Vous avez le droit de faire des changements radicaux

Vous avez le droit de faire des changements radicaux.

Vous avez le droit de déménager à l’étranger. De vous raser une partie du crâne et de vous y faire tatouer un troupeau d’éléphants. De laisser votre emploi et de démarrer un type d’entreprise que personne autour de vous ne comprend.

Si vous êtes majeur et que c’est légal dans votre pays, c’est une de vos options.

En règle générale, ce qu’on se sent appelé à faire est plus ou moins la suite logique de notre passé; il y a eu une sorte de progression naturelle vers notre but. Mais parfois, notre cœur réclame des expériences toutes fraîches et complètement différentes… Une version de notre vie qui n’a à peu près rien à voir avec ce qu’on a connu, des aventures que personne autour de nous n’a jamais vécues.

Ça peut sembler trop grand pour être possible. Trop beau pour être vrai. Et certainement, trop radical. Comme si ce n’était pas naturel… Comme si on s’apprêtait à sortir de la trame de notre vie.

Donc on peut attendre. Oui, on peut attendre qu’il se crée une progression naturelle vers notre vision, pour adoucir le piquant de la décision (on risque d’attendre très longtemps…). Mais on peut aussi simplement reconnaître que la progression naturelle a déjà eu lieu à l’intérieur de nous, et que le changement désiré n’est donc pas radical du tout. Il n’est pas la continuité de notre histoire, mais il est la continuité pure, vibrante et authentique de ce qui nous a toujours habités. Et la seule chose vraiment radicale serait de l’ignorer.

Sur ce, je vous souhaite une superbe journée!

XOX

Vous aimez ce que vous lisez?

Joignez la communauté et assurez-vous de ne rien manquer!

(Visited 3 844 times, 49 visits today)

12 réflexions au sujet de “Vous avez le droit de faire des changements radicaux

  1. Christine dit:

    Oui cela résonne en moi, ces changements brutaux. J’en ai fait l’expérience plusieurs fois dans ma vie. Certains m’ont menée vers ce qu’on pourrait penser être un échec car le but atteint n’était pas celui désiré mais malgré tout je leur dois ma force et mon caractère, ma façon de penser et d’appréhender les choses. J’ai quitté une carrière, deux maris …mais j’avance vers moi, mon être profond et reconnais que même si je semble me tromper, j’avance vers qq chose que je n’aurais jamais découvert sans être passé par là. C’est explorer des compétences et des ressources insoupçonnées même en passant par la souffrance. Vraiment oui ça vaut la peine de se mettre « en déséquilibre » pour mieux se retrouver !
    Bises à toi et à tous tes fans.

    1. Roger dit:

      Ouais…Oh quel virage!J’entre dans cette immobilité en mouvement,la danse des mouvements intérieurs de toute ma vie.C’est Elle qui mène le bal.Développer de l’endurance pour que le corps puisse suivre comme il précède cet espace infini qui a tout son temps.Tu vois…juste un petit peu derrière nous,où,devant!!!

      1. Roger dit:

        J’oubliais, Grandes salutations!

    2. Lorraine dit:

      Christine,

      Permettez-moi de vous dire que votre recherche d’authenticité résonne aussi en moi.
      La souffrance fait partie de ces deuils nécessaires pour SE retrouver.

  2. Laure dit:

    Merci Marie-Pierre!ca réveil!

  3. laurence dit:

    Super ce message… j’en suis exactement là! Envie de faire un saut dans quelque chose qui m’a toujours attirée (la scène!) et qui n’a pour l’instant pas vraiment fait partie de ma vie. Si, par petites touches… (comme pour me montrer à quel point ça me faisait triper!). Et là, c’est un appel, un souffle qui semble me pousser vers cette voie… mais je résiste, pour toutes les raisons que tu invoques, Marie-Pier! L’impression de sortir complètement des rails… et de faire un peu n’importe quoi. Surtout à un moment où plus que jamais il faut que je m’assume financièrement! On peut trouver plus lucratif que faire de la scène, non? Mais après tout, qui sait? Il s’agit juste pour le moment de poser des jalons, et je pense que si c’est juste pour moi, les portes s’ouvriront! Merci Marie-Pier pour la Beauté que tu sèmes, et pour la tienne propre, pure, entière et si lumineuse!

