:

    C’est un texte qui il me semble nous interroge personnellement sur la relation intime que chacune et chacun vie ou pas avec son enfant intérieur…, en quelque sorte métaphore de notre « Petit Prince » comme a su l’exprimé à sa façon poétique Saint-Exupéry et repris par certaines écoles de psychothérapie… L’enfant intérieur, au même titre que l’adulte en chacun et le parent (présent même si on n’a pas été parent) est en chacun(e) une instance psychique intérieure que nous écoutons un peu, pas du tout ou beaucoup… la question là me semble être : suis vraiment près à accueillir réellement cette part de moi-même que je peux nommer mon enfant intérieur…? Et j’ajoute que cela me semble une erreur d’opposer fréquemment le mental cognitif fort utile dans le quotidien vécu aux multiples autres instances psychiques intérieures à chacun qui cohabitent plus ou moins bien en chacun(e)…
    Je suis là étonné de lire de la part de Caroline, que ce serait son enfant intérieur qui serait autiste…?

    1. colette yvon dit:

      c est faux Caroline,, ton enfant interieur n est pas autiste ,, et tu ne l es pas non plus,,, tu es juste ,,un peu perdue,,, en recherche d equilibre ,, en recherche de bonheur,, euh ,,nous sommes nombreux dans cette situation,,, ensemble nous cheminons,,, en faisant des erreurs ,, bon courage et bonne journee

  10. Isabelle dit:

    Merci Marie-Pierre pour ce beau partage !
    Cela me fait beaucoup penser à la Cohérence Coeur-Cerveau qui invite à écouter son Coeur plutôt que son mental et ainsi se connecter à sa Super-Conscience !
    J’ai expérimenté et OUI cela fonctionne ! Posez une question à votre Coeur et celui-ci vous donnera toujours une réponse brève, juste et sans dualité. ;)

    1. colettina dit:

      je trouve la photo de de cette peite fille blonde magnifique,,,, pour ecouter et prendre soin de l enfant , de lenfance en nous,,, nous devenons un parent aimant , attentionne , attentif,,, ,

      merci Isabelle …comment fais tu pour poser une question a ton coeur?

  11. Patricia Belardinelli dit:

    Merci beaucoup, Marie Pier, pour cette fenêtre ouverte qui apporte de la fraîcheur dans mon esprit, de la détente dans mon corps, et un sourire à mes lèvres.

  12. Pierre-Antoine April dit:

    C’est percutant! Ca tombe juste quand et ou il faut. Comme si c’était la voix du Big Boss. merci Marie-Pier pour ton oui.

Partager un commentaire

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>