  4. Edith dit:

    Je comprend tellement ton commentaire Christine!! Amen. Mais pour moi Marie, encore une fois ton message arrive dans une synchronicité délirante:) Depuis quelque temps je m’interesse au saut quantique; le fait de se plonger energetiquement dans une réalité tres differente et soudainement, notre vie suit et tout se reorganise pour matcher notre etat vibratoire plus élevé. Et bien, cela marche. Cela m’arrive en ce moment même. Plus vous pensez un truc, cela construit une cathedrale dans l’invisible, et soudainement, vous l’avez assez pensé et la brique vient automatiquement se deposer dessus! Alors si vous êtes malades et que vous construisez une cathedrale de sante, BANG! Subitement votre corps va s’ajuster; une guérison instantanée est possible… Mais il faut construire la cathedrale invisible…
    Aussi, j’ai toujours voulu avoir les cheveux bleus une fois dans ma vie et là ca n’aurait pas d’allure, je suis une adulte meditante qui n’utilise que des produits bio… Mais j’ai une bulle d’air au cerveau et j’ai soudain eu envie de faire cette folie! Merci Marie (entendez vous le sarcasme), grâce à toi je vais faire un come back dans la teinture…;)
    Pour vrai, merci Marie pour tout l’amour que tu nous donnes à travers tes messages.. Ta lumiere nous fait du bien, et que ta générosité te soit retournée milles fois!

  5. Mimi dit:

    J’ai écouté mon cœur il y a longtemps. J’ai tout quitté pour un homme. Ma vie à basculé du jour au lendemain et j’ai du faire face non seulement à l’incompréhension de tous, mais à leur jugement et parfois leur accusation d’avoir fait souffrir celui que j’avais quitté.
    Et tout ça pour quoi? Pour un amour qui n’était pas vraiment réciproque au début, puis qui s’est construit peu à peu mais qui m’a toujours paru insatisfaisant, pas à la hauteur de ce que j’y mettais de mon côté.
    Après cette premiere rupture, je me suis promis de ne plus jamais quitter personne, car l’herbe n’est pas plus verte ailleurs. Tout quitter n’est pas la solution.
    Alors je ne sais pas… Les changements radicaux, ce n’est pas forcément à l’extérieur qu’il faut les vivre. Je pense que sans rien changer à nos vies, on peut peut être se changer de l’intérieur…

    Qu’en pensez vous?
    Merci pour vos réflexions, Marie Pier, elles l’aident souvent à aller de l’avant.

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Bonjour Mimi,
      Merci pour votre partage!
      L’essence du message n’était pas que tous changements radicaux sont désirables. C’était qu’on gagne à se laisser guider par nos élans profonds même si ça nous amène à effecteur un changement qui l’est.

      Savoir identifier la profondeur et la « véracité » de nos élans est un autre sujet en soi. Ce n’est pas parce qu’on a envie de faire quelque chose qu’on est profondément guidé à le faire. Parfois, notre pulsion vient de peurs, de fuite, de dépendance, etc. Au fil des expériences, on apprend à voir plus clair en tout cela.

      Peut-être aimerez-vous ce message : https://www.matinmagique.com/les-nuances-de-nos-attirances/

      Bonne journée!

  6. Bernard dit:

    Pour moi, un changement drastique se pointe à l’horizon: diminuer grandement mes activités bénévoles pour me consacrer à l’écriture de ma biographie pour ma propre satisfaction. Depuis près de 14 ans, je me suis impliqué dans la publication d’un bulletin marqué par une pause de 4 ans. Je suis fier de mes réalisations mais je sens qu’il est temps pour moi d’amorcer un changement. Je veux davantage accorder de temps aux miens. Je me demande Maire-Pierre où tu trouves l’inspiration pour écrire ii fréquemment pour tes fans qui te suivent. Bravo.

  7. Laval Larouche dit:

    bonjour, ça fait très longtemps que je vous lis et j’adore. J’accueuille avec réflexion tous vos messages. Parfois je les lis par deux fois. Mais ce message-ci, j’ai un peu de misère à le comprendre quand vous dites que vous vous sentiez très mal à l’aise quand vous avez repris votre place pour lui faire comprendre qu’il ambitionnait. Moi je ne me serais jamais senti coupable. Il manquait très grandement de savoir vivre et de politesse. Moi je me dis que si c’est vous qui étiez là, c’était votre mission de lui faire une leçon de savoir vivre. Vous lui avez fait comprendre d’une façon très très polie ce qu’un autre aurait fait d’une façon plus brutale.(Probablement moi) Alors je crois que la vie vous a placé VOUS à cet endroit pour que ça se fasse à la façon que vous avez fait. Je m’excuse mais là je sentais le besoin de m’exprimer.

    Passer une très bonne semaine. Merci pour ces beaux messages. Laval

    1. Marie-Pier Charron dit:

      Bonjour Laval! Je partageais ce moment comme une sorte de métaphore de ce que plusieurs personnes vivent. Si vous ne vous reconnaissez pas dans ce phénomène, super!

Partager un commentaire

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>